Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 28 septembre 2016

The Divine Lady - Frank Lloyd - 1929

 

Emma Hart et sa mère se rendent dans la résidence de l'Honorable Charles Greville où Madame Hart a obtenu un travail de cuisinière.
 En voyant Emma faire du gringe au conducteur de la diligence Greville refuse de laisser entrer les femmes à son service mais change d'avis à la vue de la charmante Emma qu'il se met en tête de transformer en jolie courtisane.

Au cours d'une fête populaire, Greville retrouve son oncle, Sir William Hamilton, Ambassadeur de Grande Bretagne à la cours du roi de Naples. Il apprend que si celui-ci se marie il n'aura aucun héritage, par contre si son oncle épouse une roturière, elle ne sera pas reconnue.
Greville envoie donc Emma à Naples en lui promettant de la rejoindre le 1er octobre. Bien sûr il ne reparait pas et Sir William, bien que connaissant l'amour que porte la jeune femme à Greville, demande sa main à Emma qui finit par accepter sa proposition.
A l'ambassade, Emma fait la connaissance d'un jeune capitaine nommé Nelson. Lorsque la guerre est déclarée avec la France et que le port de Naples est interdit au bateau anglais, Emma fait en sorte que Marie-Caroline, la femme du roi Ferdinand lui fournisse une autorisation de se ravitailler en Sicile.
Dès lors Nelson considère Emma comme la sauveuse de la Grande-Bretagne et leur amour grandit ...

Une histoire réalisée par l'excellent Frank Lloyd ne peut être mal menée, Ce film lui a apporté son premier oscar du meilleur réalisateur. 
De manière romancée, on nous conte ici la scandaleuse (pour l'époque) relation entre deux légendes du temps passé, Lady Hamilton et Lord Nelson.
Corinne Griffith se montre très primesautière au début du film. Par la suite elle prend de la bouteille mais reste un peu trop distante par rapport au personnage qu'elle est sensée incarner.
L'affiche est magnifique, le rythme parfait, les images somptueuses, on ne s'ennuie pas une seconde. 

Frank Lloyd et Corinne Griffith on déjà tourné Black Oxen ensemble.

Lady_Hamilton

William_Hamilton_(1731-1803)

Horatio_Nelson

Ferdinand_Ier_(roi_des_Deux-Siciles)

La Divine Lady

98 minutes



Corinne Griffith ...
Emma Hart
Victor Varconi ...
Horatio Nelson
H.B. Warner ...
Sir William Hamilton
Ian Keith ...
Honorable Charles Greville
Marie Dressler ...
Mrs. Hart
Montagu Love ...
Captain Hardy
William Conklin ...
Romney
Dorothy Cumming ...
Queen Maria Carolina
Michael Vavitch ...
King Ferdinand
Evelyn Hall ...
Duchess of Devonshire
Helen Jerome Eddy ...
Lady Nelson


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres