Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 10 janvier 2011

Beyond the Rocks - Sam Wood - 1922




Rudolph Valentino ...
Lord Hector Bracondale
Gloria Swanson ...
Theodora Fitzgerald
Edythe Chapman ...
Lady Bracondale
Alec B. Francis ...
Capt. Fitzgerald
Robert Bolder ...
Josiah Brown
Gertrude Astor ...
Morella Winmarleigh
June Elvidge ...
Lady Anna Anningford
Mabel Van Buren ...
Mrs. Jane McBride
Helen Dunbar ...
Lady Ada Fitzgerald
Raymond Blathwayt ...
Sir Patrick Fitzgerald
Frank Butler ...
Lord Wensleydon (as F. R. Butler) 

Titre français : Le Droit d'aimer


85 minutes

Theodora (Swanson) Une jeune femme sans fortune épouse sans amour un homme riche, sous la pression de ses deux soeurs céibataires, pour leur assurer, à elles et son père, une vieillesse confortable à à l'abri des soucis matériels. Alors qu'elle se promène en barque, elle chavire et est sauvée par Lord Bracondale (Valentino) à qui elle offre un narcisse. En voyage de noces dans les Alpes, son chemin croise à nouveau celui d'Hector Bracondale, qui la sauve alors qu'elle chute dans une falaise. Les deux tombent amoureux et Hector n'a de cesse de revoir Theodora qui le presse de s'éloigner ...



Magnifique restauration du Nederlands Filmmuseum avec très peu d'attaques de nitrate, le DVD édité par Paradoxe est à recommandé : la musique composée à cet occasion est juste envoûtante à souhait et les images teintées superbes, le tout vous colle à la peau pendant un bon moment. Cette histoire d'amour "impossible" est teintée de nostalgie, les deux protagonistes ne souhaitant que le meilleur à l'autre, l'histoire est donc menée par le personnage de Theodora qui ne souhaite pas abandonner son mari, car elle ne pourrait vivre la conscience tranquille. Theodora et Hector échangent des regards, se croisent, mais leur amour est impossible, jusqu'au final qui aurait pu les briser tous les deux ... 
C'est l'histoire d'un amour sublimé, et donc c'est à recommander !




































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres