Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

jeudi 15 mars 2012

Wine of Youth - King Vidor - 1924



Eleanor Boardman ...
Mary Hollister
Ben Lyon ...
Lynn Talbot
William Haines ...
Hal Martin
William Collier Jr. ...
Max Cooper
Pauline Garon ...
Tish Tatum
Eulalie Jensen ...
Mother Mary Hollister
E.J. Ratcliffe ...
Father John Hollister
Gertrude Claire ...
Granny Mary
Robert Agnew ...
Bobby Hollister
Lucille Hutton ...
Anne
Virginia Lee Corbin ...
Flapper

72 minutes

En 1870 la polka fait fureur mais est considérée comme peu vertueuse par les parents des jeunes gens qui la dansent. En 1897 c'est au tour de la valse d'être mal considérée. La génération suivante aime le jazz et il se trouve que Tish Tatum (Garon) donne une fête alors que ses parents sont absents. Le salon est plein à craquer de jeunes gens qui dansent, fument, courtisent et boivent à qui mieux mieux. Les jeunes filles de cette époque pensent tout connaître et ne pensent pas particulièrement au mariage contrairement à leurs mère et grand-mère. 
Mary Hollister (Boardman) est courtisée par le gentil est honnête Lynn (Lyon) ainsi que par l'entreprenant Hal (Haines). Les deux jeunes gens lui font une cour pressante mais Mary ne sait qui choisir les aimant tous les deux. Tish et Max (Collier Jr) retiennent leurs amis pour terminer la soirée en grignotant quelque chose dans la cuisine. Mary souhaiterait connaître un moyen de savoir qui épouser et Trish lui suggère de tester quelques jours tous ensemble pour voir comment chacun se comporte. Mary y voit une bonne occasion de vivre enfin et tente de convaincre sa mère du bien fondé de cette idée. Sa mère (Jensen) se montre compréhensive mais la grand-mère horrifiée (Claire) par l'impudence de la jeune fille en parle au père (Ratcliffe) qui se montre outré. Mary décide de tenter l'expérience malgré l'interdiction et la confiance de sa mère et les 5 amis partent en voiture pour aller camper quelques jours, enfin libres.
La première nuit Hal boit beaucoup et tente de pénétrer dans la tente de Mary ...



Ha ha, le film à voir si vous êtes mère, grand-mère ou fille (vous pouvez être même plusieurs de ces rôles, pas de souci, on s'y retrouve).
L'histoire tourne autour du conflit des générations au sujet du mariage, de la vertu et bien sûr surtout de l'amour. Mary ne veut pas faire un mariage comme celui de ses parents car elle croit savoir ce que vivent ses parents.
Le film commence à la génération de la polka (1870), passe à celle de la valse (1897) puis à celle du jazz. A chaque fois avant Mary, sa grand-mère et sa mère on prononcé la phrase qu'elle-même prononcera "Il n'y a jamais eu un amour plus grand que le nôtre".
C'est une histoire moderne dans le fond. Les générations actuelles savent tout déjà (c'est ce qu'il est dit dans le film, je n'invente rien !). Évidemment il n'existait pas non plus une recette miracle pour connaître le futur à cette époque.
La mère dit à sa propre mère qu'elle a beau dire que "les femmes de son temps respectaient leur mari et étaient fières de tenir leur maison" elles bâtissaient tout cela sur leur propre déni de la réalité d'après elle. Finalement Mary accordera sa préférence à Lynn car l'amour n'a rien à voir avec l'intelligence ! (je suppose qu'elle se réfère à une phrase qu'elle avait dite au sujet d'Hal qu'elle voyait bien réussir sa vie car il avait l'agressivité qu'il fallait pour cela ?)
Eleanor Boardman est charmante et bien entourée par ces beaux garçons que sont Ben Lyon, William Haines, William Collier Jr ou Robert Agnew qui interprète son frère. Eulalie Jensen dans le rôle de la mère et parfaite et Granny est très bien incarnée en la personne de Gertrude Claire.

Quelques acteurs connus apparaissent brièvement au début du film : Creighton Hale, Johnnie Walker. Au cours de la soirée on aperçoit Jean Arthur aussi.


2 commentaires:

Ithankyou a dit…

C'est un film charmant et vous avez donné une belle écriture up!

Je l'ai regardé l'année dernière et a également été impressionné! Eleanor Boardman est toujours superbe et Vidor est l'un des grands metteurs en scène!

Voici mon avis...
http://ithankyouarthur.blogspot.com/2011/10/king-vidor-queen-eleanor-wine-of-youth.html

731 HOP a dit…

I thank you very much for your comment! ;-) It seems we love the same kinds of movies!

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres