Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 9 mai 2011

Student Prince in Old Heidelberg (The) - Ernst Lübitsch - 1927



Ramon Novarro ...
Crown Prince Karl Heinrich
Norma Shearer ...
Kathi
Jean Hersholt ...
Dr. Friedrich Jüttner
Gustav von Seyffertitz ...
King Karl VII
Philippe De Lacy ...
Young Karl - Heir Apparent (as Philipe de Lacy)
Edgar Norton ...
Lutz
Bobby Mack ...
Johann Kellermann
Edward Connelly ...
Court Marshal - Prime Minister Von Haugk
Otis Harlan ...
Old Rüder
Hans Joby ...
Student (as John S. Peters)


D'après un roman de Wilhelm Meyer-Förster " Karl Heinrich ", sa pièce " Alt-Heideberg " et l'opérette " The Student Prince " de Dorothy Donnelly et Sigmund Romberg 

ADAPTATIONS
1909 : ?
1915 : Old Heidelberg par John Emerson, avec Wallace Reid, Dorothy Gish et E. von Stroheim
1923 : Alt Heidelberg
1954 : The Student Prince de Richard Thorpe avec Ann Blythe (Musical)
 et il y en a d'autres !
 

104 minutes

Karl VII (von Seyffertitz), un roi adulé par son peuple, choisit le prince Karl Heinrich, alors encore un enfant, pour lui succéder. Le petit Karl Heinrich (De Lacy) est bien timide lorsqu'il descend du train à Karlsburg sous les yeux d'une foule compacte. Très vite il va être cloitré dans le palais royal pour apprendre les bonnes manières et séparé de sa maman. Depuis les barrières, il observe tristement les enfants jouer au loin jusqu'au jour où un professeur, le Dr Jüttner (Hersholt) chargé de son éducation, fait son apparition. La vie devient enfin supportable. Après avoir passé avec succès les premiers examens et maintenant devenu un beau jeune homme, Karl Heinrich (Novarro) est envoyé, en compagnie de son professeur à Heidelberg pour parfaire son éducation. Arrivé devant une auberge, il tombe sous le charme de Kathi (Shearer) et décide de s'y installer. Tout de suite les jeunes gens se montrent attirés l'un par l'autre. La première nuit, alors que des étudiants boivent un verre sous sa fenêtre, Karl Heindrich les rejoint, se fait de nouveaux amis et courtise Kathi ...



Les images de ce film sont charmantes, extrêmement soignées et pensées. Alors petit garçon Karl Heinrich regarde tristement l'extérieur, alors que les passants envient son statut princier : les enfants tout d'abord, qui envient les jouets du prince, les jeunes filles plus tard, lorsqu'elles découvrent l'image du jeune homme qui lui se trouve toujours bien seul "It must be wonderful to be prince"!. Alors qu'il regarde les autres enfants jouer au  loin, les valets tentent de l'amuser en apportant un ballon qu'ils lui lancent tout doucement en le félicitant ...
Ramon Novarro/Karl Heinrich, son sourire enfantin et désarmant, Norma Shearer/Kathi et sa joie de vivre ne peuvent manquer de tomber dans les bras l'un de l'autre ... et la scène tournée de nuit dans le champs fleuri sous les étoiles est tout bonnement féérique ! Mais voilà, les bonnes choses ne durent jamais, et du palais royal arrive une lettre que le Dr Jüttner dissimule pendant un temps, annonçant le choix de la future épouse du prince. Celui-ci savoure chaque minute de son existence jusqu'à l'arrivée d'un émissaire annonçant que le roi est bien malade ...
A relever les symboles relatifs aux différentes périodes de la vie du prince. Il fait grand soleil lors de son arrivée à Karlsburg, la foule lève son chapeau à l'unisson, la période étoile et nuit de son émancipation (et les étudiants qui le traitent comme l'un des leurs), et la pluie et les les inclinaisons de buste en cœur de la foule lors de son retour à Karslburg. Devenu Roi, personne à part Kathi n'ose le traiter comme auparavant et l'isolement reprend : "It must be wonderful to be king" !

L'accompagnement musical est composé par Carl Davis. Le tout est un peu long mais fort sympathique à suivre.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres