Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 28 juin 2010

Lucky Star - Frank Borzage - 1929





Janet Gaynor... Mary Tucker
Charles Farrell... Timothy Osborn
Guinn 'Big Boy' Williams... Sgt. Martin Wrenn
Paul Fix... Joe
Hedwiga Reicher... Mrs. Tucker
Gloria Grey... Mary Smith
Hector Sarno... Pop Fry (as Hector V. Sarno)



Mary (Janet Gaynor) est une petite sauvageonne régulièrement envoyée pour vendre du lait aux installateurs de lignes téléphoniques de la région. Alors qu'elle escamote une piécette à Wrenn (Guinn 'Big Boy' Williams), Tim (Charles Farrell) prend sa défense et les deux hommes en viennent aux mains au sommet du poteau téléphonique mais la guerre qui débute les interrompt. Se rendant compte de la malhonnêteté de Mary, il lui donne une fessée puis part sous les drapeaux ainsi que Wrenn. Mary écrit aux soldats au front. Tim est blessé par la faute du sergent Wrenn pour qui la guerre n'est qu'une opportunité de mener des petites affaires pour son intérêt propre. Paralysé, Tim retourne chez lui dans une chaise roulante ...


Encore un film magnifique ! que dire, les images sont d'une grande finesse, les émotions magnifiques. Sous Mary la petite souillon se cache un coeur pur qui ne demande qu'à éclore malgré les vicissitudes d'une vie sans lumière : une vie de labeur, sans tendresse, une mère dure qui exploite sa fille ainée sans se soucier de ses aspirations, un homme égoïste qui découvre une jeune femme "exploitable" dès qu'elle s'épanouit, et un homme bon, qui permet les miracles, malgré son handicap.

 Oups, Baa Baa a dix-huit ans !

J'aime ces histoires de rédemption où le Tout-Puissant n'est jamais loin ... et j'aime particulièrement les histoires qui finissent bien (un p'tit miracle ne me fait pas peur !)
il y a des moments de grandes sensualité dans ce film ...
Borzage est né presque 70 ans jour pour jour avant moi. Amusant !

La mère est heureuse d'avoir un tel futur beau fils ! 

 Le devoir ...



J'avoue avoir un faible pour les histoires qui se passent dans la neige. Mes origines montagnardes sans doute.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres