Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 5 juillet 2017

Hell Bent (Du sang dans la prairie) - John (Jack) Ford - 1918

 
Un romancier nommé Worth reçoit une note de son éditeur lui demandant de cesser de créer des héros parfaits car tout le monde sait bien qu'ils n'existent pas.

A Misdeal (Frederic Remington, 1897)

En regardant un tableau de Frederic Remington intitulé A Misdeal (1897), partant de l'image Worth imagine alors que le personnage qui vient de créer la situation dépeinte sur le tableau est Cheyenne Harry qui s'enfuit sur son cheval et qui galope en direction de la frontière de l'état poursuivi par le shérif et ses hommes. Après avoir traversé la rivière, Cheyenne jette les dernières cartes en sa possession et poursuit sa route.

Bien imbibé d'alcool, il parvient jusqu'à Rawhide où il se rend dans le saloon sur sa monture. Après
que le propriétaire lui ait indiqué qu'aucun lit n'est disponible sauf peut-être celui de Cimmaron Bill, Harry fait monter son cheval à l'étage et découvre Cimmaron ronflant dans un lit dont le matelas se compose de paille que son cheval commence à brouter.
Bill fait sauter Cimmaron par la fenêtre à l'aide de son revolver mais Bill est coriace et revient à l'assaut pour faire sauter Harry par la fenêtre à son tour. Celui-ci se joint à sa voix lorsque Bill entame Sweet Genevieve et les deux hommes finissent par sympathiser et partagent finalement le lit.

Pour vous mettre dans l'ambiance voici la chanson interprétée par Dick Foran scène tirée de Fort Apache (1948) du même John Ford - https://youtu.be/lAMLa-ay5ro

A Rawhide vivent Bess et son frère Jack Thurston. Jack travaille pour la Wells Fargo et aurait besoin d'envoyer de l'argent à leur vieille mère. Bess est projetée contre Cheyenne par un cavalier alors qu'elle traversait la rue et celui-ci en est tout tourneboulé. 

Le frère de Bess, Jack est viré de son poste, Comme c'est un homme faible, il pousse sa soeur à travailler au saloon. La pauvre Bess se retrouve bien embarrassée au milieu des consommateurs qui tentent de la tripoter. Cheyenne qui a obtenu un travail de videur au saloon se comporte comme un mufle.
Beau Ross, un étranger beau parleur fait son apparition et s'approche de Bess avec la complicité de Jack. En fait Beau Ross est un voleur qui a besoin de l'aide de Jack pour dérober le coffre de la Wells Fargo.  Les deux hommes complotent.

Le lendemain Cheyenne a repris ses esprits et comprenant sa méprise il s'excuse platement pour son comportement de la veille auprès de Bess. Surviennent alors des cavaliers, dont deux hommes qui se précipitent dans le bureau de la Wells Fargo. Les devançant Cheyenne les attend de pied ferme mais lorsqu'il découvre les visage de Beau et surtout de Jack il laisse partir les deux voleurs mais les empêche de voler de l'argent du coffre.
Ignorant qu'il s'agissait de son frère, Bess prend Cheyenne pour un coward. Les voleurs jurent de se venger et s'emparent de la diligence dans laquelle ils font monter la pauvre Bess pour l'emmener dans leur repère. 
Cheyenne demande à son copain Cimmaron de venir à sa recherche s'il n'est pas de retour d'ici quelques jours et part à la poursuite des bandits ...



Un film longtemps considéré comme perdu retrouvé par la Czechoslovak Film Archives (German intertitles; Monopol American-Film-Company version) avec sous-titres anglais. Images très bien conservées et nettes.

Un film dont les images vous captivent dès le départ tant elles reflètent bien ces paysages encore vierges de l'Ouest. Les scènes du désert sont sublimes et celles des courses poursuites tournées avec beaucoup d’originalité et de finesse, utilisant les ombres et les silhouettes se découpant sur les crêtes. La scène de la colère du désert est allégorique de même que le symbole est assez fort. Finalement c'est aussi une histoire de rédemption puisque le mauvais garçon, tricheur, revient dans le droit chemin. Quoi de mieux qu'une épreuve de traversée du désert pour ce faire ?
Seul bémol à mes yeux, les hommes n'étaient pas très tendres avec les chevaux à cette époque !

L'action est constante, le film est constitué de nombreux détails, l'ambiance est particulière (j'aime les scènes tournées sous la pluie), les personnages sont attachants, on y trouve ce monde d'hommes et ces amitiés viriles chères à Ford, bref, on ne s'ennuie pas une seconde. 

Titre français : Du sang dans la prairie
Silent Era

50 minutes environ

Harry Carey ...
Cheyenne Harry
Duke R. Lee ...
Cimmaron Bill (as Duke Lee)
Neva Gerber ...
Bess Thurston
Vester Pegg ...
Jack Thurston
Joe Harris ...
Beau Ross (as Joseph Harris)
Steve Clemente ...
Undetermined Role
Millard K. Wilson ...
Undetermined Role

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres