Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

jeudi 13 octobre 2011

Social Secretary (The) - John Emerson - 1916



Norma Talmadge ...
Mayme
Kate Lester ...
Mrs. de Puyster
Helen Weir ...
Elsie de Puyster
Gladden James ...
Jimmie de Puyster
Herbert French ...
The Count
Erich von Stroheim ...
The Buzzard
Nathaniel Sack


Titre français : La secrétaire particulière
52 minutes

Mayme (Talmadge) est une fort jolie secrétaire. Son premier patron est un vieil homme veuf qui a 6 enfants et voudrait l'épouser. Mayme choisit donc de quitter son job. Son deuxième patron est un comte portugais très entreprenant et pas très honnête qui importe des citrons. Mayme fuit par la fenêtre et se retrouve sans emploi. Pendant ce temps dans une famille très à l'aise, Madame de Puyster (Lester) apprend à son grand désespoir que sa secrétaire particulière va se marier. Elle publie donc une petite annonce demandant une jeune secrétaire bien élevée et de bonne famille. Son fils Jimmy (James) rajoute pour sur l'annonce "peu attirante". Aussitôt Mayme se présente habillée en vieille fille peu attrayante affublée d'une paire de lunettes et d'un chapeau qui la vieillissent et la rendent méconnaissable. Mayme obtient le poste et en peu de temps la confiance de la famille de Puyster, dont la fille Elsie (Weir) fréquente son ancien employeur portuguais qui y voit l'occasion de refaire sa fortune rapidement sans trop d'efforts.
Une nuit elle assomme un cambrioleur qui n'est autre que Jimmy, fin saoul, qui rentre d'une virée et qui a perdu sa clé. Jommy découvre alors une belle jeune femme et comprend aussitôt ...



Amusant ce film qui parle des harcèlements de certains de ces messieurs envers les jolies filles qui travaillent pour eux. Les critères de beauté ont quand même passablement changé : Norma Talmadge est pourtant plutôt jolie mais pas de manière spectaculaire. Ce sont plutôt les vêtements qui ont pris un sérieux coup de vieux, par exemple la chemise de nuit taille XXL qui recouvre complètement le corps et le bonnet de nuit en dentelle qui ne sont pas très affriolants, il faut bien l'avouer !
Erich von Stroheim joue le rôle d'un paparazzi potinier qui serait probablement engagé de nos jours dans des revues "people" du genre de "Voici" !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres