Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mardi 27 novembre 2012

A Desert Wooing - Jerome Storm - 1918



Enid Bennett ...
Avice Bereton
Jack Holt ...
Barton Masters
Donald MacDonald ...
Dr. Fortescue Van Fleet
J.P. Lockney ...
'Keno' Clark (as John P. Lockney)
Charles Spere ...
Billy Bereton
Elinor Hancock ...
Mrs. Bereton

58 minutes environ


A New York. Une veuve continue à mener grand train de vie malgré ses moyens qui se sont considérablement réduits à la mort de son mari. Son fils Billy (Spere) et sa fille Avice (Bennett) ne semblent guère s'en préoccuper. Avice est courtisée par le Dr Van Fleet (MacDonald) un homme sans trop de scrupules qui souhaiterait l'épouser mais Avice affirme cyniquement vouloir épouser un homme riche "bien qu'elle l'aime à sa manière".
Un jour le docteur fait la connaissance d'un roi du cuivre arizonien, Barton Masters (Holt) venu avec son vieil ami Keno (Lockney) : Poussé par l'appât d'un gain qui lui parait facile, il manigance pour qu'il fasse la connaissance d'Avice. Malgré les mises en garde de Keno, Barton tombe amoureux et épouse la jeune femme. Le jeune couple ainsi qu'une cour composée de la famille Bereton et du docteur toujours dans la course se rend au ranch Barton. Si Billy se sent enfin vivre, Avice méprise Barton et Van Fleet essaie de s'imposer. Alors que Barton doit s'absenter deux jours il profite de pénétrer dans la chambre d'Avice qui n'est pas disposée à se laisser détourner du droit chemin. L'un de ses cowboys semblant avoir une intuition, Barton revient au ranch et surprend Van Fleet dans la chambre de sa femme ...


Le drame dans toute sa splendeur. La petite citadine qui épouse pour sa fortune le "campagnard" qu'elle méprise, la vie rude et le désert qui lui apprennent à vivre ... bien sûr c'est un thème déjà vu mais il y a toujours quelques scènes intéressantes dans ce genre d'action. Outre le plaisir qu'on a de découvrir Jack Holt et sa célèbre mâchoire d'acier encore bien jeune, on peut voir l'actrice australienne Enid Bennett (femme de Fred Niblo avec lequel elle a eu trois enfants et avec lequel elle vécu jusqu'à sa mort) et Charles Spere, un acteur dont la carrière s'arrête brutalement en 1924 dans un rôle très sympathique. Dans le rôle du peu fréquentable docteur on a Donald MacDonald qui nous gratifie d'une prestation crédible bien que légèrement tirée par les cheveux. Mais bien sûr il a l'excuse d'avoir perdu la tête pour Enid Bennett dont le rôle est par contre moins net : jeune fille gâtée sans scrupule qui bien que reconnaissant avoir un peu honte épouse un homme sans amour tout en laissant entendre qu'elle aime le docteur (oui, d'accord "à sa façon") ... et qui tourne sa veste au final. Je sais, c'est certainement possible mais j'ai toujours de la peine avec ce genre de rôle plutôt tiède qui se réveille au final.
Visiblement Avice cuisine fort mal à voir la tête de Jack Holt/Barton Masters qui se force à manger pour lui faire plaisir !
A relever les chevaux particulièrement beaux (avec du pur sang vu la forme de lévrier du cheval de Jack Holt)
On trouve ce film chez Oldies, l'image, comme souvent, n'est pas formidable et la musique est composée des morceaux qu'on entend habituellement (à force on finit par ne pas faire attention !)



5 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Lou pour tes résumés

je ne le connaissais pas ainsi que Pioneer's Gold

So long Jica

Lou a dit…

Merci Jica, ça fait plaisir de se savoir lue ! ;-)

Anonyme a dit…

Coucou Lou!
Comme tu es passionnée de films muets, j'aurais aimé savoir si tu connais le site web qui permet de faire une mini-vidéo en film muet? On y choisit les scènes/extraits issus de vrais films muets et entre, on peut y mettre nos dialogues...Aurais-tu l'adresse?
Bonne continuation!
Lou (!)

Lou a dit…

Bonjour Lou :-)
Je suis bien navrée de te répondre par la négative, mais peut-être qu'un-e gentil-le lecteur-rice pourra te renseigner ? Je l'espère !
Cordialement,
Lou

Jicarilla Tony a dit…

Je suis dans le négatif aussi.
Poser la question sur Western movies peut-être que?...
So long

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres