Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mardi 13 décembre 2011

Clinging Vine - Paul Sloane - 1926




Leatrice Joy ...
Antoinette B. 'A.B.' Allen
Tom Moore ...
Jimmie Bancroft
Robert Edeson ...
T.M. Bancroft
Snitz Edwards ...
Dr. A. 'Tut' Tutweiler
Toby Claude ...
Grandma Bancroft
Dell Henderson ...
B. Harvey Doolittle

Wilson Benge... Grandma's Butler (uncredited)

71 minutes


Dans une entreprise de peintures (de celles qu'on trouve en seaux et non dans un nécessaire de maquillage, dixit un intertitre !) le pilier central indispensable au bon fonctionnement des opérations est une femme très masculine que tout le monde appelle AB et qui engage, utilise ou vire un homme facilement; il n'en demeure pas moins qu'elle n'en a jamais embrassé un de sa vie !
TM Bancroft (Edeson) le patron de l'entreprise ne pense qu'au golf et ne prend jamais une décision sans l'aval de AB qui a de toute manière toujours une longueur d'avance. Elle vire Jimmy le petit-fils de TM qui bien sûr ne peut que l’approuver.
Lorsque Jimmy (Moore) rejoint le conseil d'administration et AB chez ses grands parents car son grand-père s'est cassé le pied, il jure bien qu'il ne veut jamais rencontrer l'horrible AB qui l'entend prononcer des mots cruels à son encontre depuis derrière une porte. La femme de TM prend alors AB sous son aile et lui apprend deux phrases essentielles pour charmer son interlocuteur masculin : Oh, continuez et vous êtes merveilleux en battant des paupières ostensiblement ! Sa garde robe renouvelée, personne ne reconnait la nouvelle jeune fille qui apparait au coin du jardin et qui obtient un franc succès, en particulier de Jimmy qui se montre alors vraiment charmé par AB ...



Je me suis surprise à rire à voix haute plusieurs fois (à la grande surprise du chat qui dormait sur mes genoux), tant certaines scènes sont amusantes. Leatrice Joy parait tellement masculine qu'on ne croirait pas qu'il s'agit d'une jeune femme. Bien sûr les vêtements sont pour beaucoup dans son apparence (complet, gilet, cravate) mais même lorsqu'elle se présente attifée très sobrement (voire encore plus) elle ne se montre vraiment pas à son avantage !
Petit à petit la chrysalide se métamorphose, et, une fois les poses appuyées passées, elle retrouve son vrai visage de femme séduisante et sûre d'elle.
Tom Moore est toujours charmant, en particulier dans ce film où il se montre un doux rêveur qui a inventé une machine monumentale et bruyante pour battre les oeufs !
Snitz Edwards est très drôle dans le rôle de ce vieux célibataire, par choix, mais pas le sien !
Wilson Benge qui joue le valet de la grand-mère a du servir de cobaye pour exercer AB. Ses mimiques gênées sont excellentes !
Un film qui montre des femmes avec des cerveaux et des hommes qui se font manipuler aisément, le tout sur le ton de la comédie. Drôle, très certainement !
Ah, et Clinging Vine, c'est la technique enseignée par la grand-mère comme aide à la séduction : il s'agit de simplement mettre ses deux mains sur l'épaule du monsieur de son choix, telle une plante grimpante, et de papillonner des yeux en susurrant les formules mentionnées ci-dessus ! (Je doute toutefois très fortement du succès de cette technique à notre époque !)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres