Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 16 mars 2011

Desert Nights - William Nigh - 1929



John Gilbert ...
Hugh Rand
Ernest Torrence ...
Lord 'Steve' Stonehill
Mary Nolan ...
Lady Diana Stonehill


62 minutes

Dans une mine de diamants en Afrique. Un message annonce la venue de Lord Stonehill (Torrence) et de sa fille Lady Diana. Hugh Rand (Gilbert) les accueille et tombe sous le charme de Lady Diana (Nolan). Durant la visite, le père et la fille mettent la main sur un certain nombre de diamants au moment même où Rand reçoit un message lui annonçant le retard de Lord Stonehill et de sa fille à venir le rejoindre pour une partie de chasse africaine. Trop tard ! Menacé par les complices des 2 voleurs, il est emmené de force dans le désert. Ficelé dans un chariot à bœufs, Rand est impuissant. Bientôt le groupe se sépare : les complices s'en allant avec ce qu'ils croient être leur part du butin (mais seulement de la verroterie escamotée par l'astucieux pseudo Lord). Très vite ils trouvent de toute façon la mort, le vilain "Lord" ayant fait empoisonner le puits de manière à ce que personne ne puisse les poursuivre. Bientôt l'eau commence à manquer, le prochain puits est salé et les bœufs meurent. Après d'âpres négociations, Rand est chargé de rapatrier tout ce petit monde vers la civilisation...



Excellent, ce film très sensuel ! On passe un bon moment à regarder les trois protagonistes magnifiques : un John Gilbert plus séduisant que jamais, une affriolante (si, si !) Mary Nolan avec des tenues très très échancrées, et un super Ernest Torrence au mieux de sa forme : il fait parfaitement l'illusion au départ en Lord bien élevé, puis en affreux jojo prêt à tout pour garder les diamants.



L'accompagnement musical est excellent lui aussi ! Un très bon moment assuré non dénué d'humour : John Gilbert rit beaucoup !

Alors qu'est-ce qu'il vaut mieux avoir dans le désert ? des diamants ou de l'eau ?







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres