Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

jeudi 6 juin 2013

Polly of the Circus - Edwin L. Hollywood, Charles Horan- 1917



Mae Marsh ...
Polly
Vernon Steele ...
John Douglas the Minister
Harry La Pearl ...
Toby the Clown
Wellington A. Playter ...
Big Jim, Boss Canvasman
George S. Trimble ...
Barker and owner of the show
Lucille La Verne ...
Mandy
Dick Lee ...
Hasty, her lesser half
Charles Riegel ...
Deacon Strong
Lucille Southerwaite ...
The Deacon's Daughter (as Lucille Satterthwaite)
Jack B. Hollis ...
Deacon Elverson
Helen Sallinger ...
Mrs. Elverson
Isabel Vernon ...
Sallie
Viola Compton ...
Jane, the widow
John Carr ...
Jim
Stephen Carr ...
John

77 minutes

Deux jeunes garçons sont amis dans une petite ville. Jim, un orphelin dont personne ne semble se soucier et John, le fils du Pasteur.
Un jour un cirque fait halte dans leur bourgade et les deux enfants sont fascinés par tout ce qu'ils y voient : des éléphants, des ours, des clowns etc. Une écuyère fait son numéro mais du bruit perturbe son cheval et c'est la chute. Elle décède sur place à la grande douleur du clown Toby auquel elle confie sa petite fille Polly. Lorsque le cirque plie bagages Jim le suit après avoir dit au revoir à son vieil ami.
Bien des années plus tard le cirque fait à nouveau halte dans la petite ville où John est maintenant Pasteur. Polly devenue grande est écuyère comme sa mère avant elle. Durant le spectacle elle chute lourdement et se blesse au pied. Jim l'emmène chez son vieil ami car l’hôpital local a brûlé quelque temps auparavant et que le cirque doit poursuivre sa tournée.
Les habitants menés par Deacon Strong sont outrés de voir cette jeune fille sous le toit de leur Pasteur. Ayant appris que Toby est gravement malade Polly participe à une course avec son fidèle cheval Bingo et gagne $500 pour le soigner. Malheureusement il est trop tard, Toby est parti pour un monde meilleur. Croyant comprendre l'embarras dans lequel se trouve John, Polly retourne sous le chapiteau et John est bien malheureux ...



Un film qui nous permet de découvrir les cirques de l'époque et leurs scènes multiples. Ainsi peut on voir des éléphants et leur cornac, un ours à patins à roulettes, des écuyers, des clowns. Intéressant aussi de voir la parade à l'arrivée en ville. On imagine sans peine l'excitation des enfants à l'arrivée d'un cirque.
L'histoire est plutôt plaisante bien que pas très palpitante même si la course de chevaux apporte un peu d'action bienvenue.
A noter qu'un remake sera tourné par Alfred Santell en 1932 avec en vedettes Clark Gable et Marion Davis.


On trouve le film chez Grapevine Video. Sur le même DVD se trouve le film ou plutôt une espèce de documentaire intitulé Mabel et Fatty Vieving the World Fair at San Francisco en 1915 (durée une dizaine de minutes).
On apercoit l'U.S. Battleship "Oregon", le bateau australien qui convoyait les prisonniers "Success" datant de 1800 et quelques (complet avec instruments de torture affreux !), le plus grand mât à drapeau du monde (251 feet), the Court of Abundance, the Court of the Universe (et son jardin immergé ?) et la tour de pierres précieuses. Mabel et Fatty visitent ensuite la construction du City Hall sous la conduite du Maire James Rolph Jr.
Petite apparition en outre de la star d'opéra Ernestine Schumann-Heink.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres