Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 3 février 2016

Tartuffe (Herr Tartüff) - F.W. Murnau - 1925


Un vieil homme dont la santé est sur le déclin dépend de sa dame de compagnie qui se montre très dévouée à ses yeux. Elle lui rappelle de ne pas oublier d'écrire son testament et de le faire enregistrer chez le notaire. Or le vieil homme a un petit fils acteur. Lorsque celui-ci se présente à la porte l'affreuse bonne femme fait mine de ne pas entendre la sonnette. Le petit fils pénètre malgré tout dans la maison mais est aussitôt jeté dehors par son oncle qui ne supporte pas l'idée qu'il puisse vivre d'une activité aussi misérable.

Le petit fils se grime donc et se présente, barbu et moustachu, sous les fenêtres de la maison en tant que montreur de films ambulant. Pour appâter la femme, il fait mine de la trouver belle. Du coup l'affreuse bonne dame le fait monter et convainc le vieil homme d'abord récalcitrant de regarder un film. Lorsque le pauvre homme est pris de quintes de toux, le neveu voit clairement la bonne verser du poison dans son verre d'eau.
Le jeune homme a choisi le Tartuffe de Molière afin d'ouvrir les yeux de son oncle ...
Elmire, toute à la joie de revoir son mari Orgon, se prépare pour l'accueillir. A son arrivée Orgon se montre distant. En effet il a fait la connaissance d'un homme nommé Tartuffe qui lui montre la voie de la piété et de l'humilité ...


Le Tartuffe de Molière est inséré dans l'histoire comme outil de dépistage pour permettre au petit fils de prouver à son grand-père que la femme de compagnie qui s'occupe de lui ne pense qu'à son héritage.
Le film dans le film met en scène Lil Dagover magnifique dans ce rôle de femme prête à tout pour conserver son mari (dont la beauté, la douceur, la détermination et la classe forcent le respect et contrastent fortement avec la laideur de Jannings) et son mari joué par l’excellent Werner Krauss dans le rôle de Orgon. L'affreux Tartuffe est joué par un abominable et repoussant Emil Jannings, toujours aussi odieux.

Le neveu est incarné par André Mattoni (Andrea Mattoni ou Andreas von Mattoni), un séduisant jeune homme qui était à la base l'acteur devant incarner Freder dans Metropolis de Lang. Quel dommage que ce ne soit pas le cas, j'ai toujours trouvé que Freder (Gustav Fröhlich) était mal choisi (mou et fade) ! André Mattoni, qui se montre vif, plein de vie et remarquablement moderne dans ce rôle, aurait été en effet un choix plus judicieux je pense (cela n'ôte rien au génie de l'oeuvre que représente Metropolis).  
C'est la troisième adaptation de la pièce de Molière à l'écran après celle de Piero Fosco en 1908 et celle d'Albert Capellani en 1910.

On peut voir ce film sur le net en ce moment.


https://www.youtube.com/watch?v=Rw3vBPx96bU

63 minutes

Hermann Picha ...
Der Greis
Rosa Valetti ...
Seine Haushälterin / Housekeeper
André Mattoni ...
Sein Enkel / Grandson
Werner Krauss ...
Herr Orgon
Lil Dagover ...
Frau Elmire / Elmire, Orgon's wife
Lucie Höflich ...
Dorine
Emil Jannings ...
Tartüff


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres