Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 20 mars 2013

Made for Love - Paul Sloane - 1926


Leatrice Joy... Joan
Edmund Burns... Nicholas Ainsworth
Ethel Wales... Lady Diana Trent
Bertram Grassby... Mahmoud Bey
Brandon Hurst... Pharaoh
Frank Butler... Freddie Waddams
Lincoln Stedman... The Cherub
Neely Edwards... Pierre
Snitz Edwards... Bit Role (uncredited)


65 minutes
Titre français : Le tombeau des amants
(une restauration a été effectuée récemment par la Cinémathèque de Toulouse)

Joan s'en vient retrouver en Egypte son fiancé, Nicky, un archéologue qui se montre résolument fasciné par des fouilles entreprises avec Lady Diana Trent : L'expédition vient justement de découvrir le tombeau d'un couple dans la Vallée des Rois.
Très amoureuse Joan attend que Nicky lui témoigne de l'attention mais il est trop absorbé par une coupe qui vient d'être découverte et qui porte des hiéroglyphes que Lady Diana va tenter de déchiffrer. De plus la chambre funéraire est sur le point d'être atteinte d'ici quelques heures.
Le soir-même Joan arrive à convaincre Nick de faire une balade à cheval au clair de lune. Malheureusement c'est justement le soir où Lady Diana déchiffre le message sur la coupe et bien sûr les deux fanatiques archéologues s'empressent de se retrouver. Dépitée d'être une fois de plus délaissée, Joan s'en va seule dans le désert et manque se faire enlever par des bédouins. Heureusement Mahmoud Bey, un noble ayant l’intention de dérober le contenu du tombeau avant les Occidentaux la sauve et Nick surprend Joan dans les bras de cet homme. Il se méprend sur la scène qui se joue sous ses yeux et accuse Joan de rechercher la présence de Mahmoud. Joan décide donc de quitter le fier Nicky et se retrouve dans le Palais de Bey où elle le surprend donnant des instructions pour se débarrasser de Nick...



Une histoire très romantique contée parallèlement à celle qui eut lieu plus de 5'000 ans auparavant qui décrit la liaison entre la promise d'un pharaon qui s'était éprise du frère de celui-ci venu l'emmener auprès de son futur époux. Fou de colère en apprenant la tromperie, le Pharaon fait alors empoisonner la belle et son frère qui meurent dans les bras l'un de l'autre. Plus tard le Pharaon leur fera construire un tombeau et c'est justement ce tombeau que Nick est sur le point de découvrir ... Il faudra une grosse catastrophe pour réveille le beau Nick qui réalisera alors que la vie est bien trop courte pour passer à côté de l'amour de sa fiancée.
La belle Leatrice Joy et le séduisant Edmund Burns forment un très beau couple. Pour pimenter un peu l'action le réalisateur a cru bon devoir ajouter trois gaillards en les personnes de Lincoln Stedman, Frank Butler et Neely Edwards qui se montrent très épris de Joan et qui ne se quittent pas d'une semelle. Franchement les trois hommes n'apportent pas grand-chose.
Par ailleurs on peut aussi voir Snitz Edwards méconnaissable dans le rôle du gardien du tombeau.
La version vue est une version de Memory Lane, avec la musique habituelle ...

Peu d'informations sur Ed, Eddie, Edmund ou encore Edward Burns. Il a tourné dès 1915 dans The Birth of a Nation (et non dans Intolerance comme il est souvent fait mention) puis dans 98 films avant de prendre sa retraite en 1936 après deux apparitions dans Hollywood Boulevard et Murder with Pictures.
Difficile de voir un film avec cet acteur. Toutefois on peut le voir et l'entendre dans Sea Devils 1931 (un film que l'on trouve chez Grapevine Video).
Né le 27 septembre 1892 et décédé le 02 avril 1980 à Los Angeles, il mesurait 6,2 ft 170 pounds (1m88 pour 85 kg mais étonnamment il parait plus petit dans le film Sea Devils ou alors tous les acteurs sont grands ?), avait les cheveux noirs et a suivi la Sixth Street High School à Philadelphie. C'est tout ce que j'ai trouvé sur cet acteur (ref. A Biographical Dictinnary of Silent Film Western Actors and Actresses de George A.Katchmer)
Edmund Burns qui se fait souvent appeler Edward, Eddie ou encore Ed est souvent confondu avec Edward Burns le frère de Bob et Fred Burns qui quant à lui est plutôt crédité sous le nom de Ed Burns.

Leatrice Joy avec ses trois admirateurs dans le film ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres