Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

vendredi 6 avril 2012

Janice Meredith - E. Mason Hopper - 1924



Marion Davies ...
Janice Maredith
Harrison Ford ...
Charles Fownes
Macklyn Arbuckle ...
Squire Meredith
Joseph Kilgour ...
Gen. George Washington
George Nash ...
Lord Howe
Tyrone Power Sr. ...
Lord Cornwallis (as Tyrone Power)
May Vokes ...
Susie
W.C. Fields ...
A British Sergeant
Olin Howland ...
Philemon (as Olin Howlin)
Hattie Delaro ...
Mrs. Meredith

153 minutes
d'après un roman de Paul Leicester Ford
Aussi connu sous le nom de The Beautiful Rebel

Les colonists sont en conflit avec les royalists. On est en 1774 dans le New Jersey et la révolution s'apprête à débuter. Le Squire Meredith, un royalist, se rend au marché s'acheter un bond servant accompagné par sa fille Janice (Davies). Le choix se porte sur un jeune homme qui refuse de se présenter et qui semble faire l'affaire, Charles (Ford) qui n'est autre qu'un noble anglais partisan des colons qui s'engagera assez vite dans les troupes de George Washington. Janice surprend Lord Howe annoncer que les troupes royalistes vont marcher sur Lexington à 09h00 et prévient les colonistes qui mandent Paul Revere (Maynard) prévenir leurs partisans. Paul Revere galope à fond de train et les troupes se font face mais les colons, mal organisés, sont vite au sol. Plus tard en mission Charles est surpris par Janice alors qu'il tente d'emprunter un cheval. Les deux tombent dans les bras l'un de l'autre. A son retour Charles est arrêté par les royalistes qui le font prisonnier. Janice s'arrange pour le faire libérer grâce à un gardien plutôt porté sur la bouteille (W.C. Fields). Accusée de trahison elle est envoyée à Trenton, au siège des allemands le soir de Noël. La tempête fait rage et les colons tentent l'impossible, traverser la rivière Delaware malgré la glace flottante pour surprendre les troupes du Colonel Rahl passablement éméchées. Comme Charles est envoyé comme éclaireur en se faisant passer pour un soldat allemand, il se fait reconnaitre par l'affreux Lord Howe qui y voit enfin l’opportunité de se débarrasser du jeune homme afin d'avoir la voie libre pour obtenir les faveurs de Janice. Celle-ci va braver la tempête pour prévenir Washington que les troupes sont fin saoules et que le moment est adéquat pour attaquer et surtout pour empêcher l'exécution de Charles à 06h00 le lendemain matin ...



Ce long film est plutôt un prétexte pour mettre en scène les amours de Janice et Charles sur fond de révolution. Quelques longueurs mais aussi quelques excellentes scènes : celle de Paul Revere alias Ken Maynard galopant à toute allure pour prévenir les colons, la traversée du Delaware glacé comme si on y était (bon sang, j'espère qu'ils avaient de bons vêtements et de bonne chaussettes !), L'évasion de Janice et sa course dans la neige pour prévenir Washington, la scène dans laquelle figure W.C. Fields qui perd son chapeau et se montre drôle, des scènes de combat, de nombreux figurants, des costumes très sophistiqués etc... Difficile de dire s'il s'agit d'un film sérieux car on y trouve un certain humour quelquefois même un peu exagérément appuyé qui alterne avec des scènes plus graves. Si l'on aime les films qui se passent au 18ème siècle, les costumes lourds, les robes à baleine, les froufrous, des chapeaux invraisemblables et les perruques, les redondances et les salamalecs alors on ne peut être que ravis par ce film. J'avoue quand même avoir eu de la peine à différencier Lord Cornwallis, Lord Howe ou du Squire (gentilhomme campagnard ?) Meredith même si leurs perruques sont légèrement différentes.
Marion Davies est charmante, Harrison Ford s'en sort très bien même avec une perruque. On trouve aussi Tyrone Power Sr.et Ken Maynard reconnaissable bien sûr grâce à ses talents de cavalier.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres