Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

jeudi 26 août 2010

Souls for Sales - Rupert Hughes - 1923



Eleanor Boardman... Miss Remember Steddon

Frank Mayo... Tom Holby

Richard Dix... Frank Claymore

Mae Busch... Robina Teele

Barbara La Marr... Leva Lemaire

Lew Cody... Owen Scudder

Forrest Robinson... Reverend John Steddon

Edith Yorke... Mrs. Steddon

Snitz Edwards... Komical Kale - the Klown

William Haines... Pinkey - Assistant Director

Dale Fuller... Abigail Tweedy - Singer

Erich von Stroheim... Himself - Celebrity Director

Jean Hersholt... Himself - Celebrity Actor

Charles Chaplin... Himself - Celebrity Director

Fred Niblo... Himself - Celebrity Director

90 minutes



Remember, une provinciale (Eleanor Boardman) quitte sa mère et son père pasteur pour épouser Owen Studder (Lew Cody) un escroc qui assassine ses épouses pour toucher les primes d'assurance. Dans le train qui les emmènent en voyage de noces, Remember se prend à le craindre et s'enfuit en sautant du train alors qu'il est à l'arrêt pour faire le plein d'eau, au milieu de nulle part. Après une traversée du désert, elle est secourue par un bédouin sur son chameau (Frank Mayo). Incrédule elle croit être victime d'une hallucination mais l'inconnu lui affirme être simplement un acteur. En effet, sans le savoir, Remember à interrompu un tournage dont le réalisateur est Frank Claymore (Dix). 
Après quelques petits jobs, elle se décide à poursuivre une carrière à Hollywood, et après les premières difficultés, connait enfin le succès ...



Surprenant. Tout d'abord assez tragique, l'action tourne assez vie à la parodie et nous emmène de surprise en surprise. On a le plaisir de visiter l'Hollywood de l'époque, on passe de plateau en plateau où nous découvrons Charlie Chaplin dirigeant Woman of Paris, Erich von Stroheim dirigeant Jean Hersholt dans Greed et de nombreux autres réalisateurs et acteurs en action. C'est un grand clin d'oeil aux habitudes de l'époque et aussi un magnifique témoignage. Le scénario est assez simple mais le tout se laisse suivre avec grand plaisir. Amusant : les tournages sont tous plus originaux les uns les autres, les décors plus somptueux etc et la vie de Mem semble tout autant tirée d'un roman. C'est bien connu, la réalité dépasse souvent la fiction !

Note : l'accompagnement musical est excellent !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres