Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 26 juin 2011

Fighting Coward - James Cruze - 1924



Ernest Torrence ...
General Orlando Jackson
Mary Astor ...
Lucy
Noah Beery ...
Captain Blackie
Cullen Landis ...
Tom Rumford
Phyllis Haver ...
Elvira
G. Raymond Nye ...
Major Patterson
Richard Neill ...
Joe Patterson (as Richard R. Neill)
Carmen Phillips ...
Mexico
Bruce Covington ...
General Rumford
Helen Dunbar ...
Mrs. Rumford
Frank Jonasson ...
Rumbo

66 minutes

Dans une plantation le long du Mississippi. Le General Rumford et sa femme sont heureux à la perspective de voir leur fils Tom (Landis), de retour après des études, bientôt épouser Elvira (Haver), à laquelle il est fiancé. A la demande de Lucy (Astor), la petite soeur d'Elvira, Tom et Lucy partent à la chasse aux papillons armés d'un filet. La chasse prend fin avec la lecture d'un poème qui les ravissent tous les deux.
Le général ne supporte pas les lâches. Un de ses chiens montrant des signes de faiblesse, il le fait abattre sans scrupule. Arrivent Joe et le Major Patterson, deux sombres brutes qui sont à la recherche d'un homme qu'ils veulent abattre. Le Major Patterson fait sa cours à Elvira et chacun attend une réaction de Tom qui ne souhaite pas se battre et rejette la carte tendue par le Major en prétendant qu'il ne voyait pas pourquoi il devrait se battre pour une femme qui lui est déjà acquise ? Toutes les personnes présentes montrent leur dégoût, à part Lucy qui admire la finesse de Tom qui est chassé de la maison sans autre forme de procès et part au loin. Il finit par entrer dans une salle de jeu qu'il prend pour un restaurant où il fait la connaissance du General Orlando Jackson (Torrence) un géant qui ne craint rien ni personne, à part le Capitaine Blackie (Beery), un homme qui a déjà 18 crimes à son actif. Tom lui demande de l'aider à se faire craindre et Jackson le prend sous son aile en lui enseignant une technique peu conventionnelle, à savoir sans utilisation de la force ...


Amusant ce film un peu longuet au départ. Cullen Landis parait bien petit et fluet (et mignon !) à côté d'Ernest Torrence qui semble d'une longueur démesurée. On comprend que dans ces conditions il n'ait pas envie de s'attaquer à plus fort que lui ! C'est l'éternelle histoire du fils qui déçoit ses parents, en général le père, puis qui est banni, mais qui persiste dans la voie qui lui est propre avec succès. Un thème sympathique.
Outre Cullen Landis, charmant, on peut voir une bien jeune et jolie Mary Astor, Ernest Torrence qui se montre de plus en plus sophistiqué à mesure que l'intrigue se développe et Noah Beery en tueur assez sympathique ma foi !
Le final où les protagonistes sont à la merci du fameux "Blake", alias la terreur du Mississippi, vaut le détour !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres