Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

jeudi 6 septembre 2012

Nomads of the North - David Hartford - 1920



Lon Chaney ...
Raoul Challoner
Lewis Stone ...
Cpl. O'Connor (as Lewis S. Stone)
Melbourne MacDowell ...
Duncan McDougall
Spottiswoode Aitken ...
Old Roland
Betty Blythe ...
Nanette Roland
Francis McDonald ...
Buck McDougall
Gordon Mullen... Black Marat (uncredited)
Charles Smiley... Father Beauvais (uncredited)


78 minutes
D'après le roman de James Oliver Curwood

Dans le nord Canadien à Fort O' God. L'agent local Duncan McDougall est un homme dur et sans coeur qui n'en fait qu'à sa tête. Il est secondé par son fils Buck, encore pire que son père qui a des vues sur Nanette Roland, la fille d'un homme moribond qui a de nombreuses dettes au village. Nanette refuse les avances de Buck qui s'en plaint à son père. Celui-ci décide de ne plus faire crédit au vieux Roland afin de forcer sa fille à épouser son fils. Mais Nanette est promise à Raoul, un trappeur parti pour le Grand Nord dont elle attend le retour. Sous la pression du curé et de son père elle annonce qu'elle épousera Buck le jour où elle sera certaine que Raoul est mort. Facile, Buck demande à un étranger au village, Black Marat, un bandit qui vend de l'eau de feu interdite aux indiens de mentir à Nanette en lui annonçant la mort de Raoul. 
Mais Raoul est sur le chemin du retour avec un chiot et un ourson. Le jour des noces de Nanette avec Buck il interrompt in extremis la cérémonie et Nanette se jette dans ses bras. Buck est bien sûr furieux et cherche à se venger en attaquant Raoul avec Black Marat qui est tué accidentellement durant la bagarre. Accusé de meurtre, Raoul est enchainé dans une cave mais Nanette le fait évader en menaçant d'une arme les McDougall furieux.
Dans le Nord quelques années plus tard, Raoul et Nanette sont parents d'un bébé et vivent heureux avec Neewa l'ourson et Brimstone le chiot, maintenant devenus grands. 
Un mountie, le Caporal O'Connor lui même épris de Nanette est sur leur piste, ainsi que Buck qui n'a pas digéré son éviction. Après quelques péripéties le Caporal met la main sur Raoul mais un incendie se déclare ...



Quelques scènes tirent un peu trop en longueur. Par exemple le retour de Raoul avec le chiot et l'ourson n'en finit pas, de plus il faut encore que l'on suive ces deux animaux quelques 10 minutes où ils se retrouvent livrés à eux-mêmes et on se demande même si ce ne sont pas eux finalement les héros de ce film.
On voit bien que l'incendie est créé de toute pièce mais le trucage est bien fait. A mon goût ce film jouait la carte du mélodrame, il y avait pas besoin d'en rajouter encore avec le feu.
Lon Chaney est terriblement théâtral et prend des poses très appuyées. Les scènes de bonheur en deviennent pénibles. Betty Blythe quant à elle est très charmante et n'en fait pas trop. L'action ne casse rien mais la fin apporte une note d'émotion à laquelle on ne s'attend pas avec un Lewis Stone vraiment touchant avec le bébé. On mesure alors le poids et la douleur de sa solitude à la façon qu'il a de prendre soin de l'enfant et de le quitter.

Il existe un jolie version Kino (avec The Shock), sinon on peut voir ce film librement sur le net.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres