Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 9 janvier 2012

Bad Girl - Frank Borzage - 1931



James Dunn ...
Eddie Collins
Sally Eilers ...
Dorothy Haley
Minna Gombell ...
Edna Driggs


90 minutes

Academy awards 1932 :
Oscar meilleur directeur : Frank Borzage
Oscar meilleure adaptation : Edwin J. Burke

Dot (Haley), une jeune fille sollicitée par la gente masculine qui "ne pense qu'à ça" fait le pari, alors qu'elle se promène avec sa meilleure amie Edna (Gombell) à Coney Island, qu'un certain jeune homme qui ne semble pas s’intéresser aux femmes lui adressera la parole. Eddie, le jeune homme en question qui dit d'abord s'appeler Joe (Dunn) est sérieux, bourru, et économise sou par sou pour ouvrir sa propre entreprise. Dot et Eddie tombent amoureux et Eddie finit par proposer le mariage à Dot, un peu pour lui éviter d'affronter son frère lorsqu'il la raccompagne à quatre heures du matin. Très vite le jeune couple doit faire face à son passé : Dot a perdu sa maman à sa naissance et Eddie vient d'une famille très pauvre. Lorsque Dot se rend compte qu'elle est enceinte elle n'ose le dire à Eddie persuadée qu'il ne désire pas d'enfant car il soutient que les parents sont fous de mettre des enfants au monde. Eddie qui voit que Dot semble malheureuse pense que le petit appartement dans lequel ils vivent ne lui plait pas et, pensant lui faire une belle surprise, en achète un plus grand, sacrifiant au passage sa future entreprise. Dès ce moment, le couple va accumuler les malentendus ....



Borzage voyait Spencer Tracy dans le rôle d'Eddie mais la Fox désire donner sa chance à un autre débutant qui commence à faire parler de lui à New York : James Dunn. Sally Eilers avait quant à elle été découverte par Mack Sennett.


Le film débute alors qu'on croit assister au mariage de Dot. Erreur, il ne s'agit que d'une mascarade pour présenter des robes auprès d'une clientèle masculine qui n'hésite pas à interpeller la jeune fille durant la fausse cérémonie pour l'inviter à sortir avec elle. Mais Dot ne fait pas confiance aux hommes et se débrouille pour les envoyer paitre en prétendant avoir un mari boxeur ou un mari agent de police. Le casting est très bien choisi, les interprètes crédibles et le scénario semble suivre un jeune couple lambda. Quelques réparties pleines d'humour jalonnent le film et allègent le côté dramatique, un match de boxe tourne carrément au cocasse alors qu'on aurait pu s'enfoncer dans le mélo total. Un film porté par les deux acteurs principaux qui s'en donnent à coeur joie pour donner vie à ce couple qui ne sait comment communiquer. Edna est jouée de manière très crédible par Minna Gombell.

Un succès inattendu pour Borzage car le script, basé sur une histoire autobiographique qui fait jaser écrite par Vina Delmar, finit dans les bureaux de la Fox après être passé par tous les grands studios (Paramount, Universal, MGM, Pathé, et Columbia) qui y renoncent successivement car le Hays Office prédit de nombreuses coupures !

Borzage qui commence par refuser de réaliser le film cède. Son contrat ne devant de toutes manières pas être renouvelé, le budget du film est ridiculement bas, les acteurs inconnus et le tournage durera 21 jours. Comme tout le monde se désintéresse de ce film qui était apparemment voué à ne pas rencontrer le succès, Borzage peut le diriger à sa guise.

Une scène qui m'a parue quand même peu probable : lorsque Dot a accouché et qu'elle se trouve sur le lit de l’hôpital, l'infirmière lui présente un bébé qu'elle tente de saisir mais l'infirmière le reprend en disant qu'il n'est pas le sien, à deux reprises ! Par contre les séjours à la maternité duraient drôlement longtemps à cette époque. Alors que le bébé a déjà quelques jours, la jeune femme parle de rester encore deux semaines !

Un signe des temps peut-être, il me semble peu probable que de nos jours une femme s’accommode de savoir que sa meilleure amie a aidé son mari pour lui faire la surprise d'un nouvel appartement. Cela parait un excellent motif de dispute ! D'ailleurs je me demande combien de temps peut durer un tel couple, au final ... mais c'est une autre histoire.








 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres