Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

vendredi 22 avril 2011

Shore Leave - John S. Robertson - 1925



Richard Barthelmess ...
Bilge Smith
Dorothy Mackaill ...
Connie Martin
Ted McNamara ...
Bat Smith
Nick Long ...
Capt. Martin
Marie Shotwell ...
Mrs. Schuyler-Payne
Arthur Metcalfe ...
Mr. Schuyler-Payne
Warren Cook ...
Adm. Smith
Samuel E. Hines ...
Chief Petty Officer (as Samuel Hines)

93 minutes

Dans une grande ville, un homme sans attache et solitaire, Bilge Smith (Barthelmess), observe les poissons d'un aquarium. En sortant, il s'engage dans la Navy après avoir croisé le chemin d'un recruteur. Finie la solitude, bonjour la nouvelle vie !
Un jour, de permission à terre à Nantucket, il fait la connaissance de Connie (McKaill) qui craint bien de finir vieille fille. Elle est la modiste du village mais possède un collier de valeur inestimable qui lui vient de sa mère dresseuse d'éléphants au cirque Barnum, et un schooner échoué en Inde qui appartenait à son père et baptisé le Zanoma en l'honneur de sa mère. Maintenant seule, elle rêve de fonder un foyer.
Connie invite Smith à venir partager le repas du soir. Celui-ci méfiant accepte tout en demandant à ses copains de repasser rapidement pour le cas où il n'arriverait pas à se débarrasser de Connie. Smith mange voracement, ne trouve pas grand'chose à dire si ce n'est "On the level ?" à chaque chose que lui raconte Connie. Juste une fois il raconte qu'il aimerait être son propre capitaine et voyager en Inde ou en Chine. Peu sympathique, il repart en mer en lui promettant de revenir la voir, une promesse en l'air, mais Connie le croit. Durant deux ans elle va l'attendre, vendre son collier, renflouer le bateau pour lui et le retaper, ... et garder l'espoir de le revoir un jour.
Mais Smith ne reparait pas. 
Alors Connie fait fort : elle écrit à la Navy pour demander Smith comme capitaine de son bateau. Il lui est répondu qu'il y a au moins 26 Smith engagés. Nullement découragée et maintenant riche, Connie envoie une lettre d'invitation à un bal donné en l'honneur de tous les Smith sur son bateau...et Smith réapparait mais il ne la reconnait pas. Lorsqu'il voit son désarroi, il feinte pour retomber sur ses pattes mais lorsqu'il découvre qu'elle est riche, il fuit car jamais il ne veut être à la solde d'une femme riche !
Le temps passe, et Smith se rend compte qu'il est tombé amoureux bien malgré lui. Il finit par quitter la marine et revient auprès de Connie ...



Qu'est-ce qu'elle est mignonne, Dorothy McKaill, dans cette histoire à la Peer Gynt ! Elle attend, attend sans jamais renoncer à ses rêves. Il faut dire que Richard Barthelmess est très séduisant en marin mais son comportement laisse franchement à désirer, d'ailleurs on se demande même ce que Connie, une jeune femme bien éduquée, peut bien trouver à ce Smith mal dégrossi, égocentrique et mal élevé de surcroit ... et comment croire que jamais personne n'a embrassé ou même courtisé cette adorable jeune femme ?
Mais bon, c'est un film plein de romance aux accents peu sérieux vraiment agréable à regarder pour les indécrottables romantiques ...

On trouve le DVD chez Grapevine video : l'image n'est pas mauvaise du tout, et l'accompagnement musical pas désagréable non plus.




..

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres