Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

jeudi 16 décembre 2010

Sea Hawk (The) - Frank Lloyd - 1924


Milton Sills ...
Sir Oliver Tressilian
Enid Bennett ...
Lady Rosamund Godolphin
Lloyd Hughes ...
Lionel Tressilian
Wallace Beery ...
Capt. Jasper Leigh
Marc McDermott ...
Sir John Killigrew (as Marc MacDermott)
Wallace MacDonald ...
Peter Godolphin
Bert Woodruff ...
Nick
Claire Du Brey ...
Siren
Lionel Belmore ...
Justice Anthony Baine
Christina Montt ...
The Infanta of Spain (as Christine Montt)
Albert Prisco ...
Yusuf-Ben-Moktar
Frank Currier ...
Asad-ed-Din - Basha of Algiers
William Collier Jr. ...
Marsak
Medea Radzina ...
Fenzileh
Fred DeSilva ...
Ali (as Fred De Silva)

123 minutes
D'après le livre de Rafael Sabatini

En Cornouailles, Oliver Tressilian (Milton Sills) est un gentilhomme anglais qui souhaite épouser Lady Rosamund Godolphin (Enid Bennett) dont la famille ne voit pas d'un très bon œil ce choix. Le frère de Rosamund cherche la bagarre et la trouve en la personne du jeune frère d'Oliver, Lionel (Hughes) qui le tue dans un combat à la loyale. Oliver est accusé du meurtre et Rosamund refuse de lui adresser la parole, mais grâce à Justice Bain, un homme de loi, il fait établir un document prouvant son innocence. Lionel craint alors que la justice ne remonte jusqu'à lui et fait enlever Oliver par Jasper Leigh (Beery), un capitaine qui le fait embarquer sur son bateau en partance pour la Méditerranée. Peu après, le navire est attaqué par des espagnols, qui vendent l'équipage. Lorsque le bateau est attaqué par des Maures après quelque temps, Oliver devient Sakr el Bahr, le faucon des mers (Sea Hawk) et sévit dans la Méditerranée : bientôt son seul nom suffit à faire trembler toutes les flottes présentes en mer  ....



Une chouette histoire menée tambour battant, avec un séduisant Milton Sills qui se démène corps et âme pour arriver à se venger. En cela, l'histoire ressemble un peu à celle de Ben Hur, qui lui ne vit que pour se venger dans des conditions presque similaires : vendu par un ami considéré comme un frère (à la place d'un frère), années de galère, reconnaissance par un puissant adversaire, montée en grade et retour victorieuse et vengeance.
Milton Sills est un Oliver tout à fait à la hauteur dans tous les domaines. Wallace Beery campe avec bonheur le renard futé qui trouve tous les moyens pour éviter les peines...
Lloyd Hughes est le jeune frère faible de Milton Sills, et on a bien de la peine à lui en vouloir lorsqu'il ouvre de grands yeux enfantins et trahit son frère. La seule chose qui est difficile à croire, c'est l'amour que porte Oliver à Lady Rosamund, dont l'amour est bien faible et qui ne croit jamais à son innocence, cela à plusieurs reprises. Bon, il est vrai qu'il n'y a pas un grand choix de belles héroïnes dans le film. Toutefois, une concurrente sérieuse aurait été appréciée !

Un remake de ce film a été tourné avec Errol Flynn en 1940 (Michael Curtiz) dont l'intrigue diffère passablement du livre semble-t-il.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres