Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 27 mars 2011

Delicious Little Devil (The) - Robert Z. Leonard - 1919


Mae Murray ...
Mary McGuire
Richard Cummings ...
Uncle Barney
Harry L. Rattenberry ...
Pat McGuire (as Harry Rattenbury)
Edward Jobson ...
Michael Calhoun
Rudolph Valentino ...
Jimmy Calhoun (as Rudolpho De Valintine)
Bert Woodruff ...
Musk (as Burt Woodruff)
Martha Mattox ...
Musk's Wife
William V. Mong ...
Larry McKean (as William Mong)
Ivor McFadden ...
Percy
Bertram Grassby ...
Duke de Sauterne

55 minutes

Mary, une pauvre jeune fille (Murray) vivant avec ses parents et son oncle, travaille comme vestiaire dans une maison huppée. Un soir elle improvise une danse en se parant du manteau de fourrure d'une cliente devant les yeux admiratifs de ses collègues: ce qui n'est pas du goût du chef qui la vire. Penaude Mary étudie les offres d'emploi, tout comme ses parents. Lorsqu'elle lit dans le journal que le Peach Tree Inn recherche une danseuse et que son passé importe peu, elle se présente. Par une pirouette du destin et un mensonge elle se retrouve engagée dans la peau d'une personnalité célèbre, Gloria du Moine, qui serait la petite amie du Duc de Sauterne. Très angoissée par sa première danse en public, Mary s'en sort avec succès sous les yeux admiratifs de Jimmy Calhoun (Valentino), un richissime jeune homme ...



Un drôle de film où Mae Murray se retrouve assez dévêtue. Valentino n'a qu'a second rôle dont il s'acquitte avec sa présence habituelle. Mae Murray, un sexe symbole de l'époque, la joue à la fois assez sympathique mais aussi de façon trop appuyée. Elle bat des paupières de manière incompréhensible, et même si cela était irrésistible (mais j'en doute) à l'époque, cela donne une tournure un peu ridicule à son personnage.
Les hommes de la famille de Mary sont montrés comme des bons à rien qui ne pensent qu'à manger. Lorsque le père de Jimmy refuse le mariage de son fils avec Mary et qu'il se rend compte qu'elle est la fille et nièce de ses vieux copains, il change d'avis mais aucune indication n'est donnée sur la manière dont ces hommes se sont rencontrés (ou alors je n'ai pas compris).
La version proposée par Bach Film est en parfait état avec un bon accompagnement musical. Par contre, il ne faut pas être trop regardant sur la qualité des intertitres en français, comme d'habitude.
Ce film, considéré comme perdu jusqu'en 1991, a été retrouvé par le Nederlands Filmmuseum.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres