Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 13 décembre 2010

Ben Hur : A Tale of the Christ - Fred Niblo - 1925


Ramon Novarro ...
Ben-Hur
Francis X. Bushman ...
Messala
May McAvoy ...
Esther
Betty Bronson ...
Mary
Claire McDowell ...
Princess of Hur
Kathleen Key ...
Tirzah
Carmel Myers ...
Iras
Nigel De Brulier ...
Simonides (as Nigel de Brulier)
Mitchell Lewis ...
Sheik Ilderim
Leo White ...
Sanballat
Frank Currier ...
Arrius
Charles Belcher ...
Balthazar
Dale Fuller ...
Amrah
Winter Hall ...
Joseph

D'après le livre de Lew Wallace



Les plus belles scènes (bataille navale et course de chars) semblent avoir été réalisées par
B. Reeves Eason(second unit Director et Stunt coordinatoret directorial associate (as Reeves Eason)


143 minutes

Deux amis d'enfance, Judah Ben Hur, un juif de noble famille, et Messala, un officier romain, se retrouvent à Jérusalem. Après la joie des retrouvailles, très vite Ben Hur se rend compte que Messala, bien que d'apparence identique, a bien changé : il se comporte en oppresseur, comme ses compatriotes qui occupent la ville. A l'arrivée du nouveau procurateur, Judah Ben Hur a le malheur de faire tomber une tuile sur le passage d'une parade menée en son honneur. Messala est ravi de l'occasion qui lui permet d'envoyer Ben Hur aux galères (d'où l'on ne revient pas) et de faire emprisonner sa soeur et sa mère dans un cachot où elles seront oubliées durant de longues années. Alors qu'il est emmené aux galères, Judah croise une première fois le Christ qui lui donne à boire. 
Ben Hur ne vit que pour la vengeance et impressionne Quintus Arrius, un romain commandant de la galère dans laquelle il est enchaîné aux rames, qu'il sauve au cours d'une bataille contre des pirates. Devenu fils adoptif d'Arrius, Ben Hur excelle à la conduite de chars dans les arènes de Rome. Mais bientôt il désire retourner retrouver sa mère et sa soeur. A Antioche, il retrouve Esther, la fille de Simonides, l'intendant de la famille Hur, maintenant un riche homme d'affaire qui a caché à tous son statut d'esclave. Simonides apprend à Ben Hur qu'il est un homme très riche car il a fait fructifier son argent. Entre temps le Sheik Ilderim a besoin d'un nouveau meneur pour ses chevaux arabes, sinon il craint la défaite face à Messala, dans la course qui aura lieu le lendemain. Ben Hur y voit un moyen de se venger ...



Wow, impressionnant et grandiose ! Des décors monumentaux magnifiques et plus vrais que nature, des figurants en veux-tu en voilà, des protagonistes aux caractères bien trempés, de belles figures féminines (Betty Bronson en Marie, superbe ! May McAvoy en Esther ...), un Francis X. Bushman, dur et inflexible, un séduisant Ramon Novarro qui joue sur toute une palette de sentiments, les images magnifiquement restaurées, le tout enrobé de la musique remarquable composée et dirigée par Carl Davis. Des scènes grandioses, les galères superbes et les combats violents,  la célébrissime course de chars et les non moins célèbres accidents, pas étonnant que ce film ait eu un grand succès et ait dépassé tous les budgets, mais le résultat en vaut la peine : Que demander de plus ?
Les séquences tournées en Technicolor deux bandes sont impressionnantes et vous propulsent tout droit dans des tableaux vivants, tel la dernière cène de Leonard de Vinci.
bref, on reste scotchés devant son écran... même si le gros de l'action se passe dans la première moitié du film, une erreur monumentale de concept !

Au départ le rôle principal avait été attribué à George Walsh. qui été viré sans plus d'explication lors du grand ménage effectué par la MGM et L.B. Mayer alors que le tournage avait déjà débuté par Charles Brabin suite à la fusion des studios Goldwyn Pictures, Metro Pictures et Mayer Productions. Je suis sûre qu'il aurait fait un excellent Ben Hur lui aussi.






CD disponible


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres