Bienvenue !

BIENVENUE ET MERCI POUR VOTRE VISITE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films muets
moins connus depuis les débuts du cinéma jusqu'en 1930 environ (à ce jour plus de 980 films, serials et shorts ...) ainsi que quelques films sonores.

Déclencheur de ce blog, le premier message daté du 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 16 juin 2021

Bestia (The Polish Dancer) - Aleksander Hertz - 1917

 


Une jeune polonaise de 17 ans, Pola, passe ses soirées et une bonne partie de la nuit à boire et à danser avec ses amis. Ses parents s'arrachent les cheveux d'inquiétude mais Pola n'en a cure.

Un soir elle rentre particulièrement tard au petit matin. Son père l'a attendue une bonne partie de la nuit avant de s'endormir enfin. Après avoir contrôlé que ses parents dorment, Pola se glisse discrètement dans son lit sans prendre la temps de se déshabiller. Son père se réveille alors et lui flanque une belle dérouillée, atténuée par la mère qui tente de le calmer.


Pola, écœurée décide de quitter la maison et se rend chez son copain Dimitri, qui l'emmène à l'hôtel chez des amis en ville. La jeune fille se rend vite compte que le plan est foireux et fait boire son ami qui s'endort sur le canapé. Pola en profite pour lui emprunter de l'argent et s'enfuit après lui avoir laissé un petit mot lui promettant de le rembourser.

Pola se rend en ville et épluche les journaux en quête de travail. Elle finit par dégotter une annonce cherchant un modèle et postule. Aussitôt elle est engagée et obtient déjà du succès.

Un soir elle se rend au théâtre avec un collègue. Très vite elle est remarquée et quitte la mode pour se produire sur scène où elle obtient beaucoup de succès.

Un spectateur, Alexi, tombe amoureux de la belle. Il se trouve que cet homme est un coureur de jupons invétéré qui a une femme, Sonia, et une petite fille. Alexi délaisse rapidement sa famille pour retrouver Pola. Celle-ci ignore tout de la situation familiale de cet homme et le pousse à l'épouser à tel point qu'Alexi abandonne sa femme et sa petite fille. Désespérée, Sonia rentre chez sa mère et tombe gravement malade. Pendant ce temps Pola et Alexi se rendent au café de Paris où Dimitri ruiné, travaille en tant que serveur.

Pola reconnait son ancien ami et lui rend enfin la somme empruntée en lui laissant un petit mot. Dimitri comprend alors que la dame qu'il venait de servir est Pola. Il jure de se venger ...



Une histoire qui finit très mal. Pola est encore bien jeune, l'action est constante et plutôt prévisible à part la fin qui ne laisse pas de place à l’apitoiement. La justice divine frappe un grand coup, car nul ne peut s'écarter de la bienséance sans qu'elle frappe, tel est le message, certes un peu désuet, du film.

Il faut avouer que les critères de beauté féminine ont bien changé. Quant aux dances qui attiraient les foules à cette époque, elles paraissent syncopées et peu attractives.

43 minutes

 


Pola Negri ... Pola Basznikow

Witold Kuncewicz ... Aleksy

Jan Pawlowski ... Dymitr

Maria Duleba ... Sonia

Lya Mara ... (as Mia Mara)



mercredi 9 juin 2021

The Fires of Youth - Emile Chautard - 1917

 


Pemberton, un vieil et richissime homme revient habiter incognito dans son manoir, non loin de l'usine qui lui appartient et dans laquelle travaillent de nombreux ouvriers qui vivent chichement avec leurs familles.

Billy, un petit garçon curieux, entend un jour parler de Pemberton qu'il imagine tel le diable. Curieux il se rend au manoir et fait la connaissance de Pemberton qu'il prend pour un employé de la maison. Lorsqu'il aperçoit le majordome, il est persuadé qu'il s'agit du fameux industriel.

Pemberton se prend d'amitié pour le petit garçon avec il joue avec les jouets qui appartenaient autrefois à son fils décédé.

Un jour le petit garçon lui présente sa famille, alors que la colère gronde auprès des ouvriers, lassés de ne rien obtenir de leur employeur.

Pemberton décide de se faire passer pour un ouvrier et se retrouve à l'usine où il découvre le monde du travail. Le soir il a pris pension dans la famille de Billy et tombe amoureux de sa grande soeur à laquelle il offre des fleurs. Mais la belle n'a d'yeux que pour Jim qui de son côté est trop occupé pour s'attarder avec la jeune fille.

Un jour Pemberton, amoureux ne se rend pas à l'usine. Billy, affolé à l'idée que son vieil ami risque de perdre son poste prend sa place alors qu'une chaudière explose. Grièvement blessé le petit garçon est ramené chez lui et le médecin se montre bien sombre.

Les hommes décident alors de se venger et tirent à la courte paille pour désigner l'un des leurs qui sera chargé d'éliminer Pemberton.

Horrifié par la tournure des événements, Pemberton échange sa paille contre celle de Jim que tenait la soeur de Billy. Il se rend ensuite dans la forêt pour se tirer une balle dans la tête ....


Il manque deux bobines à ce film qui se laisse regarder facilement. Les personnages sont attachants et on est heureux de voir Jeanne Eagels encore bien jeune. La petite Helen Badgley est adorable dans le rôle de Billy.

52 minutes à l'origine. 31 minutes 


Frederick Warde ... Iron Hearted Pemberton

Helen Badgley ... Billy

Ernest Howard ... Billy's Father

Jeanne Eagels ... Billy's Sister (as Jeanne Eagles)

Robert Vaughn ... Jim


mercredi 2 juin 2021

Pretty Ladies - Monta Bell - 1925

 


Maggey Keenan (ainsi orthographié dans le film, aussi bizarre que cela puisse paraitre) travaille aux Follies où elle présente un numéro comique après le show de Selma Larson, la star du spectacle.

Dans la fosse de l'orchestre, à la batterie, se trouve Al Cassidy.


Maggie, qui rêve de passer ses soirées avec un homme qui ressemble à Conrad Nagel et se retrouve bien seule après les soirées aux Follies.

Un soir en écoutant Al qui compose, elle tombe dans la fosse et se retrouve dans un tambour. Le soir même Al racompagne Maggie chez elle en bus. Il accepte de manger une morse qui s'avère être un vrai repas.

Maggie aime beaucoup Al et son numéro déguisée en mouche sur une musique composée par son ami obtient beaucoup de succès. A tel point que Selma, jalouse, détourne Al pour une soirée afin qu'il compose pour elle.

Maggie, convaincue par une amie de passer une soirée chez le producteur, se retrouve à amuser la galerie lorsque Al et Selma débarquent. Maggie, le visage noirci par du cirage, rentre chez elle le coeur gros mais Al réalise tout à coup à quel point il tient à elle et la rejoint chez elle avant de lui proposer le mariage. Maggie est heureuse et débute une nouvelle carrière, celle de maman au foyer.

Le jeune couple a bientôt un enfant et le bonheur est bien présent mais un jour un télégramme parvient à Al lui demandant de prévoir un nouveau numéro pour Selma. Al prend le train et rejoint la troupe ...

 


Un film bizarre dont le sens n'est pas très clair et qui me laisse sur ma faim. La version vue est très trouble, la musique d'accompagnement est par moment peu heureuse.

L'action est frustrante, on assiste à des spectacles terriblement démodés ne prêtant pas particulièrement à rire et il semble qu'il manque quelques scènes. Il est possible que le film ne soit pas complet.

Zasu est pour moi une grande actrice qui sait toucher la corde sensible. Dans le rôle de Maggie elle se montre douce et humble, croyante elle va pardonner à Al. A notre époque ça passe plutôt mal bien que le pardon soit une belle chose. J'ai de la peine à comprendre un gars comme Al, et je ne comprendrais jamais tous les Al de la création, tous ceux qui ne savent pas apprécier une femme telle que Maggie et le bonheur simple et constant que ce type de femmes apportent dans un foyer.

 George K. Arthur fait le clown et on aperçoit Joan Crawford quelques secondes.

 Titre français : Les feux de la rampe

54 minutes


Zasu Pitts ... Maggie Keenan

Tom Moore ... Al Cassidy

Ann Pennington ... Ann Pennington

Lilyan Tashman ... Selma Larson

Bernard Randall ... Aaron Savage

Helena D'Algy ... Adrienne

Conrad Nagel ... Maggie's Dream Lover

Norma Shearer ... Frances White

George K. Arthur ... Roger Van Horn

Joan Crawford ... Bobby - A Showgirl (as Lucille Le S

 

 


mercredi 26 mai 2021

Bright Lights of Broadway - Webster Campbell - 1923

 


Préambule raccourci : les femmes ne sont plus des ornements exposés dans leur foyer, elles doivent choisir entre une carrière et une vie de famille, il leur est impossible de concilier les deux.

Non loin de New-York et de ses lumières, une jeune fille aimant la musique rêve d'une grande carrière. Irene Marley chante délicieusement et se produit à la chapelle où le père de son fiancé, Thomas Drake, est Pasteur. Thomas très amoureux d'Irene lui propose le mariage ce qui ravit son père. 

Peu de temps plus tard, une voiture crève un pneu non devant le lieu du culte. A son bord se trouvent Randall Sherill un impresario renommé de la grande pomme ainsi que sa vedette principale, Connie King. Entendant la voix d'Irene qui chante pour son fiancé. Randall pénètre alors dans le temple et écoute la jeune fille qui le charme. Il lui propose alors une grande carrière si elle décide de le rejoindre à New York.

D'abord Irene se montre gênée mais décide finalement de se rendre en ville et de tenter sa chance. Ainsi elle embarque sur le train de nuit alors que le pauvre Thomas la manque de peu.

En ville, Randall se pavane avec sa nouvelle protégée mais il a d'autres vues pour elle qui remplace maintenant Connie, qu'il ignore comme il ignoré d'autres jeunes filles avant elle, après qu'elles aient perdu leur fraicheur. 

Irene ses montre flattée mais un jour Randall s'arrange pour qu'elle le rejoigne dans son appartement où tout est arrangé pour qu'elle succombe à son charme.

Pendanat ce temps, Thomas, alerté par Connie se rend à New York et demande à voir Irene. On lui indique l'appartement de Randall mais celui-ci a caché Irene dans une pièce à côté après lui avoir proposé le mariage express. Thomas s'énerve et s'obstine à rester lorsque Randall brandit un revolver. Les deux homes en viennent aux mains, un coup de feu est tiré et Connie, cachée derrière une tenture, s'effondre, mortellement touchée,

Revirement de situation, Randall appelle la police et désigne le meurtrier, Thomas. Irene tente bien de protéger son petit ami mais Randall brandit une licence de mariage qui empêche Irene de témoigner contre lui. En conséquence Thomas est condamné à mort ....


Scénario très prévisible dans les grandes lignes qui permet d'admirer la belle Doris Kenyon. Dès le meurtre, le film change de rythme pour passer du drame au film d'action et de suspense. En effet Irene va tout mettre en oeuvre pour tenter de sauver son bien aimé. ainsi elle va obtenir une confession signée par Randall et devra lui échapper pour parvenir sur les lieux de la chaise électrique. 

Alors que Thomas parcourt le couloir de la mort en compagnie d'un pasteur, Irene saute dans un train, aussitôt poursuivi par un autre train dans lequel est monté Randall ! Arrivera-t-elle à temps pour sauver Thomas ? Vous le saurez en regardant ce film qui l'on peut voir sur la toile en ce moment !

 Les spectacles montrés ne sont pas de haut niveau, au contraire, ils semblent très quelconques, du coup on se dit très vite que la pauvre Irene n'est pas très ambitieuse mais visiblement les spectateurs ont l'air ravis !

Tyrone Power Sr incarne le juge qui condamnera Thomas à mort.

61 minutes

 


Doris Kenyon ... Irene Marley

Harrison Ford ... Thomas Drake

Edmund Breese ... Reverend Graham Drake

Claire de Lorez ... Connie King

Lowell Sherman ... Randall Sherrill

Charles Murray ... El Jumbo (as Charlie Murray)

Effie Shannon ... Mrs. Grimm, Landlady

Tyrone Power Sr. ... John Kirk (as Tyrone Power)

 

Harrison Ford

mercredi 19 mai 2021

The King of Wild Horses - Fred Jackman - 1924

 


 Non loin de la frontière mexicaine, John Fielding est venu s'installer dans un ranch pour des raisons de santé. Sa fille Mary et son fils Boyd l'ont accompagné mais alors que Mary prend la vie du bon côté, Boyd a perdu de grosses sommes d'argent auprès du contremaitre, Wade Galvin. John est inquiet car de nombreux chevaux ont disparu et Wade met la faute sur un étalon noir, appelé simplement The Black, qui volerait les bêtes, ce que Fielding ne croit plus tant la probabilité s'amenuise.

Non loin plus au nord, Billy Blair possède un ranch. Comme il a envie de rendre visite à Mary, il descend en direction du sud et traverse le territoire du Black. Celui-ci a fort à faire pour se débarrasser des rivaux potentiels et des humains qui souhaitent le capturer.

Billy tente sa chance mais l'étalon noir le sème dans les méandres de rochers qu'il connait comme sa poche, n'hésitant pas à sauter des précipices vertigineux.

Billy finit par arriver au ranch où Wade tente de le dissuader d'entrer. Juste à ce moment Mary arrive et annonce que son père est poursuivi par un taureau furieux. Aussitôt Billy se lance à la poursuite de Fielding qui se déplace à l'aide de béquilles tandis que Wade ricane de manière peu sympathique.

Après avoir sauvé son père, Blair annonce à Mary qu'il veut capturer l'étalon et disparait longtemps dans les collines. Lorsqu'un incendie se déclare, Billy et l'étalon font cause commune et Billy mêne le magnifique animal loin des flammes.  

Tous deux deviennent amis et Billy campe avec le cheval lorsque l'un des hommes de Fielding, envoyé par Mary qui a surpris son frère et Wade projeter de dérober des chevaux, arrive porteur d'un message. Billy saute sur le Black et tente d'arrêter les deux hommes mais, après un violent combat, Wade réussit à balancer Billy dans la rivière qui coule avec force en contrebas et emporte le jeune homme. The Black saute à sa rescousse ...



Sympathique film qui ravira les amateurs de chevaux, il y a de très belles scènes, paysages et chevaux sont magnifiques. Rex est une vraie gravure. Ce cheval a une très belle carrière cinématographique et on le comprend tant il est visuellement photogénique.

Comme son nom l'indique un peu, Léon Bary est né en France, à Paris. Sa carrière suit des méandres mystérieuses, il se retrouve comme réalisateur aux USA, puis acteur, pour visiblement retourner en France en 1925, où il a continué à tourner ainsi qu'à l'étranger  pour retourner aux Etats-Unis en 1929 tourner le rôle de Athos dans le Iron Mask de Allan Dwan. Sa carrière le ramène ensuite en France. ...

Edna Murphy est une charmante actrice qui a eu une belle carrière jusqu'à son mariage avec le  producteur réalisateur Mervyn LeRoy en 1927.

 Charley Chase est certainement le plus célèbre des acteurs de ce film, connu pour les comédies qu'il a tourné, Il décédera en 1940 à l'âge de 46 ans.

Pat Hartigan est tout aussi prolifique, tant en réalisateur qu'en étant acteur.

58 minutes

 


Rex ... The Black (as Rex the Wonder Horse)

Edna Murphy ... Mary Fielding

Léon Bary ... Billy Blair

Charley Chase ... Boyd Fielding (as Charles Parrott)

Pat Hartigan ... Wade Galvin

Sidney De Gray ... John Fielding


mercredi 12 mai 2021

Efficicency Edgar's Courtship - Lawrence C. Windom - 1917

 


Edgar Bumpus est un jeune homme très organisé. Ses promotions professionnelles il les a obtenues grâces à ses méthodes.

Un jour il aperçoit une jeune demoiselle, Mary Pierce qui vient s'installer dans son immeuble. Dès lors il a beaucoup de peine à rester centré tant il pense à elle et voit son visage partout.

Lorsque Mary cueille quelques fleurs dans la platebande non loin de la maison, Edgar se précipite mais un dénommé Wimple, est déjà en train de courtiser Mary.

Wimple joue de la guitare pour séduire la belle, ainsi Edgar décide de le concurrencer en apprenant le saxophone. Malheureusement ses débuts sont plutôt horripilants pour le voisinage.
Les deux jeunes gens se partagent les soirées pour courtiser la belle, et le 7e soir se retrouvent tous les deux face au père Pierce.

Celui-ci se montre très clair au sujet de sa fille. Il n'est pas question que l'un des jeunes hommes lui l'enlève. Edgar offre un petit chien à Mary mais celui-ci fait du dégât aux chaussures. Finalement M. Pierce interdit l'accès à la maison à Edgar, laissant les coudées franches à Wimple.

Edgar tente alors le tout pour le tout. Wimple ayant prévu une sortie en canot avec Mary, il suggère à la demoiselle de se faire emmener sur une petite île. A peine les deux jeunes gens ont-ils débarqué que Edgar envoie la barque au loin et emmène Mary dans la sienne où il lui fait signer un contrat de mariage après avoir déclarer sa flamme ...


Amusante petite comédie sans prétention. A relever toutefois que le principe de faire parler le héros dans les intertitres est plutôt original et moderne.

Sous le nom de Rodney La Rock, Rod La Rocque a 19 ans. Taylor Holmes a 20 ans de plus mais ne les fait pas vraiment. Il m'a fallu un moment pour reconnaitre en ce jeune homme (Taylor Holmes) le fameux Mr. Esmond Sr. de Gentlemen Prefer Blonds tourné en 1953 !

43 minutes


Taylor Holmes ... Edgar Bumpus

Virginia Valli ... Mary Pierce

Ernest Maupain ... Mr. Pierce

Rod La Rocque ... Wimple (as Rodney La Rock)
Taylor Holmes


mercredi 5 mai 2021

Up in Mabel's Room - E. Mason Hopper - 1926

 

 

Sur le transatlantique qui la ramène aux Etats-Unis, Mabel Aisnworth est la coqueluche de ces messieurs. Fraichement divorcée et très séduisante, Mabel pourtant regrette son mari Garry, rencontré et épousé à Paris. Celui-ci a été surpris alors qu'il achetait une nuisette très sexy et, sans demander d'explications, Mabel a aussitôt intenté une procédure de divorce, avant de recevoir le négligé affriolant gravé de leur deux noms.

Sur le bateau elle retrouve Leonard Mason et sa soeur Henrietta. Leonard est très fier de son amitié avec Mabel et pavane avec la demoiselle à son bras.

De son côté Garry, architecte, rêve de Mabel. Dans le bureau voisin, son ami Jimmie Larchmond est marié avec Alicia. L'une de leurs amies, Phyllis a des vues sur Garry, que tous croient célibataire et pur. l'un des amis de Garry, Arthur Walker est fou de Phyllis et tient dans sa poche la baque qu'il voudrait lui offrir en déclarant son amour mais ne sait s'y prendre et demande de l'aide à Garry.

A son arrivée, Mabel débarque chez Garry et s'impose auprès du jeune homme qui résiste tant bien que mal. Décidée à reconquérir Garry, Mabel tente le tout pour le tout. Comprenant que sa seule chance de se débarrasser de la belle est d'épouser la belle Phyllis à laquelle il offre la propre bague de fiançailles de son ami Arthur, désespéré. Pour sauver son honneur, il doit absolument récupérer la nuisette compromettante là haut, dans la chambre de Mabel

 

S'ensuit une série de quiproquos qui s'enchainent et n'en finissent pas ...


 Franchement cette histoire cocasse est inracontable mais sachez que l'action se poursuit non stop, dans le plus pur style comique de cette époque. Marie Prevost est bien sûr adorable, Le pauvre Harrison Ford est complétement dépassé, Phyllis et Alicia sont très séduisantes et à la page, les personnages masculins connexes très drôles, tous dans leur genre. Sans parler des majordomes qui sont embarqués dans l'histoire pour notre plus grand plaisir. Tous semblent s'en donner à coeur joie ! Chassés-croisés, courses poursuites, Rires et sourires garantis pendant les 66 minutes que dure cette comédie légère !

Un remake portant le même titre a été tourné par Allan Dwan en 1944 avec Marjorie Reynolds et Dennis O'Keefe,

66 minutes


Marie Prevost ... Mabel Ainsworth

Harrison Ford ... Garry Ainsworth

Phyllis Haver ... Phyllis Wells

Harry Myers ... Jimmie Larchmont

Sylvia Breamer ... Alicia

Paul Nicholson ... Leonard Mason

Carl Gerard ... Arthur Walkers

Maude Truax ... Henrietta Mason

William Orlamond ... Hawkins

Arthur Hoyt ... Simpson


mercredi 28 avril 2021

Mothers of Men - Willis Robards - 1917

 


Clara Madison est en lice pour le poste de juge local. Les femmes de la ville la soutiennent car ce serait une première et une avancée spectaculaire dans les droits de la femme. Cela n'est évidemment pas au goût de certains et un journal tente de la démolir en rappelant que les femmes ont leur place au foyer.

Contre toute attente et grâce au soutien des femmes, Clara obtient le poste et côtoie son mari qui est avocat.  Bientôt la petite famille attend un heureux événement mais Grant Williams, son mari est piégé afin de la discréditer. En effet, il est mêlé à un gang d'italiens producteurs d'alcool de contrebande qui ont été condamnés. Ceux-ci sont manipulés et le soir où Grant est invité chez eux pour parler de la défense, une bombe est jetée contre le journal tuant un employé tandis que Grant et ses clients se trouvent à proximité.

Aussitôt tout le monde est arrêté et Grant est emprisonné. Désespéré, il clame son innocence. De son côté, Clara qui est candidate au poste de gouverneur est élue. Grant est jugé coupable et condamné à mort.

 La pression vient de toutes parts, des femmes qui ont mis leur foi dans leur leader qu ne doit pas les décevoir alors qu'elle est la première à obtenir un tel poste, des hommes qui se réjouissent de l'éventuel faux-pas, de son propre amour pour son mari ... Ballotée de toute part Clara garde le cap. Lorsque son mari est condamné à mort elle tente bien de lui obtenir un sursis mais celui-ci lui est refusé ...

 


Gros mélodrame qui explore les extrêmes de façon courageuse pour l'époque et très caricaturale. Clara a plusieurs casquettes, femme, future mère, première femme ayant un poste en vue, il lui sera difficile de ne pas s'empêtrer dans les différentes tâches qui s'entremêlent.

Il est toutefois intéressant de voir que dans le fond la justice est rendue et la sentence de mort est donnée. Clara est persuadée de l'innocence de son mari, comme d'autres l'ont été avant elle qui n'ont pas empêché une condamnation. Si la présomption d'innocence prévaut, l'injustice est somme toute certainement aussi courante. Clara devait avoir confiance dans le système qui l'utilise. En fait on touche là un autre problème, celui de la méfiance dans un système déjà corrompu qui se base sur des données souvent manipulées et limitées. Dans le fond les choses n'ont pas tant changé. La justice n'est pas la juste mesure en rapport au respect et aux mérites mais une application des lois et de décrets qui sont tellement nombreux qu'il en existe un pour chaque situation, au bon vouloir du juge qui va piocher selon les intérêt du plus fort.

Ceci dit, mis à part l'aspect historique, le film est assez barbant, avec de grosses longueurs ! 

Actrice engagée, Dorothy Davenport est la femme de Wallace Reid. Outre sa carrière d'actrice elle était aussi auteure et productrice. Le réalisateur Willis Robards incarne le mari Grant.

Autre titre : Every Woman's Problem

 

Coloré

60 minutes


Dorothy Davenport ... Clara Madison

Willis Robards ... Grant Williams

Maclyn King ... 'Big Bill' Deavitt

Hal Reid ... Jack Scranton

Wilson Du Bois ... Dan Channing

Mrs. Hal Reid ... Mrs. Madison

Katherine Griffith ... Maida

Arthur Tavares ... Giuseppe



Titres français (incomplet)

Admirable Crichton (L') Aigle des Mers (L') Ailes Brisées (Les) amant éternel (L') Amour de Jeanne Ney (L') Après la pluie le beau temps Arche de Noé (L') Asphalte Au bout du monde Au Service de la loi Aurore (L') Avalanche (L') Baiser (Le) Barbara fille du désert Bardelys le magnifique Bateau ivre (Le) Belle ténébreuse (La) Bessie à Broadway Bête enchaînée (La) Bon petit diable (Le) Bru (La) C'est la Vie Caravane vers l'ouest Casaque verte (La) Ce n'est qu'un au revoir Cendres de vengeance Chanson païenne Chapeau de New York (Le) Charrette fantôme (La) Chasseurs de baleines (Les) Chasseurs de salut (Les) Club des trois (Le) Coeur de l'humanité (Le) Coeur Fidèle Coeur nous trompe (Le) Coeurs du monde Comte de Monte Cristo (Le) Cottage enchanté (Le) Crainquebille Crépuscule de Gloire Cuirassé Potemkine (Le) Dame de pique (La) Damnés de l'océan (Les) Dans la tourmente Dans la ville endormie Danse Rouge Dernier avertissement (Le) Dernier des Don Farrel (Le) Dernier des Mohicans (Le) Déshérités de la vie (Les) Désordre et Génie Deux orphelines (Les) Diable au Corps (Le) Divine (La) Dix Commandements (Les) Droit au bonheur (Le) Droit d'aimer (Le) Droit d'asile (Le) Empreinte du passé (L') Enchantement Enigme (L') Ensorceleuse (L') Escaliers de service Et puis ça va Eternel problème (L') Etoiles de la gloire (Les) Etudiant de Prague (Le) Eventail de Lady Windermere (L') Expiation Femme au corbeau (La) Fiancées en folie (Les) Figurant (Le) Fils d'Amiral Fils du Sheik (Le) Fleur d'amour (La) Forfaiture Foule (La) Frères Brigands (Les) Grande Parade (La) Heure suprême (L') Homme aux yeux clairs (L') Homme du large (L') Homme que j'ai tué (L') Homme qui rit (L') Huit jours de bonheur Idylle dans la tourmente (UNe) Île du Salut (l') Illusion perdue (L') Indésirable (L') Infidèle (L') Insoumise (L') Instinct qui veille (L') Interférences Intrépide amoureux (L') Jardin du plaisir (Le) Jardinier (Le) Jeune Rajah (Le) Jim le Harponneur Journal d'une fille perdue (Le) Justicier (Le) Lâche (Un) Larmes de clown Lettre écarlate (La) Lien brisé (Le) Loi des montagnes (La) Loulou Lys brisé (Le) Maître à bord (Le) Mariage mouvementé (Un) Mauvaise brebis (La) Mécano de la Général (Le) Monte là-d'ssus Moran du Lady Letty Mystérieux X (Le) Nuits de Chicago (Les) Oiseau noir (L') Opérateur (L') Page folle (Une) Palais de la chaussure Pinkus (Le) Parias de la vie Patrie (Sa) Père Serge (Le) Phalène Blanche (La) Piste de 98 (La) Portes de l'enfer (Les) Quatre Fils (Les) Rail (Le) Rançon d'un trône (La) Rapaces (Les) Rédemption de Rio Jim (La) Repentir (Le) Réprouvé (Le) Réquisitoire Révélation Révoltés (Les) Riche famille (Une) Rictus de Satan (Le) Ris donc paillasse Rose blanche (La) Roue de la Fortune (La) Routes en croix Rue des rêves (La) Rue sans joie (La) Sa majesté la femme Satan Secrétaire particulière (La) Secrets Serment de Rio Jim (Le) Sexes enchaînés Signal de feu (Le) Sirène du Pacifique (La) Soif de vivre (La) Solitude Sorcellerie à travers les âges (La) Sportif par Amour Tais-toi mon coeur Talisman de Grand-mère (le) Tempête Tentatrice (La) Tigresse royale (la) Tombeau des amants (Le) Tricheuse Trois âges (Les) Trois lumières (Les) Veilleur de rail (Le) Vierge mariée (La) Vikings (Les) Visages d'enfants Vive la France! Vive le sport! Voleuse (La) Volonté du mort (La)

Articles les plus consultés

Membres