Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 2 décembre 2015

Victory - Maurice Tourneur - 1919



Axel Heyst vit seul en compagnie de son majordome chinois sur une île des mers du sud. Quelques fois par année il se rend sur une île voisine faire le plein de victuailles et régler quelques affaires. Sa seule passion est la lecture d'ouvrages pour la plupart écrits par son père maintenant décédé, un écrivain ayant obtenu un certain succès en son temps et qui lui a appris à fuir le monde.

Sur l'île de Samburan, Heyst se rend à l'hôtel tenu par les Schomberg, un couple dont la femme porte la culotte.  Les Shomberg font venir à l'hôtel un orchestre de femmes dirigé par une redoutable matrone. Les commérages vont bon train lorsque Heyst s'installe à une table après avoir payé l'entrée pour écouter l'orchestre.
A l'entracte les jeunes femmes se dispersent et s'installent auprès des clients comme convenu dans leur contrat. Seule une jeune fille s'attarde sur l'estrade et la matrone qui vient la chercher lui pince méchamment le bras pour la forcer à se mêler au public. Outré, Heyst invite la petite violoniste qui s'appelle Alma à sa table. 
Plus tard Alma fait comprendre à Heyst qu'elle n'a jamais eu de chance dans sa vie et le prie de l’emmener sur son île. Bien que peu désireux de voir sa vie chamboulée par l'arrivée de la jeune femme Heyst arrange pour qu'ils puissent quitter l'île sur un bateau local avec l'aide de Mme Schomberg, trop contente de voir Alma disparaitre de son horizon où elle prend trop de place à son goût.
Schomberg est extrêmement déçu et jaloux d'apprendre que Heyst a emmené Alma. Il se met à sa recherche et rencontre trois hommes peu recommandables : M. Jones, Ricardo son secrétaire et Pedro leur homme à tout faire. Les trois hommes acceptent l'offre de Schomberg de loger à l'hôtel mais bien vite ils se montrent très menaçants. Ricardo sort un couteau pour expliquer qu'alors qu'ils étaient sur la piste d'un trésor en Afrique du Sud, Pedro et un autre porteur avaient comploté afin d'éliminer le gang pour s'emparer des valeurs. Découverts, M. Jones avait abattu l'un des porteurs et laissé la vie sauve à Pedro qui lui en avait été très reconnaissant. 

Schomberg a très peur, aussi, autant par dépit, il décide d'envoyer les trois hommes sur l'île de Heyst en susurrant à l'oreille de l'affreux bonhomme qu'il s'y trouve un trésor. 
Pendant ce temps Alma se morfond sur l'île car il n'y a rien à y faire. Heyst ne semble pas intéressé par les femmes malgré les trésors de mises en scènes propices à la romance déployés par la jeune femme.
Les trois affreux bonshommes débarquent sur l'île. Heyst pressent aussitôt le danger et cache Alma. Lorsque Ricardo voit Alma il en tombe éperdument amoureux et décide d'éliminer M. Jones et Heyst, avec l'accord d'Alma qui ferait n'importe quoi pour sauver Heyst ...


Un film visuellement impeccable mais un peu étrange, voire par moment un peu glauque si je pense à deux scènes plutôt cruelles. Lon Chaney a le chic pour apporter un sentiment de malaise. Ici il se montre impitoyable sous des sourires inquiétants.
Les trois bandits forment un trio de choc particulièrement percutants. Des trois lascars Ben Deeley est finalement le plus inquiétant sous ses airs d'homme du monde aux yeux cachés derrière des lunettes noires et rondes.
Bien sûr il est difficile de croire que Heyst ne s'intéresse pas aux femmes et on se demande pourquoi Pedro met tant de temps à se venger. Il est aussi dommage qu'on ne sache pas ce qu'advient Pedro à la fin qui est trop abrupte. Il manque l'éruption du volcan et une fin impliquant une nouvelle vie sur l'île avec Pedro !


Le scénario est tiré d'un roman de Joseph Conrad


Belle version chez Flicker Alley, édité avec The Wicked Darling

62 minutes

Titre français : Le secret du bonheur

http://www.lonchaney.org/filmography/115.html

Jack Holt ...
Axel Heyst
Seena Owen ...
Alma
Wallace Beery ...
August Schomberg
Ben Deeley ...
Mr. Jones
Lon Chaney ...
Ricardo
Bull Montana ...
Pedro


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres