Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 18 avril 2018

Black Cyclone - Fred Jackman - 1925





Un poulain nait dans une nature hostile. Tout petit, il suit sa maman jusqu'au jour où elle se fait mordre par un serpent à sonnettes. Le poulain, Rex, tente de rejoindre le troupeau de Tueur, un étalon réputé pour sa force et sa cruauté, mais le fier animal le chasse sans pitié. Rex grandit en observant autour de lui et finit par devenir lui-même aussi un magnifique étalon.
Solitaire il découvre un jour un jument isolée, Lady. Tous deux vivent ensemble et Rex la mène aux plus riches pâturages. 
Un jour, les cowboys du ranch Lazy B conduisent une harde de chevaux au fond d'un canyon pour les capturer. Rex et Lady s'y trouvent justement et Rex réussit à s'enfuir par une petite corniche. A l'appel de Lady il redescend rechercher sa belle et tous deux prennent la poudre d'escampette.

Plus tard, attiré par la jument, Tueur s'amène et défie Rex. L'affrontement est violent et Rex vaincu. Il s'éloigne penaud, laissant sa belle Lady rejoindre le troupeau mené par l'étalon.

Pendant ce temps, non loin, Jim Lawson fait sa cour à Jane Logan. Lorsqu'il quitte la petite maison, il est pris en embuscade par Joe Pangle, un sale type qui avait des vues sur Jane et qui est jaloux comme un poux.

Jim et Joe s'affrontent et Jim blesse Joe. Il ne lui reste qu'à prendre la fuite car les hommes de Joe veulent le venger.

Jim campe près d'une source d'eau lorsqu'il entend du bruit. Le pauvre Rex est pris dans les sables mouvants. Après de nombreux efforts Jim réussit à sauver le bel animal qui tente alors de l’attirer pour qu'il l'aide à récupérer Lady. Mais Jim ne comprend pas le cheval et décide de revenir au campement. 
Pendant ce temps Lady s'est enfuie mais se trouve poursuivie par 4 loups affamés. La pauvre jument s'épuise mais heureusement, Rex vient à la rescousse de sa bien-aimée.

Plus loin, Joe Pangle est revenu à lui et poursuit Jim jusque dans les montagnes. Derrière lui se trouve Jane, à la recherche de Jim. Joe décide de s'emparer de la jeune fille, mais Jim, du haut d'une colline aperçoit la scène et court à sa rescousse ...


En ce temps là les cowboys n'avaient pas froid aux yeux !

La trame de ce film est vraiment très enfantine. Rex est magnifique, les deux chevaux vivent en parallèle les mêmes événements que leurs amis Jim et Jane et l'action est assez constante. Toutefois le film plaira surtout aux amateurs de chevaux ou aux enfants !


65 minutes

Rex the Wonder Horse ...
Rex (as Rex the Wild Horse)
Lady the Horse ...
Lady (as Lady)
Guinn 'Big Boy' Williams ...
Jim Lawson (as Guinn Williams)
Kathleen Collins ...
Jane Logan
Christian J. Frank ...
Joe Pangle (as Christian Frank)



mercredi 11 avril 2018

The Battle of the sexes - D. W. Griffith - 1928

 

William Judson est un homme comblé, sa famille se compose d'une gentille femme et de deux enfants adultes aimants.
Un jour chez le coiffeur, on le complimente sur ses affaires florissantes et cela ne tombe pas dans les oreilles d'une sourde car en effet, installée dans le fauteuil voisin, Marie Skinner, une petite blonde frisée qui mâchouille consciencieusement du chewing-gum, est à l'affut pour se dégotter un homme fortuné.

C'est l'anniversaire de Mme Judson, Papa lui apporte quelques cadeaux. Après que Ruth et Billy son frère aient gâté leur Mama, Papa lui demande d'accrocher son manteau dans lequel se trouve le dernier cadeau, un magnifique bracelet constitué de pierres précieuses. Toute la famille s'embrasse et se congratule.

Peu de temps plus tard Marie Skinner s'installe dans un appartement non loin de celui des Judson. Le prix est un peu élevé pour elle et son ami Babe Windsor, mais ils devraient bien vite rentrer dans leur investissement lorsque leur proie sera prise au piège de la jeunesse et de l'amour.

Babe s'éloigne pour ne pas mettre la puce à l'oreille de Judson et Marie se demande comment faire pour intéresser le père de famille. Elle s'imagine tombant dans les pommes dans le couloir lorsqu'elle aperçoit une petite souris qui tente de grimper le long de son collant. Aussitôt elle hurle et se jette dans le couloir où elle bouscule Judson quasi par hasard. Terrorisée la jeune femme s’évanouit et le brave homme l'étend sur le canapé. Il ne reste plus à la jeune femme que d'entrouvrir les yeux d'un air langoureux pour que l'affaire s'emmanche.

Bien vite Judson est ravi de l'intérêt que lui porte Marie, il devient coquet et porte un corset pour paraitre plus mince. Prétendant être de sortie pour affaires, Judson passe ses soirées avec la jeune femme.

 Un soir pourtant, Ruth et Billy décident leur mère à découvrir un nouveau night-club qui vient d'ouvrir ses portes. D'abord réticente de sortir sans son mari, la brave femme épingle un mot d'explication sur l'oreiller de papa et sort avec les jeunes gens.

Au club, Ruth voit son père en compagnie de Marie. Horrifiée elle tente de cacher sa vue à Mama en prétendant avoir un affreux mal de tête. Malheureusement, alors que tout ce petit monde s'éloigne, Papa et Marie dansent sous les yeux de Mama qui manque défaillir.

Plus tard, papa revient à la maison et fait comme si de rien n'était mais mama ne peut supporter cette situation et dépérit à petit feu ...



Des acteurs époustouflants et des gros plans sur des visages superbes très expressifs, un film qui vaut le détour surtout pour ces raisons. La trame en elle-même est archi-connue, mais il faut avouer que l'action est bien menée - famille sans histoire, interférence de Marie, séparation du couple, désespoir de Mama/euphorie de Papa, action de Ruth et ... avec une fin qui dédramatise l'histoire avec une pirouette peu prévisible et étonnante. 

Sally O'Neil
Ancienne Wampas Baby Star, Sally O'Neil (soeur de Molly O'Day) est adorable. 
Don Alvarado incarne à merveilles Babe, l'homme qui se montre terriblement séduisant mais aussi très distant avec Marie. En plus d'être acteur, Don Alvarado est souvent crédité en tant qu'assistant directeur (Second Unit Director or Assistant Director) dans bon nombre de bons films sous le nom de Don Page (son vrai nom de famille, aussi orthographié Paige). 

Le film est très bien rénové, avec accompagnement musical de Rodney Sauer et Susan Hall, jolie interprétation du Mont Alto Motion Picture Orchestra.

Titre français : L’éternel problème

88 minutes

Jean Hersholt ...
William Judson
Phyllis Haver ...
Marie Skinner
Belle Bennett ...
Mrs. William Judson
Sally O'Neil ...
Ruth Judson
Don Alvarado ...
Babe Winsor
William Bakewell ...
Billy Judson
John Batten ...
Judson's Friend



mercredi 4 avril 2018

Four Square Steve - Ernst Laemmle - 1926 (Short)



Steve, un cavalier sans monture mais accompagné d'un âne chargé d'affaires enlève ses bottes dans une région aride ce qui fait bien rire un cowboy moustachu, Dick Elder qui passe sans s'arrêter. Un peu plus loin Steve qui a poursuivi sa route, aperçoit une jeune fille ayant un souci avec son cheval molestée par Dick. Il s'interpose et chasse le cheval du gaillard qui se retrouve à son tour sans monture alors que notre cavalier, Jack, s'en va avec la demoiselle.


Au Cross L ranch Molly Mason, la jeune femme, raconte à tout le monde les prouesses de Steve qui
est dès lorstrès bien accueilli.
Quelque temps plus tard Molly reçoit une lettre indiquant que son père est grièvement blessé et se trouve dans la cabane de Mike Logan. Celui-ci est un complice de Dick qui a bien l'intention de kidnapper Molly pour la forcer à l'épouser.
De son côté le père revient au ranch et découvre le mot reçu par sa fille. Il sonne l'alerte et ses hommes se précipitent pour l'aider. Steve est le premier à jeter son cheval au galop. Près de la cabane il décide de sauter sur le toit qui s'effondre.
Steve se bat comme un beau diable mais Dick réussit à s'enfuir en emmenant Molly. Tous les trois galopent à fond de train, poursuivis par les hommes du ranch Mason.
Près d'une mine Dick fait monter Molly dans une benne de téléphérique et effectue la traversée d'un précipice tandis que Steve lance son cheval vers le fond avant de remonter jusqu'à l'entrée de la mine où les deux hommes se battent violemment ...




Bizarrement, malgré le titre et les intertitres, le héros porte le nom de Jack Brisk sur IMDB.

L'histoire est typique et l'action va très vite. On a la chance de découvrir la belle Fay Wray durant ces années où elle tournait beaucoup de films de ce genre.

Ed Cobb est tout mignon, c'est toujours un plaisir pour moi de voir les films où il était en tête d'affiche. Il est d'ailleurs le héros de nombreux shorts tournés sous le sigle de Mustang Western serie.


Visible sur Youtube grâce à Movie Silently et Christopher Bird. Music par David L. Gill.







18 minutes

Edmund Cobb  .... Steve
Fay Wray ... Molly Mason

 

mercredi 28 mars 2018

La proie du vent - René Clair - 1927

 

Coup d'état en Libanie. Dans une cellule sordide d'une prison d'état une jeune femme demande à ce que sa mère, alitée et gravement malade, soit soignée. De son côté son mari, George est interrogé et libéré. Avant de quitter la prison il a tout juste le temps de dire au revoir à sa femme, Helene. Les prisonnières sont certaines que le mari est un traitre puisqu'il est lavé de tout soupçon et peut rentrer chez lui.

Bien plus tard, un aviateur, Pierre Vignal est envoyé en Russie pour ouvrir une nouvelle ligne commerciale. Au dessus d'une immense forêt de Slovénie son moteur a des ratés et il cherche une place pour atterrir. Le seul terrain qui lui paraisse accessible se trouve près d'un château. Pierre amorce la descente mais son avion capote en touchant le sol. L'aviateur se réveille dans un lit inconnu, une très belle jeune femme à son chevet. Elle se présente, la comtesse Elizabeth, et lui explique vivre seule en compagnie de son beau-frère George, sa soeur étant décédée.

Bien vite Pierre tombe amoureux de cette femme magnifique mais il ne tarde pas à se rendre compte que la relation entre de George et Elizabeth semble amoureuse. Jaloux, Pierre imagine se retrouver un crime sur les bras.

Remis de ses blessures, l'aviateur décide de revenir en France mais une femme mystérieuse nommée Helene prétend être séquestrée contre sa volonté par son mari et sa soeur. Elle demande à Pierre de l'aider à s'enfuir ...





Les images sont belles mais alors qu'est-ce que le rythme est lent ! C'est le 5e film de René Clair adapté d'un roman écrit par Armand Mercier intitulé L'aventure amoureuse de Pierre Vignal.
Il est difficile de crocher à l'action tant les images sont léchées, on a l'impression que le réalisateur s'intéresse plus à la technique des images qu'au scenario et du coup on se désintéresse de l'histoire qui aurait pu être menée de manière plus dynamique ou mystérieuse. Dommage, il y a de beaux moments, de beaux symboles, une course poursuite en voiture, mais il y avait matière à faire quelque chose de plus percutant avec cette histoire de fantasme.
(Les amateurs d'avion y trouveront probablement leur compte par contre).

Très séduisante actrice anglaise, Lilian Hall Davis était l'une des actrices favorites d'Alfred Hitchcock avec lequel elle tourna The Ring et The Farmer'sWife. Malheureusement elle s'ôta la vie à l'âge de 34 ans.

Née à Saint Petersbourg, Sandra Milovanoff a un charme tout particulier et possède un visage fascinant.

83 minutes


Charles Vanel ...
Pierre Vignal
Sandra Milovanoff ...
Helene
Jean Murat ...
Georges
Lillian Hall-Davis ...
La comtesse Elisabeth
Jim Gérald ...
Docteur Massaski


mercredi 21 mars 2018

Back Pay - Frank Borzage - 1922



A Demopolis, dans la banlieue lointaine de New York, Hester rêve d'autre chose. A la pension où elle loge, elle mange en compagnie des autres pensionnaires dont les discussions l'ennuient profondément. 

Jerry inaugure son nouveau buggy tiré par un fougueux destrier auquel il a accroché un joli ruban blanc à la queue. Son bonheur se trouve où Hester se trouve et il est ravi d'emmener la jeune fille à un pic nic où presque tous les habitants se retrouvent avec plaisir.
 
 Hester n'est pas sensible à la beauté du lieu ni à la liesse ambiante et les deux jeunes gens s'éloignent et s'installent sous un arbre où Hester explique qu'elle ne peut pas épouser Jerry car il est trop pauvre. Plus tard, alors que la lune brille dans le ciel, elle chante sous le regard ébloui de Jerry.
Le soir même la pension lui devient insupportable, devant le spectacle affligeant des pensionnaires qui s'amusent bruyamment, elle quitte la pièce commune et décide de quitter la petite communauté, avec un peu d'appréhension toutefois. Le seul à connaitre son départ est Jerry qui l'accompagne sur le quai et qui se montre gauche et malheureux comme un jeune chiot. Lorsque le train des rêves de Hester démarre, Jerry reste seul sur le quai jusqu'à ce que le train ne soit plus qu'un point au loin ...

5 années passent, durant lesquelles Hester se bat pour accéder à ses rêves. Elle habite désormais dans un luxueux appartement sur Riverside Drive et donne des soirées chics ... et paie son dû car "si le péché a un salaire, certains de ses invités vont collecter les arriérés". Au milieu des convives, Hester, à la question de savoir si elle est heureuse de son ami Wheeler qui travaille à Walls Street, répond "qu'elle a tout ce qu'une femme peut désirer". Vraiment tout ? A son amie Kitty elle révèle qu'elle a gardé les 25 dollars de sa dernière paie et pavoise déjà dans un manteau de Chinchilla que Wheeler ne manquera pas de lui offrir. Mais celui-ci trouve que 22'000 dollars ça fait beaucoup après l'achat de la Rolls Royce. Il propose plutôt de se rendre à Crystal Springs.

A quelques kilomètres de Crystal Springs se trouve Demopolis et Hester ne résiste pas à l'envie d'y retourner. Dans la ville inchangée, personne ne reconnait Hester. Le vendeur du petit magasin reste interloqué devant cette femme luxueusement habillée qui lui serre la main. Hester aperçoit Jerry au loin, "toujours célibataire tant qu'il y aura une Hester Bevins sur terre". Les deux amis marchent jusqu'au vieil arbre de leur dernière rencontre. Jerry est persuadé qu'Hester lui est revenue, lui qui l'a attendue et qui l'aime de tout son coeur. Il gagne maintenant 200 dollars par mois ce qui devrait convaincre la jeune femme que cela est enfin suffisant pour vivre à deux ?
Alors "pour éteindre la douleur dans les yeux" du pauvre garçon, elle lui ment en prétendant gagner sa vie en tant que styliste et n'être pas prête à se ranger encore.
De retour à New York, Hester noie le chagrin qu'elle ressent à l'intérieur en se saoulant d'activités diverses. Puis la guerre arrive et, pendant qu'Hester danse sur une table entourée d'admirateurs, sur un champs de bataille en France Jerry tombe en criant son nom.

Quelques mois plus tard, Hester cherche Jerry à l’hôpital. Lorsqu'elle découvre qu'il est aveugle, elle en veut à la terre entière et interpelle Dieu. Jerry la réconforte en lui disant que jamais il n'a été plus proche de Dieu qu'à ce moment et que de toutes manières "il verrait toujours Hester dans sa petite robe vichy". En sortant de la chambre, elle apprend que Jerry a le poumon gauche gazé et hors d'usage et qu'il ne lui reste pas plus de trois semaines à vivre.

Désespérée de voir passer sa chance de faire peut-être la seule chose décente de sa vie, Hester convainc Wheeler de la laisser épouser Jerry. Contre toute attente celui-ci accepte et Hester, assurant avoir pris des vacances, ramène Jerry dans le grand appartement luxueux en prétendant que c'est leur petit nid, "deux chambres avec une toute petite cuisine".
Tous les jours Hester veille sur Jerry qui finit par s'éteindre, heureux d'être à ses côtés.
Après 15 jours Wheeler revint à l'appartement en annonçant qu'il a fait envoyer une ambulance au nom de Hester en France. 
Puis leurs amis Kitty et Speedy viennent leur faire une visite et Hester reprend le cours de sa vie. Mais "le plus longtemps la conscience dort, le plus fort elle parle lorsqu'elle se réveille" ...



C'est bien connu, l'herbe est toujours plus verte ailleurs et tout a un prix ! Hester affiche clairement ses ambitions dès le début, lorsque Jerry, qui souhaite l'épouser, lui dit que l'argent n'est pas tout dans la vie. A sa fierté de recevoir un salaire de bientôt 150 dollars, elle demande, les yeux brillants "par semaine ?" ce à quoi il répond piteusement "par mois". Hester refuse de se caser, refuse la petitesse de la ville, abhorre l'idée de s'enterrer dans ce qu'elle considère comme un trou.

Le train est un peu le fil conducteur du film, au début lorsque depuis le quai de la gare Hester regarde le train s'en aller, puis lors de la demande en mariage de Jerry, un train passe au loin. De même à son retour à Demopolis depuis Crystal Springs, un train passe, symbole quelque part de la vie qui jamais ne s'arrête et les opportunités qui s'offrent avant de disparaitre au loin.
Lorsqu'enfin Hester grimpe à bord du train au moment d'accéder à ses rêves et que Jerry reste tout seul sur le quai, un intertitre mentionne "to say goodbye is to die a little" ce qui est l'inverse de "partir c'est mourir un peu". On comprend alors que si Hester part vers la vie qu'elle a rêvée, Jerry lui ne va cesser de l'attendre et mourir à petit feu.

Cliquer pour voir le visage de Jerry ....
On ne saura jamais comment Hester a rencontré Wheeler, ni comment elle vit réellement avec lui. Il est sous entendu qu'elle est une poule de luxe mais jamais le réalisateur ne prend le parti de le dire explicitement. A voir les images on a un peu de la peine à considérer Hester comme une femme entretenue, du moins au mauvais sens du terme.
Jerry mentionne lors de leurs retrouvailles que quelqu'un l'a vue à New York et que cela lui était égal... ce qui laisse à entendre qu'elle est devenue une femme de mauvaise vie.

 Il faudra quelques épreuves pour qu'Hester reprenne le cours de sa vie et se retrouve enfin le coeur en paix, c'est donc une histoire de rédemption.
Il faut quand même ajouter que certains détails ne sont pas très plausibles à mes yeux. Par exemple, le personnage de Wheeler est, par ses actes, plus profond que le scénario ne veut bien le montrer. Ou alors lorsqu'Hester retourne à Demopolis personne ne la reconnait mais à la fin, son ancien employeur, lui, ne l'a jamais oubliée (!) et la réengage au sein de son entreprise avec enthousiasme !
Même s'il y a quelques longueurs (la trame du scénario est très mince), les images sont quant à elle somptueuses !

D'après un roman de Fanny Hurst prolifique auteur dans le genre sentimental, scenario de Frances Marion. L'histoire m'a rappelé le drame poétique d'Henrik Ibsen, Peer Gynt, écrit en 1866, sauf qu'ici le protagoniste principal est féminin et que bien sûr le film n'a pas la force du roman !

Restauré par la Library of Congress Motion Picture Concervation Center, Dayton, Ohio grâce à une campagne de kickstarter.

Seena Owens a été la femme de George Walsh de 1916 à 1924.
Comme tout le monde le sait certainement, Matt Moore est le frère de Owen, Tom et de Joe Moore.

87 minutes

Seena Owen ...
Hester Bevins
Matt Moore ...
Jerry Newcombe
J. Barney Sherry ...
Charles G. Wheeler
Ethel Duray ...
Kitty
Charles Craig ...
Speed
Jerry Sinclair ...
Thomas Craig

mercredi 14 mars 2018

The Pride of Palomar - Frank Borzage - 1922


En Californie, "bien avant que les Gringos fassent leur apparition", les Farrel possèdent un rancho dans la vallée de San Gregorio mais sont sur le point de le perdre car ils sont rongés par des hypothèques qu'ils n'arrivent pas à rembourser.
Le père, Don Miguel, est très fier de son fils Mike qui est au combat et qui est cité pour bravoure sur le terrain en Sibérie dans le journal local.
Malheureusement, peu de jours plus tard, le Don reçoit une lettre dans laquelle la mort de son fils lui est annoncée. Dernier de sa lignée, Don Miguel est désespéré.
Lors d'une cérémonie d'honneur, le vieil homme fait face à la foule tandis qu'on lui épingle la médaille posthume de son fils sur la veste. En rentrant à la maison, il s'arrête à la mission de San Juan del Rey où il s'adresse à Dieu avant de tomber raide mort, foudroyé par une crise cardiaque.

Quelques semaines plus tard Parker, un investisseur venu de l'est, vient prendre possession du ranch. Durant le voyage en train il fait la connaissance d'un japonais, Fuji Okada, venu en Californie pour acheter des terres pour y fonder une colonie japonaise. Parker lui raconte comment il a obtenu les terres qu'il a l'intention de faire fructifier grâce à un barrage qu'il en train de construire. L'homme d'affaires propose à Okada de conclure une vente d'ici quelques jours, le temps qu'il obtienne le titre de propriété.
Pendant ce temps sa fille Kay se rend au wagon restaurant où elle aperçoit un soldat qui a bien de la peine à couper sa viande. Ayant travaillé durant la guerre pour la Croix-Rouge, elle lui propose de l'aider tandis que le jeune homme lui explique qu'il a reçu un coup de sabre sur la main.
Le jeune homme descend avant la station d'El Toro pour prendre un raccourci qui devrait lui permettre de faire une surprise à son père et se présente, Miguel Farrel. Le train démarre avant que la jeune fille, stupéfaite en entendant ce nom, n'ait le temps de se présenter.
De son côté Mike arrive à la mission où le Père Dominic lui annonce la mort de son père. 

Au ranch, en apprenant la nouvelle du retour du fils Farrel, Parker est quant à lui bien embêté car il sait qu'il ne pourra prendre possession du ranch avant un an à cause d'un moratoire qui permet aux soldats de reprendre le cours de leurs vies à leur retour du front. Pour l'instant il ne s'agit que d'un délai prolongé car il est peu probable que Mike arrive à se procurer les 300'000 dollars demandés durant ce laps de temps. D'ailleurs Monsieur Okada y compte bien ui aussi.

Pablo et sa femme n'en reviennent pas d'apprendre que Mike est vivant. Pablo tente de chasser du ranch Okada qui se comporte en terrain conquis et qui riposte en karatéka averti, avant de filer devant le couteau que le vieil homme brandit devant lui.

Kay et Mike
Le long d'une allée bordée d'arbres somptueux, Mike met un genou à terre pour prendre dans ses bras le chien venu sur trois pattes l'accueillir. A cette vue, Kay qui guette son arrivée au ranch est toute émue.
Après un chaleureux accueil de Pablo et de sa femme, Mike découvre dans les papiers de son père un message lui indiquant qu'un voisin, Loustalot, est responsable de sa ruine financière. Mike doit cohabiter avec les Parker et Okada auquel il refuse de serrer la main.
N'ayant que 62 dollars dans sa poche, Mike décide de se mettre à l'ouvrage pour tenter de réunir les 300'000 dollars nécessaires. Il se rend dans le corral où il retrouve Panchito, son cheval qui ne l'a pas oublié lorsque André Loustalot, un éleveur qui doit la somme de 100'000 dollars et qui esquive son paiement depuis des années, arrive au ranch. Apprenant par Parker que Mike est vivant et qu'il ne pourra plus faire paitre ses bêtes sur la propriété, Loustalot prend la fuite sur le cheval de Pablo.

L'ayant rattrapé sur Panchito, Mike découvre un chèque de 50'000 dollars dans la poche du fuyard. Le jeune homme se rend alors en ville avec Kay pour relancer le procès contre Loustalot tandis que Pablo enferme l'escroc dans une cellule. Mais alors qu'il s'endort en montant la garde, Okada ouvre discrètement la porte et bien sûr Loustalot prend la poudre d'escampette.
Okada téléphone ensuite à un ancien employé licencié d'EL Palomar pour vol, Wong Lee, pour lui donner l'occasion de se venger du jeune homme.

En ville, pendant ce temps Mike voit passer Loustalot qui fonce à la banque pour se faire remettre son argent afin d'éviter d'être saisi par la justice. Trop tard, le shérif arrive à temps pour empêcher tout retrait de sa part.

Okada décide de se rendre à El Toro pour suivre la suite des événements et Mike va inspecter le système d'irrigation prévu par Parker et qui devrait ajouter une plus-value de 5'000'000 dollars à la valeur du ranch. Au barrage il retrouve avec émotion un vieil ami de la famille, Dick Conway, un entrepreneur chargé des travaux de construction. Lorsqu'un message de Parker lui parvient en lui ordonnant de cesser immédiatement la construction, connaissant l'importance de celle-ci pour son ami Mike, Conway décide de poursuivre les travaux malgré tout. Kay décide de l'aider à les financer en lui donnant un chèque de 50'000 dollars tout en lui faisant promettre de garder le secret.
Pendant ce temps Wong Lee, en embuscade sous un pont, attend son heure et tire sur Mike lorsqu'il passe à cheval. Pablo se jette à la poursuite du Chinois et l'attrape au lasso avant de le trainer jusqu'au ranch. 
Le pinto n'est pas Panchito !
Quelque temps plus tard, tout le monde assiste au rodéo. Kay est jalouse de l'amie d'enfance de Mike, Anita Sepulveda. Ainsi, sur le conseil de Pablo elle décide de monter Panchito durant la grande course mais rate complétement le départ. A la ligne d'arrivée le cheval s'est emballé et Mike réussit à l'intercepter pour l'arrêter. Le soir c'est la fête au ranch El Palomar. Mike surprend Parker interdisant à sa fille de payer pour la construction du barrage ...

Ayant vu courir Panchito, Parker cherche à acquérir le cheval à tout prix pour vaincre Blue Bonnet, le pur-sang de l'un de ses amis au Kentucky. L'idée séduit Mike qui accepte de prêter le cheval après l'avoir fait courir lui même à la course de Thanksgiving. Déguisé en mexicain, Mike prend les paris ...


Un film assez standard. On retrouve un peu de la "Borzage Touch" dans la scène de l'arrivée de la longue allée et l'accueil par le chien, très émouvante. Sinon l'action se perd vers le milieu. Mike est blessé mais sa convalescence est occultée, le spectateur passe d'un coup au rodéo qui fait perdre du sens au film qui finit par presque devenir une comédie (Je vous laisse découvrir la fin).
De plus les "méchants" perdent complétement leur substance au cours de l'action. Loustalot est vite neutralisé, de même Okada qui disparait petit à petit.

En 1922 les japonais n'étaient pas très bien vus aux Etats-Unis. En effet, depuis des années les Etats-Unis tentaient de limiter les immigrés asiatiques qui sont dès lors stigmatisés. Dans ce film, on ne comprend pas très bien l'inimité de Mike envers les Japonais qui étaient alliés pour soutenir les armées blanches contre l'armée rouge bolchevique durant la guerre civile russe, si j'ai bien compris ?
Dans ce cas sa blessure par sabre devrait être logiquement due aux Bolcheviques ?
On ne le saura jamais, il faudrait lire le roman écrit par Peter B. Kyne pour le comprendre.

Si vous voulez en savoir davantage sur le pan d'histoire auquel il est fait allusion lorsque le fils est cité pour bravoure en Sibérie dans le journal. Cliquer ici

Le suédois de naissance, Warner Oland, s'est spécialisé dans les rôles d'asiatiques dont les plus connus sont Charlie Chan et le Dr Fu Manchu.

Goofs:
Dans le train Kay se retrouve tantôt derrière à droite, tantôt à gauche de son père.
Le chapeau de Mike tombe lors de la course poursuite mais se retrouve sur sa tête lors de la prise de vue suivante.

 D'après un roman du même nom du prolifique auteur Peter B. Kyne 

Titre français : Le dernier des Don Farrel



 80  minutes

Forrest Stanley ...
Don Mike Farrell
Marjorie Daw ...
Kay Parker
Tote Du Crow ...
Pablo
James O. Barrows ...
Father Dominic (as James Barrows)
Joseph J. Dowling ...
Don Miguel (as Joseph Dowling)
Alfred Allen ...
John Parker
George Nichols ...
Conway
Warner Oland ...
Okada
Mrs. Jessie Hebbard ...
Mrs. Parker
Percy Williams ...
Butler
Anna Dodge ...
Caroline (as Mrs. George Hernandez)
Ed Brady ...
Lossolet = Loustalot
Carmen Arselle ...
Anita Supvelda
Eagle Eye ...
Nogi (as William Eagle Eye)
Most Mattoe ...
Alexandria



mercredi 7 mars 2018

The Third Alarm - Emory Johnson - 1922



A la caserne des pompiers, le vieux Dan McDowell s'occupe de ses chevaux et en particulier de Bullet, son favori, lorsque sa petite fille Alice surgit avec ses amis pour fêter l'anniversaire de son ami Jimmie, le vendeur de journaux qui marche à l'aide d'une canne.
Dan place tous les enfants sur le dos du cheval et les emmène faire un tour. De son côté son fils Johnny, étudiant en médecine à l'université, courtise June Rutherford, la fille d'un chirurgien célèbre tandis que Mother McDowell prépare un gâteau pour l'anniversaire de son mari.

Dan invite Jimmie à prendre place à la table familiale pour fêter leurs anniversaires respectifs, mais alors qu'il est sur le point de découvrir le gâteau, l'alarme sonne et il part en courant, ce qui provoque les pleurs de la petite Alice.

Mais bientôt le progrès rattrape la caserne, les chevaux vont être remplacés par un véhicule puissant qui fait la fierté des hommes. Seul Dan est triste lorsqu'un maquignon emmène les chevaux dont Bullet pour les vendre. Bientôt il doit apprendre à conduire le camion mais peine perdue, il n'arrive pas à gérer les manettes et leviers et a bien de la peine à rester sur la route. Peu de temps après il reçoit une lettre le déclarant à la retraite. C'est la catastrophe, d'autant plus que son fils veut épouser la fille du docteur qui jadis n'a pas pu sauver le petit frère de Johnny. 
Dan déprime mais finit par se reprendre et va chercher du travail. Incapable de conduire une voiture, il finit par trouver du boulot dans la construction des routes lorsqu'il aperçoit Bullet, son vieil ami, attelé à une charrette et maltraité par un vilain bonhomme.
Ni une ni deux, Dan prend la défense de Bullet et finit par terre sous les coups de poings du gaillard qui ne se laisse pas faire. Johnny qui apparait au coin de la rue court au secours de son père et assomme son agresseur en déclarant sous la colère qu'il fera tout ce qu'il peut pour récupérer Bullet. 
Justement le soir même, Bullet entend la cloche d'alarme et se précipite derrière le camion pompier.
Le lendemain la police demande à voir Johnny qui est en train de s'engager à la caserne pour aider à faire subsister la famille. Dan fait le tour de la maison et, à sa grande surprise, découvre Bullet dans le garage. Aussitôt il est emmené par la police qui lui passe les menottes.

C'est le baptême du feu pour Johnny, la tour Rutherford est en feu et justement June est prisonnière des flammes car elle est retournée sur ses pas pour rechercher son petit chien ...



Hommage aux pompiers qui servent leurs concitoyens au péril de leurs vies, ce film est touchant à plus d'un titre. Il traite de la mise au rebut d'un homme et d'un cheval après de loyaux et bons services, de l'amitié entre un homme et un cheval, du courage des pompiers, et de gentillesse et générosité les uns envers les autres en général. C'est donc un film qui plaira aux amateurs de pompiers, de chevaux, de gentillesse ! L'action est bien menée et la fin pleine de suspens, les enfants sont adorables, bref, j'ai eu beaucoup de plaisir à voir ce film !

Ella Hall a déjà une carrière considérable derrière elle lorsqu'elle tourne ce film. Emory Johnson était son mari, le couple a eu quatre enfants durant ses 11 ans de vie commune.

La troisième alarme détermine le degré d'importance d'un sinistre. En l’occurrence ces années là je suppose que la 3e alarme indique un degré d'alerte très important vu le nombre d'équipes venues sur le lieu de l'incendie.

On trouve ce film chez Grapevine Video.
57 minutes


Ralph Lewis ...
Dan McDowell
Johnnie Walker ...
Johnny McDowell
Ella Hall ...
June Rutherford
Virginia True Boardman ...
Mother McDowell
Richard Morris ...
Dr. Rutherford
Josephine Adair ...
Alice McDowell
Frankie Lee ...
Little Jimmie
Wilbur Higby ...
Chief Andrews
Bullet the Horse ...
Bullet



mercredi 28 février 2018

The Man Who Had Everything - Alfred E. Green - 1920




Mark Bullway a créé un empire à force d'acharnement au travail avec l'aide de son assistante, une jeune fille sérieuse nommée Prue Winn. Par contre son fils Harry surfe sur la fortune de son père et ne se prive pas de brûler la chandelle par les deux bouts, boisson, filles, il ne rêve que d'une vie de luxe sans produire aucun effort. Son père ne sait plus comment faire devant les frasques incessantes de son fils.

Un jour la voiture des Bullway heurte malencontreusement un aveugle au coin de la rue. Le père se montre désolé mais le fils n'éprouve aucune pitié envers l'aveugle, Matt Sills, qui émet alors le souhait que "le jeune homme obtienne toujours ce qu'il souhaite dans sa vie".
Mark Bullway va alors trouver le vieil homme pour comprendre le sens de son souhait. L'aveugle lui explique alors que si Harry était son fils il lui fournirait tout ce qu'il souhaite afin de le faire sortir de ses mauvais penchants en réalisant que la vie n'est pas que du plaisir.

Suivant les conseils du vieux sage, Bullway demande à Joel, le majordome la liste de tout ce que souhaite Harry. Parmi la liste, se trouvent pêle-mêle des chevaux de polos, une voiture de sport, un bulldog, et surtout le nom de Leonore Pennell, une jeune femme aguichante et très intéressée par la fortune de Bullway. Harry en est fou, au grand désespoir de Prue qui aime secrètement le jeune homme.

Bullway va trouver Leonore à laquelle il propose 1cents qui se double chaque jour ce qui fait passé un million de dollars après 28 jours si la jeune femme obtient le mariage avec son fils. Leonore est ravie et, alors qu'elle tenait le jeune oisif à distance jusque là, met les bouchées doubles pour séduire Harry.

Harry est ravi, il a tout ce qu'il désire et continue à mener sa vie dissolue. Petit à petit pourtant ses excès commencent à lui faire comprendre qu'il passe peut-être à côté de sa vie. Le déclic vient au cours d'une soirée où Leonore part danser avec son protecteur. Ne voyant pas la jeune fille revenir, Harry suit le couple et comprend qu'il a été dupé. Il met alors fin à la relation au grand dam de la jeune fille dépitée ....



Un film gentil et plein de bonnes intentions qui finit bien. Maintenant à savoir si la solution du père serait vraiment efficace dans la vie actuelle ? J'ai des doutes. Personnellement je pense que je serais ravie d'obtenir tout ce que je souhaite sans effort ! De plus, à cette époque, bon nombre de films ont été tournés sur les enfants de riches trop gâtés et peu sympathiques, avec parfois le même résultat qu'ici, parfois une longue descente aux enfers donc cette solution présente des risques assez importants je pense. A noter qu'il faut une somme considérable pour l'appliquer !

Jack Pickford a 25 ans dans ce film et parait bien jeune. Franchement il n'a pas trop le physique du jeune premier que s'arrachent les femmes ! J'aurais donc plutôt appelé ce film "The BOY Who Had Everything" !
Lionel Bellmore est solide et Priscilla Bonner bien comme il faut, comme il se doit. Shannon Day la joue la vamp avec bonheur et Alec B. Francis a tout du vieux sage.


65 minutes

Jack Pickford ...
Harry Bullway
Lionel Belmore ...
Mark Bullway
Priscilla Bonner ...
Prue Winn
Shannon Day ...
Leonore Pennell
Alec B. Francis ...
Matt Sills
Will Machin ...
Joel - Bullway's Butler (as William Machin)


Titres français (incomplet)

Admirable Crichton (L') Aigle des Mers (L') Ailes Brisées (Les) amant éternel (L') Amour de Jeanne Ney (L') Après la pluie le beau temps Arche de Noé (L') Asphalte Au bout du monde Au Service de la loi Aurore (L') Barbara fille du désert Bardelys le magnifique Bateau ivre (Le) Belle ténébreuse (La) Bessie à Broadway Bête enchaînée (La) Bon petit diable (Le) Bru (La) C'est la Vie Caravane vers l'ouest Ce n'est qu'un au revoir Cendres de vengeance Chanson païenne Chapeau de New York (Le) Charrette fantôme (La) Chasseurs de baleines (Les) Chasseurs de salut (Les) Club des trois (Le) Coeur nous trompe (Le) Comte de Monte Cristo (Le) Cottage enchanté (Le) Crainquebille Crépuscule de Gloire Cuirassé Potemkine (Le) Dame de pique (La) Damnés de l'océan (Les) Dans la ville endormie Danse Rouge Dernier avertissement (Le) Dernier des Don Farrel (Le) Dernier des Mohicans (Le) Déshérités de la vie (Les) Désordre et Génie Deux orphelines (Les) Divine (La) Dix Commandements (Les) Droit d'aimer (Le) Droit d'asile (Le) Empreinte du passé (L') Enchantement Enigme (L') Ensorceleuse (L') Escaliers de service Et puis ça va Eternel problème (L') Etudiant de Prague (Le) Eventail de Lady Windermere (L') Expiation Femme au corbeau (La) Fiancées en folie (Les) Figurant (Le) Fils du Sheik (Le) Fleur d'amour (La) Forfaiture Foule (La) Frères Brigands (Les) Grande Parade (La) Heure suprême (L') Homme aux yeux clairs (L') Homme du large (L') Homme que j'ai tué (L') Homme qui rit (L') Huit jours de bonheur Île du Salut (l') Illusion perdue (L') Indésirable (L') Infidèle (L') Insoumise (L') Instinct qui veille (L') Interférences Intrépide amoureux (L') Jardin du plaisir (Le) Jardinier (Le) Jim le Harponneur Journal d'une fille perdue (Le) Larmes de clown Lettre écarlate (La) Lien brisé (Le) Loi des montagnes (La) Loulou Lys brisé (Le) Maître à bord (Le) Mécano de la Général (Le) Monte là-d'ssus Moran du Lady Letty Mystérieux X (Le) Nuits de Chicago (Les) Oiseau noir (L') Opérateur (L') Père Serge (Le) Phalène Blanche (La) Piste de 98 (La) Portes de l'enfer (Les) Quatre Fils (Les) Rail (Le) Rançon d'un trône (La) Rapaces (Les) Rédemption de Rio Jim (La) Repentir (Le) Réquisitoire Révélation Révoltés (Les) Riche famille (Une) Rictus de Satan (Le) Ris donc paillasse Rose blanche (La) Roue de la Fortune (La) Routes en croix Rue des rêves (La) Rue sans joie (La) Sa majesté la femme Satan Secrétaire particulière (La) Secrets Serment de Rio Jim (Le) Sexes enchaînés Signal de feu (Le) Sirène du Pacifique (La) Soif de vivre (La) Solitude Sorcellerie à travers les âges (La) Sportif par Amour Tais-toi mon coeur Talisman de Grand-mère (le) Tempête Tentatrice (La) Tigresse royale (la) Tricheuse Trois âges (Les) Trois lumières (Les) Veilleur de rail (Le) Vierge mariée (La) Visages d'enfants

Articles les plus consultés

Membres