Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 25 novembre 2015

Casanova - Alexandre Volkoff - 1927


Vers 1760 à Venise, Giacomo Casanova mène une vie de plaisir. Libertin il rencontre de nouvelles femmes auxquelles il ne sait pas résister. Sans le sou pour payer son loyer, il vit avec deux jolies soubrettes et organise pourtant de flamboyants adieux à la Corticelli, une danseuse qui doit quitter Venise le soir même.

Gregory Orloff, un homme de la cour de Russie s'arrange pour zieuter les danseuses nues et se fait remarquer lorsqu'il lance une rose à la belle Corticelli, ce qui n'est pas au gout de Casanova. Toutefois la danseuse leur impose de faire la paix et les deux hommes se serrent la main.

Casanova a écrit un mot doux a Lady Standhope mais son mari l'intercepte et tente d'arrêter le coureur de jupon. Celui-ci n'a d'autre choix que de se jeter à l'eau et à s'enfuir en Autriche en compagnie de Djimmy, le petit compagnon de Lady Stanhope.
A une auberge relais, Casanova s'assied à la table du Duc de Bayreuth et fait la connaissance du protégé de celui-ci, un jeune homme à la beauté fragile. Durant la nuit, Casanova entend des cris et vient à la rescousse du pauvre garçon qui n'est autre qu'une jeune fille, Thérèse. Tous deux s'enfuient et sont poursuivis par le Duc et ses suivants qui finissent par les rattraper et récupérer la jeune fille, laissant Casanova et Djimmy sans monture.
Plus tard Casanova est pris en voiture par un certain Dupont qui lui confie se rendre auprès de l'Imperatrice Catherine de Russie à laquelle il va présenter les dernières collections de vêtements à la mode de Paris.
A l^étape suivante Casanova lui dérobe ses papiers d'identité et son laisser passer avant de s'emparer de sa voiture.
Catherine II tombe à son tour sous le charme du bellâtre tandis que son mari Pierre III se prélasse auprès de sa préférée, la Comtesse Vorontzoff. 
Paul Guidé
Suzanne Bianchetti
A la cour Casanova, sous le nom de Dupont, retrouve son vieil ami Orloff qui fermente un coup d'état.
Pierre III mis hors d'état de nuire à la cour, Catherine II est couronnée Impératrice de toutes les Russies. 
Les amants pris en flagrant délit !
Au bal elle se montre extrêmement jalouse lorsqu'elle aperçoit Dupont dans les bras de la Comtesse Maria, la nouvelle conquête de Casanova.

L'impératrice fait chasser l'impudente et se fait amener Dupont, qui profite d'une collision de traineau pour s'enfuir avec sa belle qui s'est débarrassée de son mari.

Hélas les deux amants sont vite pris en chasse et Casanova n'a d'autre choix que de sauter dans la neige pour échapper à ses poursuivants. 




Catherine attend Dupont ...

Mais c'est Djimmy qui se présente !


De retour à Venise pendant le Carnaval, Casanova chante pour retrouver sa belle. Après quelques temps de vaines recherches il l'aperçoit enfin mais Thérèse accompagnée du Duc de Bayreuth le fait reconnaitre.



Maria et Casanova passent quelques agréables moments sur leur luxueuse gondole et après une nuit torride ils  surprennent le Duc forçant Thérèse à entrer au couvent. Casanova vient à sa rescousse et fait le choix de suivre Thérèse ce qui pousse Maria à se saisir d'un pistolet pour lui tirer dessus ..

Au petit matin

Les retrouvailles au carnaval

Thérèse


Je m'arrête là, la fin du film est proche de toutes manières.  Inspiré de la vie de Casanova, l'histoire est traitée comme une farce légère, le héros étant uniquement montré comme un homme qui ne résiste pas à un jupon et un joli minois. Le début est un peu ennuyeux et lent. Après de longues minutes on passe à une vitesse de croisière assez agréable avant de retomber dans la mollesse avec quelques scènes trop longues se passant durant le Carnaval de Venise. 


Bref, le rythme est très irrégulier, mais les paysages, les décors et les costumes sont somptueux, de même que les moyens engagés.
On se méprend quelques fois sur les femmes (est-ce Maria ou Thérèse ?). 
N'aimant pas spécialement les films costumés, je suis heureuse de ne pas avoir vécu à cette époque tant les habits et les mœurs sont ampoulés.


Quelques séquences sont colorées à la main.

La vie de Casanova
https://fr.wikipedia.org/wiki/Giacomo_Casanova


132 minutes


Ivan Mozzhukhin ...
Casanova (as Ivan Mosjoukine)
Suzanne Bianchetti ...
Catherine II
Diana Karenne ...
Maria, Duchess de Lardi
Jenny Jugo ...
Thérèse
Rina De Liguoro ...
Corticelli
Nina Koshetz ...
Countess Vorontzoff
Raymond Bouamerane ...
Djimmy (as Bouamerane)
Olga Day ...
Lady Stanhope
Albert Decoeur ...
Duc de Bayreuth
Dimitri Dimitriev ...
Lord Stanhope (as Dimitrieff)
Paul Franceschi
Paul Guidé ...
Gregori Orloff
Rudolf Klein-Rogge ...
Le Tsar Peter III

L'apparition dans la cellule du prisonnier

désormais au couvent, telle une sainte ...


1 commentaire:

Ithankyou a dit…

This looks great! Thanks for writing about it. Best wishes, Paul

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres