Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 14 août 2011

They Had to See Paris - Frank Borzage - 1929



Will Rogers ...
Pike Peters
Irene Rich ...
Mrs. Idy Peters
Owen Davis Jr. ...
Ross Peters
Marguerite Churchill ...
Opal Peters
Fifi D'Orsay ...
Fifi
Rex Bell ...
Clark McCurdy
Robert P. Kerr ...
Tupper (as Bob Kerr)
Ivan Lebedeff ...
Marquis de Brissac
Edgar Kennedy ...
Ed Eggers
Christiane Yves ...
Fleurie
Marcelle Corday ...
Marquise De Brissac
Theodore Lodi ...
Grand Duke Mikhail
Marcia Manon ...
Miss Mason
André Cheron ...
Valet
Gregory Gaye ...
Prince Ordinsky

83 minutes

Pike Peters (Rogers) possède un petit garage dans la ville de Claremore, Oklahoma. Il est heureux entouré de se famille composée de sa femme Idy (Rich), son ancienne institutrice, et de ses enfants Ross (Davis Jr) et Opale (Churchill), courtisée par le séduisant Clark (Bell). Un jour du pétrole est découvert sur un des terrains de Pike, et la famille devient du jour au lendemain immensément riche ce qui monte à la tête d'Idy, désireuse de voir sa famille s'éduquer culturellement et obtenir un rang social digne de leur fortune. Elle convainc donc le pauvre Pike peu enclin à quitter ses vieux amis et son garage de les emmener tous à Paris. Il obtempère pour lui faire plaisir et Idy ne cesse de lui faire rencontrer des aristocrates ruinés plus intéressées par leur fortune qu'autre chose. Opale s'éprend du Marquis de Brissac (Lebedeff) qui entreprend de la courtiser. Pendant ce temps, Ross s'est amouraché d'une jeune française avec laquelle il s'est mis en ménage. 
Pour se montrer digne de ses nouveaux amis, Idy fait l'acquisition d'un château gigantesque dans lequel elle donne une grande fête dans l'espoir que le marquis demande sa fille en mariage. Le pauvre Pike qui ne se sent pas à sa place du tout se tient caché dans sa chambre. Ayant découvert que les invités sont tous payés pour participer à cette fête il ne comprend plus sa femme. La goutte fait déborder le vase lorsqu'il apprend que le Marquis demande une dot pour épouser sa fille : il refuse et la famille éclate ...



Sympathique le premier film parlant de Will Rogers qui s'y montre plus vrai que nature et détonne parmi tous les gens pincés qui l'entourent. C'est aussi l'occasion de découvrir la charmante Fifi d'Orsay, une canadienne francophone habituellement cantonnée aux rôles de française. La scène où elle chante et fait chanter Wills en français en lui bouchant le nez afin qu'il sorte des sons corrects vaut son pesant d'or ! Tout le film est parsemé de paroles en français et en accents français, le tout sans sous-titres.
Irene Rich et Ivan Lebedeff sont pincés à souhait, Marguerite Churchill est charmante et Rex Bell que l'on aperçoit surtout au début très séduisant.
Will Rogers est lui-même né dans ces territoires indiens devenus plus tard l'Oklahoma et il est enterré à Claremore suite à un crash d'avion dans l'Arctique dans lequel il se trouvait en compagnie du célèbre pilote pionnier de l'aviation Wiley Post. Très ami avec Frank Borzage avec lequel il partageait une passion pour l'aviation et pour le polo, il a du sang cherokee et est célébrissime aux Etats-Unis non seulement pour avoir mené une vie aventurière et tourné de nombreux films, mais aussi pour ses émissions à la radio et sa plume alerte dans les journaux, bref c'est un géant du show business et son influence est énorme sur ses concitoyens.
Il parait que Will Rogers bougeait à sa guise sur le plateau et ne suivait pas les marques au sol pour les prises de son. Borzage avait donc truffé les lieux de tournage de micros.
On trouve la version parlante de ce film dans le magnifique et onéreux coffret  Murnau, Borzage and Fox Box Set
 Le son et l'image sont bons compte tenu de l'âge du film.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres