Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 16 juin 2013

The Cheerful Fraud - William A. Seiter - 1926


Reginald Denny ...
Sir Michael Fairlie
Gertrude Olmstead ...
Ann Kent
Otis Harlan ...
Mr. Bytheway
Emily Fitzroy ...
Mrs. Bytheway
Charles K. Gerrard ...
Steve (as Charles Gerrard)
Gertrude Astor ...
Rose


70 minutes


Après quelques années passées à l'étranger, Sir Michael revient à Londres. Alors qu'il sort de son immeuble sous la pluie il se cogne contre Ann Kent, une charmante jeune femme cachée sous son parapluie. Charmé il tente de faire sa connaissance et la suit alors qu'elle retourne retrouver son patron, M. Bytheway. Au bureau il comprend qu'un certain Simpson est engagé pour devenir le secrétaire du patron qui s'en va rejoindre sa femme dans leur propriété de campagne. Michael intercepte le vrai Simpson et prend sa place mais pendant ce temps un cambrioleur poursuivi se réfugie dans sa chambre où, pour donner le change et échapper aux policiers, il finit par se faire passer pour Fairlie pour répondre au téléphone. Justement c'est Madame Bytheway qui cherche à inviter Sir Michael, sa réputation n'étant plus à refaire. Ainsi le faux Sir Michael et le faux M. Simpson alias le vrai Sir Michael se retrouvent sous le même toit. Les choses se compliquent lorsqu'une jeune femme fait son apparition pour faire chanter Bytheway, un coureur de jupons ...

Le début tarde un peu long à se mettre en place. Ainsi on a droit à la rencontre de Sir Michael et d'Ann sous la pluie et cela dure un certain temps.  Les choses deviennent un peu plus croustillantes avec l'arrivée de Gertrude Astor alias Rose une jeune femme qui sait visiblement user de ses charmes. Otis Harlan se montre très bondissant (comme toujours il me semble d'ailleurs) et la palme revient comme souvent à Emily Fitzroy, excellente dans le rôle de cette maitresse femme qui porte une perruque blonde car c'est bien connu, les hommes préfèrent les blondes. La bouche en cul de poule elle se mêle de tout et bien sûr provoque un tas de situations cocasses.
Ainsi de fil en aiguille chacun finira par retrouver la place qui lui appartient !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres