Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 18 septembre 2011

Safety Curtain (The) - Sidney Franklin - 1918



Norma Talmadge ...
Puck
Eugene O'Brien ...
Captain Merryon
Anders Randolf ...
Vulcan (as Anders Randolph)
Gladden James ...
Sylvester
Lillian Hall ...
Ballet Girl

60 minutes

Puck (Talmadge) travaille dans un music hall en tant que danseuse sous la contrainte de Vulcan (Randolf) un homme qui l'a enlevée alors qu'elle n'était encore qu'une enfant et qu'il a pris pour femme. Lui même est l'un des clous du spectacle dans lequel il est présenté comme l'homme le plus fort du monde et il soulève des altères. Un jour, Puck surprend Vulcan avec une petite danseuse et Vulcan, fâché de voir le Monsieur Loyal lui tourner autour, lui administre une méchante raclée. Le spectacle continue, fatiguée Puck doit danser malgré tout. Parmi les spectateurs se trouve le Capitaine Merryon, un jeune homme stationné en Inde en permission en Grande Bretagne. Quand soudain la scène prend feu, c'est la panique, les spectateurs sont affolés et s'enfuient de tous les côtés et Puck, qui a eu la présence d'esprit de faire descendre le rideau de sécurité, est coincée et aveuglée par la fumée. Heureusement Merryon saute sur la scène et sauve Puck qu'il emmène chez lui. Plus tard, en lisant le journal, le nom de Vulcan ainsi que celui de Puck apparaissent dans la liste des personnes disparues ou tuées dans le sinistre. Merryon propose à Puck de la ramener pour rassurer ses amis et sa famille mais celle-ci lui avoue être seule au monde. Merryon, seul lui aussi lui propose alors de l'épouser et de le suivre en Inde. Commencent alors enfin des années de bonheur, mais le destin veille ...






Un film sans temps mort vraiment plaisant. Un concentré de bonnes choses et de bons acteurs expressifs. L'image est bien restaurée et la musique du genre orgue traditionnel accompagne le tout.
Anders Randolf est danois de naissance et possède une sacrée stature : une masse imposante pour un acteur qui compte de nombreux films à son actif.
A voir pour Norma Talmadge, Eugene O'Brien et l'ambiance des Indes et des musical halls de l'époque !


Billikens : j'ai cru que c'était un prénom tout d'abord, mais non, il s'agit d'une figure porte bonheur très en vogue à l'époque !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres