Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 23 novembre 2011

Little Miss Hoover - John S. Robertson - 1918



Marguerite Clark... Ann Craddock
Alfred Hickman... Matthew Berry
Eugene O'Brien... Major Adam Baldwin
Forrest Robinson... Colonel William Craddock
Hal Reid... Major Jonathan Craddock
Frances Kaye... Polly Beasley

67 minutes

Ann Craddock (Clark) prend au mot le discours du Président Hoover, demandant à chaque citoyen de faire un effort durant la guerre. Elle se rend en compagnie de son cousin Matt (Hickman) dans une foire et fait l'acquisition de 11 poules et d'un coq. Rentrée chez elle, elle trouve son père catastrophé car il vient d'apprendre que leur maison ne leur appartient plus et qu'ils sont ruinés. Ann propose alors qu'ils rejoignent son oncle à Riverfield mais son père est réticent car il n'a plus parlé à son frère, sudiste, depuis de nombreuses années. Ann écrit donc à son oncle qui vient les chercher.
Alors que les poules s'échappent de la voiture, Marguerite fait la connaissance d'un voisin mystérieux qui est en fait le Major Baldwin (O'Brien) un homme qui a été blessé pendant la guerre et qui est en mission pour le programme alimentaire de l'armée sous une couverture civile et qui fait le tour du comté pour trouver de nouveaux débouchés et encourager les fermiers à récolter. Ann, pleine d'enthousiasme, réussit le pari de faire travailler les hommes de Riverfield qui se mettent à cultiver les terrains de la ferme. Bien qu’attirée par le Major, son patriotisme l'empêche de s'en approcher car il semble vraiment être un tire-au-flanc. Mais bientôt, alors que le cousin Matt s'engage sous les drapeaux, les fermiers veulent donner une leçon au Major qu'ils pensent être un fainéant de première classe....



Mouais, ce n'est pas transcendant, c'est surtout très patriotique. Marguerite ne sait pas qu'il faut un coq dans un poulailler et semble un peu maladroite avec un marteau. On ne s'ennuie tout juste pas, mais alors il n'aurait pas fallu quelques minutes de plus ! Pour se divertir et en cas de baisse d'intérêt on peut toujours regarder Eugene O'Brien, toujours mignon, ou alors Marguerite Clark, un peu nunuche à sa façon ... Classer ce film me semble difficile : cela ressemble à de la propagande plus qu'à de la romance. Il est libellé sous comédie sur IMDB ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres