Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 21 décembre 2016

The Sea Lion - Rowland V. Lee - 1921



A bord du baleinier The Lair, la vie n'est pas facile. Le capitaine John Nelson est un homme dur depuis qu'il a, quelques années auparavant, retrouvé à son retour à terre un mot de sa femme qu'il croyait enceinte de leur enfant, lui demandant de lui pardonner car elle a trouvé l'homme qu'elle aime.

Après avoir empli les cales de blanc de baleine le bateau fait cap sur San Francisco où au même moment un jeune homme de la bonne société, Tom Walton, est renié par son père car il avait l'intention d'épouser une jeune fille qui ne s'intéressait qu'à son argent.
Au port, le bateau est prêt à appareiller car son capitaine ne supporte pas de rester à quai. Il demande à son second d'engager deux marins supplémentaires et l'homme finit par dégotter le pauvre Tom trop heureux de trouver du travail.

Bessie Love
Le travail à bord est dur et lorsque l'eau potable est perdue les hommes commencent à se révolter, et quand Nelson s'empare d'un tonnelet d'eau pour son usage personnel la mutinerie est prête à éclater. Tom marque des points auprès de Nelson qu'il aide juste avant qu'une île soit aperçue au loin. 
Sur l'île perdue deux naufragés attendent de l'aide depuis 16 ans, un vieil homme et une jeune fille innocente d'une quinzaine d'années. Tous deux embarquent en acceptant de travailler pour payer leur billet et la jeune fille nommée Blossom est prise sous l'aile de Tom. Lorsque Blossom découvre que John porte le même nom que sa mère, Nelson, le capitaine est persuadé d'avoir devant ses yeux la fille de sa femme et de l'homme qui lui l'a enlevée....



Une belle histoire dont la fin est assez facile à deviner. Hobart Bosworth est plus vrai que nature dans ce rôle d'homme aigri et ce film donne l'occasion de voir Emory Johnson que l'on connait plus souvent derrière la camera que devant.

On se demande quand même comment Nelson, qui croyait sa femme enceinte puisqu'il ramenait un berceau construit de ses propres mains, conclut tout à coup qu'il  n'est pas le père de l'enfant ?


Titre français : Les Chasseurs de baleines

 On trouve le film dans plusieurs éditions.

61 minutes



Hobart Bosworth ...
John Nelson
Emory Johnson ...
Tom Walton
Bessie Love ...
Blossom Nelson
Carol Holloway ...
Dolly May
Florence Carpenter ...
Florence
Charles Clary ...
Green
Jack Curtis ...
Bentley
Richard Morris ...
Billy
J. Gordon Russell ...
Simmons

Emory Johnson

2 commentaires:

Jicarilla Tony a dit…

Hello Lou
Fort sympa l'histoire.
Bien aimé!!!!Amica

Lou a dit…

Un western en mer, amico! :-)

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres