Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 10 octobre 2012

The Stolen Voice - Frank Hall Crane - 1915



Robert Warwick ...
Gerald D'Orville
Frances Nelson ...
Marguerite Lawson
George Majeroni ...
Dr. Von Gahl (as Giorgio Majeroni)
Violet Horner ...
Belle Borden
Bertram Marburgh ...
Dick Leslie

55 minutes environ

Gerald D'Orville (Warwick) est un ténor qui a énormément de succès. Sa voix lui vaut l’admiration de tous, surtout des femmes. Un jour alors qu'il chante en matinée une aventurière (Horner) jette son dévolu sur lui au grand dam de son ami, le Dr Von Gahl (Majeroni). De sa loge elle lui jette un bouquet de fleurs au parfum capiteux.
De retour dans sa loge où le chanteur se change, l'un de ses amis (Marburgh), un acteur sur le déclin porté sur la bouteille, survient. Gerald lui glisse un billet que Dick s'empresse de dépenser dans un bar. Sur le point de sortir, Gerald place l'une des fleurs reçues à sa boutonnière. Dehors l'attendent quelques admiratrices, dont Marguerite Lawson (Nelson) qui lui offre une simple marguerite. Galant, Gerald lui tend la fleur de sa boutonnière et la remplace par la petite fleur.
Le docteur Von Gahl présente Belle Borden à Gerald et la jeune femme minaude au grand déplaisir de son ami qui mijote un plan diabolique. Il va en effet hypnotiser Gerald à distance pour qu'il perde sa voix. Plus tard après un pari stupide, il tente même de l'étrangler dans la mer ...


Majeroni et Horner

C'est toujours un plaisir de voir un film avec Robert Warwick ! Ce rôle lui va à merveilles sachant qu'il a lui même souhaité entamer une carrière de chanteur lyrique et qu'il a étudié le chant à Paris avant de débuter sa carrière cinématographique (voir biographie http://films-muets.blogspot.ch/2011/04/robert-warwick.html)

Ce film est tout à fait plaisant, d'une part parce qu'il est plutôt bien restauré (ce qui est toujours un grand plaisir après les films aux images laiteuses ou floues que j'ai souvent l'occasion de voir) d'autre part parce que l'action est originale, et c'est peu dire. En effet par pure jalousie le méchant de service ne va pas hésiter à lancer des sorts et utiliser la magie noire dans le but de purement et simplement priver son rival de sa voix pour l'évincer. La scène qui voit Gerald sur scène qui ne comprend pas ce qui lui arrive est assez terrible.
Par la suite Gerald va chercher une aide médicale à l'étranger et sa fortune va fondre tandis que sa voix ne reviendra pas. De retour au bercail, Il cherchera du travail en écrivant des mots qu'il donnera à lire à ses interlocuteurs, sans succès. C'est donc une lente descente sur l'échelle sociale que va vivre Gerald qui finira par retrouver de l'aide provenant de celui qu'il avait lui-même aidé, longtemps auparavant. Eh oui, nous ne sommes pas sans savoir qu'un acte sincère et généreux en appelle un autre en retour. C'est rassurant !

Bien sûr la vilaine aventurière a depuis longtemps cessé toute relation avec le ténor muet. Tant mieux, cela laissera le champs libre à une âme sensible et délicate qui saura apprécier le gentil garçon qui rebondira de belle façon. La fin est tourné comme un film d'action et c'est donc un film varié dont le final est assez surprenant.
Robert Warwick est toujours d'un grand naturel. Ici dans un rôle qui parait presque impossible, celui d'un muet dans un film muet, il n'a aucune peine à nous convaincre de ce fait. Frances Nelson lui donne la réplique joliment.

Restauré par le George Eastman House avec l'assistance de la Library of Congress.





Les photos bleutées sont dues à mon appareil de photo ....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres