Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 16 septembre 2012

Albert (Alan) Roscoe







Né John Albert Rascoe
le 23 août 1886 (ou 1888) à Nashville Tennessee
6 feet (1m83) 175 pounds (87.50 kg)
Yeux bleus (?) et cheveux châtains
Décédé le 08 mars 1933 des suites d'un cancer à Los Angeles

Il est parfois crédité Albert Roscoe, Al Roscoe, Allan ou Alan Roscoe



Autant le dire tout de suite, la biographie d'Albert Roscoe comporte quelques contradictions. Une source stipule qu'il aurait étudié à l'université Vanderbilt. Une autre indique qu'il aurait joué le rôle du Petit Lord Fauntleroy à l'âge de 12 ans. D'après les recherches il apparait impossible qu'il ait passé 4 ans à l'université.
Il semblerait qu'il aurait débuté sa carrière à l'âge de 12 ans en jouant le rôle du Petit Lord Fauntleroy dans une pièce de théâtre montée par la compagnie Boyle sous la direction de J. Gordon Edwards qui le dirigea plus tard dans quelques films.

Le père d'Albert possédait un drugstore qui tenait lieu de quartier général à Messieurs Edwards et Freeman. Tous deux le persuadèrent de laisser Albert jouer le rôle du petit Lord Fauntleroy ce qui fut le début de sa carrière.
Une grosse contradiction concerne sa carrière militaire. Lorsque la guerre Guerre hispano-américaine débuta, la tête pleine de patriotisme le jeune Albert se serait engagé dans les troupes à l'âge de 18 ans et aurait été envoyé à Manille avant même que son père ne sache où le rechercher. Devenu par la suite éclaireur, il serait resté 4 ans et 10 mois aux Philippines.

Cela pourrait être les élucubrations d'un agent de presse car la guerre Hispano-américaine ayant eu lieu en 1898, Roscoe aurait eu 11 ans cette année là s'il était né en 1887 comme certains le prétendent. S'il avait rejoint l'armée à 18 ans, il serait né en 1880. En 1933 lors de son décès son âge annoncé était 44 ans ce qui place sa naissance en 1889. D'un autre côté Albert s'amuse en déclarant "que l'armée a été une grande expérience dans sa vie et qu'il devait son petit succès à ses années dans l'armée car il y avait appris la discipline, la maitrise de soi et la patience qui sont nécessaires dans le monde du cinéma".
A son retour de la guerre Roscoe retrouve le théâtre à New York et perçoit le double de son précédent salaire. Il y jouera et mettra en scène durant 15 ans.

La première incursion d'Albert dans le monde du cinéma survient alors qu'il jouait dans une pièce à Milwaukee. Avec un ami il visita les Studios Essanay de Chicago qui le fascinèrent. Lorsqu'un directeur lui offrit un rôle dans Graustark et la possibilité de jouer avec la compagnie de Francis X. Bushman il accepta avec empressement.
Dans Camille avec Theda Bara

Durant l'attente précédent le début de la production, dans les années 1914 ou 1915, Roscoe tourna dans quelques "une bobine" en compagnie de Wallace Beery qui dirigeait et interprétait les rôles de méchants ce qui eut pour conséquence de les lier d'amitié pour la vie.
Albert indique qu'ils battirent tous les records en tournant des films d'une bobine en une journée : "Nous filmions les extérieurs le matin, les intérieurs l'après-midi, développions et découpions durant la nuit pour terminer le matin suivant. Imaginez la médiocre qualité que ces films devaient avoir ?"

Le tournage de Graustark (un film en 6 bobines ce qui est long pour l'époque) débuta le 8 mai 1915, avec Francis X. Bushman, Beverly Bayne, Bryant Washburn, Lester Cuneo (qui plus tard atteint la célébrité en tournant des westerns dans le début des années 20) et Albert Roscoe.
Après le tournage de Graustark Albert déclara qu'il n'était pas fait pour le cinéma qui lui paraissait bien trop mécanique et lui donnait l'impression d'avoir travaillé dans une usine. Il retourna donc ensuite sur les scènes de théâtres.
Curieusement selon sa filmographie il aurait quand même tourné dans 6 autres films pour Essanay cette même année 1915 avec Beverly Bayne, Lester Cuneo, Ruth Stonehouse, Nell Craig, Wallace Beery et Dorothy Warshauer.
En 1916, il retourne encore au théâtre puis se rend à Hollywood pour tourner 2 films pour Essanay.
De 1917 à 1919 il tourne dans 16 films, dont 7 avec la vamp du muet, Theda Bara.

Pharaon dans Cleopatra 1917 avec Theda Bara

Vers le milieu des années 10, Albert avait reçu parmi son imposant courrier d'admirateurs une lettre d'une petite fille de 12 ans de Chicago, Violet May Rose.
La petite Violet qui se rendait souvent au cinéma préférait les acteurs de taille moyenne, aux cheveux bruns et au physique moyen et Albert Roscoe était l'objet de son admiration. Violet avait vu tous ses films et lui envoya une lettre d'admiration dans laquelle elle demandait une photo signée de son vrai nom. Non seulement il lui envoya la photo demandée mais ému par la missive de la petite fille il lui écrivit lui-même une charmante petite lettre qu'elle colla dans son album et qu'elle chérit longtemps plus tard.
Très précoce, Violet suivit et obtint ses diplômes au lycée (collège ou gymnase en Suisse) de Lakeview bien plus vite que ses pairs et décida de se tourner vers le cinéma où elle commença par tourner quelques petits rôles à Chicago. Cette expérience lui plut immensément, en conséquence elle se rendit à Hollywood où elle obtint un contrat. Lorsqu'elle rencontra Albert Roscoe elle le reconnut bien sûr immédiatement. Il la remarqua de son côté et lui répondit car Violet May Rose était une jeune fille attrayante connue maintenant sous le nom de Barbara Bedford !
Plus tard, elle lui demanda s'il se souvenait de la lettre qu'elle lui avait écrite lorsqu'elle avait 12 ans. Elle en avait 19 maintenant. Il l'avait gardée en mémoire ce qui les ravit tous les deux et scella leur amitié dès cet instant. Ils se courtisèrent, se fiancèrent puis s'enfuirent pour enfin se marier. Violet May Rose avait épousé l'homme de ses rêves !

The Last of the Mohicans
Quand Albert est engagé comme star dans The Last of the Mohicans en 1920, Barbara Bedford joue son premier grand rôle en incarnant l’héroïne Cora Munro en compagnie de Lillian Hall dans le rôle de sa soeur Alice, Harry Lorraine dans celui du Major Heyward et James Gordon dans celui de Hawkeye.

Lorsque qu'on demande à Maurice Tourneur pourquoi il a choisi Albert Roscoe pour ce rôle il répond "parce qu'il pouvait le jouer en tant qu'acteur, mais surtout parce que lorsqu'il est venu me voir son visage était illuminé et animé. Il était si désireux de travailler avec moi, si motivé à faire ce que je voulais même à se raser les cheveux que je n'ai pas pu résister à l'envie de l'engager de suite !"
Albert Roscoe était ravi de travailler pour Tourneur : en réponse à un reporter il précise qu'il avait "toujours eu envie de travailler pour M. Tourneur et qu'il était ravi de jouer le rôle de Uncas". Il ajoute que "lui-même est un quart indien, son père étant à moitié anglais et à moitié Onondaga (indien de la nation iroquoise de New York) et que naturellement il est intéressé depuis toujours aux histoires indiennes, d'ailleurs les Mohicans étaient souvent en guerre contre les Onondagas. Toutes ces passionnantes histoires d'indiens ont une grande influence sur ma vie".

Le mariage de Lottie Pickford avec Alan Forrest en 1922 était très médiatisé et les spectateurs et les touristes faillirent l'empêcher en envahissant la place. Trois membres du service de l'ordre et des volontaires avaient bien de la peine à maintenir les curieux à distance et à interdire à la foule de pénétrer dans l'église durant la cérémonie qui s'y déroulait. Hoot Gibson, Harry Cohn et Al Roscoe étaient les trois hommes chargés de l'ordre !

En 1923 Al et Barbara se retrouvèrent dans un remake de The Spoilers avec Milton Sills et Anna Q. Nilsson.Barbara dans un second rôle et Al dans celui de Mexico Mullins tandis que Wallace MacDonald jouait le rôle de Broncho Kid.

Toujours en 1923, Barbara Edith Bedford Roscoe naissait, cette information tirée d'un magazine daté de 1925 avec photo à l'appui indiquait que la petite avait un an et demi à cette époque  et précisait que maman Bedford avait bien du pain sur la planche durant le tournage de Tumbleweeds dans le premier rôle féminin face à William S. Hart. Il y a contradiction à nouveau car un tribunal déclare que la petite a 8 ans en 1933 ce qui placerait sa naissance en 1925.
Duty's Reward, 1927
 The Branding Iron serait son premier western, suivit de The Last of the Mohicans, The Spoilers et The Lure of the Wild suivis de quelques autres. Il apparait en tant que second rôle dans The Texas Streak 1926 avec Hoot Gibson et apparait de plus dans The Devil Quemado avec Fred Thomson.  Dans les années 20 il alterne premiers rôles, seconds rôles et rôles de méchants. En 1925 et 1926 il a le rôle principal dans The Lure of the Wild et Wolf Hunters, dans The Call of the West en 1930 il a le second rôle, dans King of the Turf 1926, Driftwood et The Mating Call tournés en 1928 il a le rôle du "villain".

Albert Roscoe a travaillé pour pratiquement tous les studios d'Hollywood, après Essanay, il passe à Famous Players, Fox, Universal, Select, Robinson-Coleman, Associate Producers, Pathé, Goldwyn, Metro, Hodkinson, Paramount, Columbia, Chadwick, First National, F.B.O., Banner Productiona, Rayart, Sterling, Elbee, Chesterfield, Tiffany, Metro Goldwyn Mayer, World Wide, Monogram et RKO-Radio.

Peu de ses films muets sont visibles de nos jours, mais on peut le voir dans Long Pants 1927 dans le rôle du père d'Harry Langdon, dans The Last of the Mohicans 1920, The Mating Call 1928, Tentacles of the North 1926 et The Girl of Gold 1925, et dans quelques films parlants car une belle voix masculine ne l'empêche pas de poursuivre sa carrière à l’avènement du son sous le nom d'Alan ou Allan Roscoe.

Dans le rôle de Stephen Boulter dans Wayne Murder Case (A Strange Adventure, 1932)


Dans un magazine de cinéma daté du 21 août 1932 on peut lire : "Barbara Bedford et Alan Roscoe, gens du cinéma. Ils se marièrent, divorcèrent, se remarièrent. En 1930 Barbara Bedford demande le divorce qu'elle obtint. Six mois plus tard ils étaient remariés".

Albert et Barbara aimaient par dessus tout se rendre dans leur cabane en rondins dans la vallée de Big Bear où ils pratiquaient leurs sports favoris, la chasse et la pêche.
Madame Roscoe était de plus une golfeuse de premier ordre. Elle remporte le Metropolitan Championship deux années de suite en battant Edith Cheeseborough en 1915. Elle gagne de plus les championnats de  Californie, de Californie du Sud et de Los Angeles la même année. Avec un poids de 52 kilos elle avait un drive que plus d'un homme enviait !


Albert Roscoe décède le 8 mars 1933 des suites d'un cancer.

Un procès portant sur une police d'assurance d'un montant de $10'000 s'ensuivit impliquant Wallace Beery et Barbara Bedford. Dans un article daté du 19 mai 1933 un titre indique en gros que "Wallace Beery règle les dettes d'un ami décédé". Pour en savoir davantage sur cette affaire vous pouvez vous référer au livre de M. George Katchmer Eighty Silent Film Stars Biographies and filmographies from the obscure to the well known.

Filmographie sur IMDB

 .......

Après avoir vu jouer M. Roscoe le rôle d'Uncas dans Le dernier des Mohicans (Maurice Tourneur 1920) j'ai eu envie d'en savoir plus sur cet acteur, sans succès. Difficile de trouver des informations ou des photos liées à un homme qui a pourtant tourné dans de nombreux films (malheureusement disparus de nos jours).

Bêtement je n'ai même pas eu l'idée d'ouvrir tout de suite l'excellent livre de George Katchmer qui a consacré un chapitre sur A. Roscoe dans Eighty Silent Film Stars Biographies and Filmographies From the Obscure to the Well Known. Et quelle surprise de lire que ses recherches ont été effectuées après la même émotion de le voir jouer Uncas ! Merci Monsieur Katchmer, vous n'imaginez pas le plaisir que j'ai ressenti à vous lire !

... C'est donc avec un plaisir mêlé d'émotion que je termine ce poste dédié à Albert (ou Alan) Roscoe avec un spécial immense THANK YOU à Monsieur Katchmer qui a rendu ce poste possible !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres