Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 28 décembre 2014

Mademoiselle Midnight - Robert Z. Leonard - 1924


A Paris en 1863, Louis Napoléon donne un bal au Palais impérial. Parmi les invités le Colonel de Gontran, l'Archiduc d'Autriche Maximilien etc. Le Duc de Mornay chef de la police secrète annonce à l'impératrice Eugénie avoir découvert le nom de la femme de mauvaise réputation dont tout le monde parle : il s'agit de l'épouse du Colonel de Gontran qui est prié de l'emmener au Mexique dont Louis Napoléon rêve secrètement de s'emparer.

2 générations plus tard on retrouve la petite fille de cette femme qui jetait l’opprobre sur les siens, Renée qui semble être atteinte des mêmes syndromes que sa grand-mère et que son père le Sénateur Sorolla enferme chaque soir soigneusement à double tour afin de l’empêcher de faire des bêtises. La famille vit dans une hacienda non loin de Mexico où l'oncle Sorolla manigance avec les bandits menés par Manuel Corrales pour s'emparer du pays.

Renee est en train d'assister à la corrida qui voit son cousin Carlos affronter un taureau. Jerry, un américain en mission pour son gouvernement interrompt en croyant bien faire le combat en prenant le taureau au lasso.
Jerry se rend ensuite auprès du Sénateur qui lui explique qu'il n'a rien à voir avec son frère qu'il considère comme un bandit. 
Après avoir été courtisée par le bandit Corrales qui espionne l'hacienda, Renee observe depuis derrière la porte le bel étranger et s'arrange pour le rencontrer à l'extérieur afin de lui proposer de se rencontrer au bal qui aura lieu au village le soir même.
La jeune fille réussit à déjouer les plans de son père et s'enfuit dans la nuit. Alors qu'elle danse sur la place du village les bandits attaquent l'hacienda et tuent le père. Ils découvrent ensuite que la propriété appartient en fait à Renee que l'oncle emmène à Mexico dans le but de la dépouiller en prétendant avec l'aide de l'affreux docteur Sanchez que la pauvre fille est devenue folle à lier.
Le père Hyppolito et Carlos tentent de voir Renee tandis que Jerry mène l'enquête de son côté ...


Il semble qu'il existe plusieurs versions de ce film avec des noms différents donnés aux personnages.
Le prologue est un peu pompeux et on a peine à croire à la grande innocence de la grand-mère de Renée qui s'en va chaque nuit courir on ne sait où. La défense de son mari parait bien peu crédible.
L'action va crescendo. Au départ Renée semble être un garçon manqué capricieux dans son costume mexicain et ses pantalons moulants. On aurait presque tendance à ne pas regarder la suite du film à partir de ce moment.
La politique n'est qu'un alibi visant à mettre en scène Renee/Mae.

A cette époque le réalisateur Robert Zigler Leonard était le mari de Mae Murray avec laquelle il fondera les Productions Tiffany.

A noter que ce film n'est pas une comédie.

68 minutes

Mae Murray ...
Renée de Gontran / Renée de Quiros
John St. Polis ...
Colonel de Gontran (Prologue) (as John Sainpolis)
Paul Weigel ...
Napoleon III (Prologue)
Earl Schenck ...
Emperor Maximilian - Prologue
Clarissa Selwynne ...
Empress Eugénie - Prologue
J. Farrell MacDonald ...
Duc de Moing (Prologue)- Duc de Mornay
Monte Blue ...
Owen Burke / Jerry Brent
Robert McKim ...
João / Manuel Corrales
Robert Edeson ...
Don Pedro de Quiros
Nick De Ruiz ...
Don José de Quiros
Nigel De Brulier ...
Dr. Sanchez
Johnny Arthur ...
Carlos de Quiros
Otis Harlan ...
Padre Francisco ou Father Hyppolito

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres