Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 5 décembre 2010

Birth of a Nation - D.W. Griffith - 1915


Lillian Gish ...
Elsie Stoneman
Mae Marsh ...
Flora Cameron
Henry B. Walthall ...
Col. Ben Cameron (as Henry Walthall)
Miriam Cooper ...
Margaret Cameron
Mary Alden ...
Lydia Brown
Ralph Lewis ...
Austin Stoneman
George Siegmann ...
Silas Lynch (as George Seigmann)
Walter Long ...
Gus / Scalawag lieutenant in Cameron home
Robert Harron ...
Tod Stoneman
Wallace Reid ...
Jeff the blacksmith (as Wallace Reed)
Joseph Henabery ...
Abraham Lincoln (as Jos. Henabery)
Elmer Clifton ...
Phil Stoneman
Josephine Crowell ...
Mrs. Cameron
Spottiswoode Aitken ...
Dr. Cameron
George Beranger ...
Wade Cameron (as J.A. Beringer)

187 minutes
Une famille du Nord, les Stoneman, vient rendre visite à une famille amie du Sud, les Cameron.  Lors du départ des Stoneman, les deux familles se promettent de garder le contact. La guerre éclate et les protagonistes se retrouvent évidemment dans des camps différents.
La guerre est relatée du début à la fin, en passant par les combats, l'assassinat de Lincoln, et la gabegie qui règne après la guerre dans les Etats du Sud, ce qui mènera aux abus et à la création du Ku Klux Clan...



Un film historique où l'on voit effectivement que l'accouchement (et le développement) d'une nation peut être douloureux. Mae Marsh et Lillian Gish sont les personnes principaux féminins. Les deux surjouent un peu de manière enfantine, c'est assez fatiguant de les voir sautiller de manière puérile dans ce long film où elles apportent toutefois un peu de légèreté face aux événements relatés presque comme dans un documentaire tragique. La trame incluant les deux familles ne sert donc que de faire valoir pour dévoiler un pan de l'histoire des Etats-Unis.

Les moyens mis en oeuvre par Griffith sont impressionnants, certaines images sont particulièrement  percutantes, comme celle de la cavalerie du Klu Klux Clan déferlant comme les cavaliers de l'Apocalypse (en beaucoup plus nombreux bien sûr !), ou les scènes de combat, etc.
Un film toutefois partial à voir par curiosité !

A noter le petit rôle de Wallace Reid.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres