Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 27 août 2012

Girl of Gold (The) - John Ince - 1925


Florence Vidor ...
Helen Merrimore
Malcolm McGregor ...
Schuyler Livingstone
Alan Roscoe ...
Ned Loring
Bessie Eyton ...
Ada Tremaine
Claire Du Brey ...
Edith Loring
Charles K. French ...
Lucius Merrimore (as Charles French)

60 minutes environ

Lucius Merrimore (French) est un homme riche. Il possède des mines mais son principal trésor est sa fille Helen (Vidor). Tous deux se rendent à New York où Merrimore fait des ravages. Sa fille par contre est malheureuse car elle n'est pas appréciée pour elle même mais pour sa fortune. Triste, elle téléphone un jour à son père qui lâche son conseil d'administration pour la rejoindre en vitesse à la maison. En chemin le chauffeur manque tuer un enfant sur la route et provoque l'embardée d'une voiture venant d'en face. A son bord se trouve Schuyler Livingstone (McGregor) un jeune homme qui charme Merrimore par ses bonnes manières et sa gentillesse. A la maison Schuyler lui présente sa soeur, Ada Tremaine (Eyton) maman d'un petit Sonny handicapé. Comme Merrimore s'interroge sur les meubles sur le point d'être vendus aux enchères, Schuyler lui avoue avoir été ruiné par un certain Merrimore. Celui-ci se présente alors et décide de lui proposer une affaire : Un chèque de 100'000 dollars lui sera remis si sa fille Helen lui propose de l'épouser. Le jeune homme refuse mais sa soeur le pousse à accepter afin de financer l'opération qui permettra à Sonny de remarcher.
Chez Ned (Roscoe) et Edith Loring (Du Brey), Helen se fait passer pour Helen Wheeler, une parente pauvre afin d'éviter les chasseurs de dots. De même invité, Schuyler fait la connaissance d'Helen et c'est le coup de foudre au premier regard, si bien que Schuyler décide de retourner le chèque à Merrimore pour rompre l''arrangement.  Mais sa soeur ne l'entend pas de cette oreille et détruit la missive tout en annonçant à Helen que son frère va annoncer ses fiançailles avec une riche héritière ...



Le scénario de ce film est un peu simplet mais l'histoire est plutôt sympathique, quelques réparties sont même assez amusantes. L'histoire se complique un peu avec une Edith Loring qui tente de remettre la main sur son ancien flirt en la personne de Schuyler rendant au passage furieux son mari Ned (Les scènes les incluant sont moins sirupeuses et Roscoe excelle dans ce type de rôle). La soeur ne pense qu'à ses intérêts et à ceux de son fils (un mari/père inexistant ?), le père Merrimore tente d'acheter le bonheur de sa fille tout en se montrant sous les traits d'un homme affable, ce qu'il n'est certainement vraisemblablement pas vraiment. Quant à Schuyler il incarne un jeune homme sans trop de caractère mais d'une (trop ?) grande gentillesse. Florence Vidor est charmante dans ce rôle de fille en or.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres