Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 10 avril 2011

Tramp Tramp Tramp - Harry Edwards - 1926




Harry Langdon ...
Harry Logan
Joan Crawford ...
Betty Burton
Edwards Davis ...
John Burton
Tom Murray ...
Nick Kargas
Alec B. Francis ...
Amos Logan
Brooks Benedict ...
Taxi Driver
Carlton Griffin ...
Roger Caldwell

62 minutes

Les chaussures Burton ont le vent en poupe au grand désespoir des chaussures Logan Père et Fils qui périclitent doucement. Un jour un usurier menace le père Logan de lui reprendre son magasin s'il ne paie une grosse somme d'argent dans les trois mois. Harry Logan, le fils, part en promettant à son père de réunir la somme.
Les chaussures Burton décident de lancer un grand coup médiatique et organisent une course à pieds de la côte est à la côte ouest des USA avec un prix de $25'000 au vainqueur. Pendant ce temps, alors qu'il hésite sur le chemin à prendre, Harry rencontre un homme Nick Kargas, un champion de la marche à pieds qui compte précisément participer à la course. Harry lui sert de larbin et arrivé au départ, il rêve devant l'affiche montrant Betty Burton vanter les mérites des chaussures Burton. Celle-ci se prend d'affection pour Harry et l'incite à participer à la course. Aussitôt celui-ci y voit une chance de gagner la somme d'argent...



Mouais, quand même très désuet le style d'Harry Langdon ... L'action est très lente et souvent trop appuyée.  Difficile de définir le style de ce Monsieur à la figure de bébé qui agit avec timidité et avec des raisonnements assez limités : par exemple lorsqu'il se retrouve au-dessus du lit de Nick et qu'il tente de planter un clou sans le réveiller, il pense bien à mettre un torchon entre le clou et le marteau mais ne peut concevoir ou anticiper le résultat de ses actions. Quelques bonnes scènes toutefois : la chambre d'hôtel avec Nick, la paroi sur le vide, le chain gang où il doit casser du caillou, son boulet et bien sûr le cyclone final. 
Il faut avouer qu'il est excellent dans l'art de la mimique, lorsqu'il devrait s'endormir, bourré de somnifères et qu'il lutte contre le sommeil, en bébé, ou lorsqu'il est amoureux ...

Ce filme est l'occasion d'admirer Joan Crawford. 
Ah, et Tramp Tramp Tramp, c'est le bruit que font les chaussures en marchant !
Le film édité par Kino présente une image parfaite et la musique accompagne bien les images.












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres