Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 24 octobre 2011

Forbidden City (The) -Sidney Franklin - 1918




Norma Talmadge ...
San San / Toy
Thomas Meighan ...
John Worden
E. Alyn Warren ...
Wong Li
Michael Rayle ...
Mandarin
L. Rogers Lytton ...
Chinese Emperor
Reid Hamilton ...
Lieutenant Philip Halbert

62 minutes

En Chine, la fille d'un Mandarin San San (Talmadge) est courtisée par un attaché de l'ambassade des Etats Unis, John Worden (Meighan). Les deux se voient en cachette et finissent par se marier secrètement (hum, c'est ce qu'on veut nous faire croire, en tous cas). John annonce son départ pour Shanghai à San San qui aurait bien voulu lui annoncer qu'elle attend un heureux événement mais ne trouve pas le moment adéquat. Plus tard Wong Li, un ami de la famille convainc le Mandarin de donner sa fille à l'Empereur pour emporter ses faveurs. Le Mandarin emmène donc San San et l'Empereur se montre ravi par la jeune fille jusqu'au moment où il réalise qu'elle porte un enfant dans ses bras ...Ô Horreur, scandale, comment a-t-on pu oser lui présenter une jeune femme profanée ! Bref, il s'arrange pour faire poignarder (par ses lanciers) la pauvre San San qui ne rêvait que d'une chose, retrouver son bel occidental qui lui s'en revient à la maison du Mandarin pour récupérer son aimée. Bien sûr tout le monde a perdu la trace du Mandarin et de sa fille. John estime donc que San San est morte ... Mais dans l'ombre le destin veille et la petite Toy (déjà un enfant jouet !) est épargnée par l'Empereur pour marquer le coup. Des années plus tard, Toy est devenue une jeune femme qui se vêt à l'occidentale et qui est confinée dans la Cité Interdite; elle réussit à s'enfuir grâce à l'aide d'un serviteur (on se demande pourquoi il a attendu si longtemps quand même ...)



Au départ tout se présente assez bien, les décors sont jolis et exotiques, mais cette histoire d'amour est assez peu plausible, il faut bien l'avouer. J'aime bien l'idée que le destin veille et je n'ai rien contre, mais là le destin est plus que forcé. Norma Talmadge ne fait pas très chinoise mais est plutôt bien maquillée pour donner le change. Thomas Meighan sert de faire-valoir dans ce film où il a un rôle de potiche (mais rien d'un vase précieux), si j'ose me permettre. Pour les inconditionnels de Norma Talmadge.

On trouve ce film chez Grapevine. Les cartons intertitres sont par contre très beaux.



















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres