Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

vendredi 31 janvier 2014

The Trail of the North Wind - Bert Van Tuyle - 1924

https://wfpp.cdrs.columbia.edu/pioneer/ccp-nell-shipman/

Dreena est une jeune femme capable de comprendre les éléments de la nature qui l'entoure qui vit dans le grand Nord. Le vent et les animaux lui parlent.
Loin de sa cabane un trappeur vient de se faire prendre l'avant-bras dans l'un de ses propres pièges à ours. Blessé il réussit à revenir près de sa cabane où son fils s'inquiète. Envoyé chercher de l'aide, le jeune garçon enfourche sa mule qui trébuche dans la neige profonde. Non sans peine il rejoint la cabane de Dreena à qui il explique la situation. La jeune femme et le jeune garçon sautent sur un traineau tiré par 6 chiens et bravent le danger des tempêtes, des glaces et des eaux qui fondent etc...
Une histoire qui ne tient pas vraiment la route. On nous dépeint une espèce de paradis perdu, une nature intacte et des animaux vivant en parfaite harmonie. Dreena les comprend, écrit ou dessine ce qu'elle voit ou entend. On ne sait pas de quoi elle vit ou bien ce qu'elle mange.
Bizarrement elle tricote un espèce de pull à un bébé putois, elle se permet de déranger toute une famille de ces animaux qu'elle attrape certes gentiment par la queue ... c'est assez enfantin. Lorsque les deux amis se rendent au secours du père, le scénario les emmène de façon bien compliquée à travers des grosses pentes, un lac dont la glace céde, etc. Les deux jeunes gens chutent dans la neige, plongent dans les eaux glacées, traversent des rivières, affrontent la tempête avant qu'un chien ne les secoure en menant deux trappeurs à leur aide. Évidemment tout le suspens est basé sur l'action des secours, le tout en une vingtaine de minutes chrono, soit deux bobines.
A la fin les protagonistes, heureux, s'en vont en barque sur un lac et finiront par se débarrasser d'une grosse boite contenant les pièges du père. Tout est bien qui finit bien dans le meilleur des mondes !


Barry Shipman est le fils de Nell et de Ernest Shipman, un producteur de films canadien.

Nell Shipman
Daddy Duffill
Barry Shipman
Ralph Cochner
Aubrey Overmeyer

20 minutes (2 bobines)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres