Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

samedi 20 août 2011

Penalty (The) - Wallace Worsley - 1920


 



Dans l'ordre d'apparence


Charles Clary ...
Dr. Ferris
Doris Pawn ...
Barbary Nell
Jim Mason ...
Frisco Pete (as James Mason)
Lon Chaney ...
Blizzard
Milton Ross ...
Lichtenstein
Ethel Grey Terry ...
Rose
Kenneth Harlan ...
Dr. Wilmot Allen
Claire Adams ...
Barbara Ferris

90 minutes
Titre français : Satan
Teinté (Kino)

Un petit garçon est renversé sur la route. Un jeune médecin (Ferris) dont c'est le premier cas sérieux ampute ses deux jambes mais un collègue plus expérimenté lui annonce qu'il n'aurait jamais du faire cette opération et couvre la terrible action par le silence. Non seulement l'enfant est maintenant cul-de-jatte, mais il a aussi une énorme contusion derrière la tête. Le petit garçon entend la conversation des deux médecins et tente d' informer ses parents de la terrible erreur le privant de ses membres inférieurs mais ceux-ci, convaincus par les médecins, mettent son excitation sur le compte de l’éther.
Bien des années plus tard (26 il me semble), le petit garçon devenu adulte est le roi de la pègre. Surnommé "Blizzard" (Chaney) il est ambitieux, compte bien devenir le maître de la ville et ne cesse d'étendre son pouvoir. La police secrète soupçonne que ses activités cachent bien plus dangereux car il est notoire que des milliers de chapeaux sont fabriqués quelque part où des femmes devenues esclaves sont emprisonnées. Le chef de la police Lichtenstein (Ross) propose à son meilleur agent Rose (Grey Terry) d’infiltrer la place : celle-ci accepte malgré le danger et les réticences de son chef. Très vite elle devient la favorite de Blizzard, car ses connaissances de la musique lui permette d'être une partenaire idéale pour s'occuper des pédales du piano lorsque Blizzard en joue avec passion ...

Parallèlement, le jeune médecin maladroit nommé Ferris est devenu un chirurgien hautement réputé. Assisté du Dr Wilmot Allen (Harlan) il procède à des opérations particulièrement compliquées. Sa fille Barbara est une artiste (sculpteur) qui travaille avec des modèles et qui n'est pas particulièrement talentueuse. Wilmot aimerait l'épouser mais celle-ci lui promet de l'épouser si sa prochaine et dernière œuvre n'est pas à la hauteur de ses ambitions. Elle passe donc une petite annonce dans laquelle elle offre un job de modèle pour incarner Satan et Blizzard se présente immédiatement, faisait éliminer tout autre candidat au poste ....


Rose - Ethel Grey Terry

Je suis restée pétrifiée tout au long de ce film plutôt terrifiant. Je ne sais pas si cela est dû à la musique ou aux images, mais je soupçonne que les deux sont maintenant indissociables pour moi. Contrairement à d'autres j'ai trouvé la musique plutôt adéquate, puissante et forte et d'une grande modernité qui prend presque le dessus des images au départ (et dans ce sens je rejoins les commentaires négatifs car ce résultat n'est pas souhaitable) mais une fois le choc passé je pense qu'elle rajoute au contraire un souffle supplémentaire. Je dirais donc que la musique prend autant de place (voire peut-être davantage au départ !) que les images dans la version Kino.
L'ambiance de ce film est incroyablement "accaparante".
Lon Chaney, que dire mon Dieu lorsqu'on lit déjà tellement à son sujet, et bien oui, il est vraiment incroyable déjà dans l'un de ses premiers grands rôles. Non seulement il a dû souffrir à devoir maintenir ses jambes repliées derrière lui durant les scènes, mais son faciès est tellement représentatif de ses émotions que c'en est fascinant. Il se montre tour à tour surtout dur, diabolique, méchant et inquiétant, tout en réussissant la prouesse de se montrer touchant, et même carrément aimable, voire doux et gentil ... Pas de doute c'est du grand art !

Les autres protagonistes (mais si ! il y en a, et ils ne sont pas écrasés par l'immense présence de Chaney !) se montrent tout à fait dignes de servir d'écrin à la prestation de Chaney. Les rôles féminins ne sont pas accessoires du tout : Barbara et Rose ont des vies de femmes plutôt indépendantes. Les autres rôles masculins, Ferris, Allen et Lichtenstein sont importants pour le sens du film (et je suis toujours contente de voir K. Harlan ... et ses jolies jambes !), Bref à voir bien sûr !

 



Extraits : 

Blizzard à Rose, après avoir téléphoné à Allen pour lui annoncer le pseudo enlèvement de Barbara :
"He'll run all the way on - on those magnificent legs"

et plus tard, alors qu'Allen est retenu prisonnier
"Listen my baffled hero .. if you wish the lady to be free" - "You must hand over to me your superb legs" 

puis
"Dr Ferris will cut them off for you, then he will graft them to me"

et regardant vers le bas d'un air gourmand
"They will be very becoming"

Pas tristes, ces dialogues, non ?

opération imminente ... ! (Pauvre Dr Allen)


La version éditée par Kino comporte des bonus, et la musique controversée citée plus haut est composée par Michael Polher.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres