Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 11 juillet 2018

Human Desire (The) - Wilfrid North - 1919

 
 
A New York, un artiste peintre, Robert Lane, essaie de comprendre sa femme Helen, qui lui annonce vouloir se rendre en Italie avec son amie, Marguerite Hunt pour prendre de la distance avec leur couple.

Helen et Marguerite se rendent dans un couvent pour voir une célèbre statue et Helen fait la connaissance d'une jeune orpheline recueillie par les nonnes, Berenice. Lorsque Berenice demande si Helen a déjà vu des bébés, Helen répond qu'il y en a beaucoup qui souffrent de froid et de faim aux Etats-Unis. Dés lors Berenice ne souhaite plus qu'une chose, se rendre aux Etats-Unis pour sauver les "bambinos".

Le soir une grosse tempête souffle sur le couvent et Berenice se rend sur la plage où elle trouve dans une malle échouée des vêtements de garçon qui lui seront bien utiles pour voyager. 
Un américain de passage veut bien l'aider à traverser et se montre gêné lorsqu'il découvre la vraie nature de la jeune fille. Toutefois il écrit à un couvent de New York qui sera chargé de prendre en charge Berenice.

A  son arrivée au port, Berenice est accueillie par une soeur mais se perd dans la foule. Epuisée elle se retrouve au pied d'un immeuble en ville où elle se repose un instant. Justement Robert Lane en sort et invite la jeune femme à monter manger et se reposer dans son studio de peintre. Sa gouvernante prend soin de la jeune italienne qui se prend d'affection pour le bébé qu'un modèle tient dans ses bras afin d'être représenté sur la fresque que peint Robert.
Celui.-ci se prend d'affection pour Berenice, et comme sa femme ne lui accorde pas le divorce, décide d'adopter un bébé avant de le confier à la jeune fille ...


Je me réjouissait de voir ce film qui tourne à la déception. N'ayons pas peur des mots, le scénario de ce film est particulièrement immature. Pour faire croire à l'innocence de Berenice, non seulement  le réalisateur la montre sous un jour de grande bêtise mais en plus il fait passer une jeune femme pour une petite fille. Or ici l''innocence est synonyme de niaiserie et le spectateur ne comprend pas pourquoi tout le monde traite l’héroïne en petite fille, ni ne peut croire les hasards improbables montrés dans le film ! Née en 1985, Anita a quand même 24 ans en 1919 ! Sans parler du fait que les nonnes ont quand même du apprendre une chose ou l'autre à Berenice durant son séjour au couvent, ou bien ? !

De plus la jeune femme se montre particulièrement ingrate puisqu'elle disparait sans prévenir les soeurs qui s'inquiètent de sa disparition. Elle n'était pourtant pas prisonnière du couvent ! Et que dire du fait que Berenice se retrouve au pied de la maison de Robert, comme ça par hasard ? Perdue il lui suffisait de demander à retrouver une communauté de soeurs au lieu de s'en aller sans se soucier de la pauvre nonne qui la recherche dans la foule. 
D'ailleurs on s'étonne du peu de formalités d'immigration montrées dans ce film, il n'y en a pas ...

Il subsiste tellement de questions qui resteront sans réponse, d'où sortent les bébés qui apparaissent ? Pourquoi Helen ne supporte-t-elle plus Robert, sort-elle avec un autre homme ? Roberto a-t-il eu du succès avec sa fresque ? La relation entre Berenice et Roberto est-elle purement platonique ? Allez savoir ...

Quel gâchis que ce film qui aurait pu voler bien plus haut. Le fait de faire dire à Berenice, "où sont les bambinos" presque tout au long des 56 minutes que dure ce film, la rend particulièrement ridicule. Ses actions la montre à la limite de la stupidité.
Les bébés tombent du ciel, c'est fou, Roberto aurait mieux fait de lui acheter des poupées car visiblement à part les serrer dans ses bras, Berenice ne sait pas s'en occuper. La fin est complétement bâclée et on peine à croire à cet amour platonique qui devrait voler tellement plus haut que tous les autres. Bref, Anita Stewart est bien mignonne, et c'est tout.
Heureusement Conway Tearle est toujours solide, malgré le scénario particulièrement débile.

Sur le générique du début le titre du film est "The Human Desire"

56 minutes

Anita Stewart ... Berenice
Conway Tearle ... Robert Lane
Vernon Steele ... Jasper Norton
Eulalie Jensen ... Helen Lane
Naomi Childers ... Marguerite Hunt
Templar Saxe ... Paul Stapleton
Hattie Delaro ... Miss March


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Titres français (incomplet)

Admirable Crichton (L') Aigle des Mers (L') Ailes Brisées (Les) amant éternel (L') Amour de Jeanne Ney (L') Après la pluie le beau temps Arche de Noé (L') Asphalte Au bout du monde Au Service de la loi Aurore (L') Barbara fille du désert Bardelys le magnifique Bateau ivre (Le) Belle ténébreuse (La) Bessie à Broadway Bête enchaînée (La) Bon petit diable (Le) Bru (La) C'est la Vie Caravane vers l'ouest Casaque verte (La) Ce n'est qu'un au revoir Cendres de vengeance Chanson païenne Chapeau de New York (Le) Charrette fantôme (La) Chasseurs de baleines (Les) Chasseurs de salut (Les) Club des trois (Le) Coeur nous trompe (Le) Comte de Monte Cristo (Le) Cottage enchanté (Le) Crainquebille Crépuscule de Gloire Cuirassé Potemkine (Le) Dame de pique (La) Damnés de l'océan (Les) Dans la ville endormie Danse Rouge Dernier avertissement (Le) Dernier des Don Farrel (Le) Dernier des Mohicans (Le) Déshérités de la vie (Les) Désordre et Génie Deux orphelines (Les) Divine (La) Dix Commandements (Les) Droit d'aimer (Le) Droit d'asile (Le) Empreinte du passé (L') Enchantement Enigme (L') Ensorceleuse (L') Escaliers de service Et puis ça va Eternel problème (L') Etudiant de Prague (Le) Eventail de Lady Windermere (L') Expiation Femme au corbeau (La) Fiancées en folie (Les) Figurant (Le) Fils du Sheik (Le) Fleur d'amour (La) Forfaiture Foule (La) Frères Brigands (Les) Grande Parade (La) Heure suprême (L') Homme aux yeux clairs (L') Homme du large (L') Homme que j'ai tué (L') Homme qui rit (L') Huit jours de bonheur Île du Salut (l') Illusion perdue (L') Indésirable (L') Infidèle (L') Insoumise (L') Instinct qui veille (L') Interférences Intrépide amoureux (L') Jardin du plaisir (Le) Jardinier (Le) Jim le Harponneur Journal d'une fille perdue (Le) Larmes de clown Lettre écarlate (La) Lien brisé (Le) Loi des montagnes (La) Loulou Lys brisé (Le) Maître à bord (Le) Mécano de la Général (Le) Monte là-d'ssus Moran du Lady Letty Mystérieux X (Le) Nuits de Chicago (Les) Oiseau noir (L') Opérateur (L') Patrie (Sa) Père Serge (Le) Phalène Blanche (La) Piste de 98 (La) Portes de l'enfer (Les) Quatre Fils (Les) Rail (Le) Rançon d'un trône (La) Rapaces (Les) Rédemption de Rio Jim (La) Repentir (Le) Réquisitoire Révélation Révoltés (Les) Riche famille (Une) Rictus de Satan (Le) Ris donc paillasse Rose blanche (La) Roue de la Fortune (La) Routes en croix Rue des rêves (La) Rue sans joie (La) Sa majesté la femme Satan Secrétaire particulière (La) Secrets Serment de Rio Jim (Le) Sexes enchaînés Signal de feu (Le) Sirène du Pacifique (La) Soif de vivre (La) Solitude Sorcellerie à travers les âges (La) Sportif par Amour Tais-toi mon coeur Talisman de Grand-mère (le) Tempête Tentatrice (La) Tigresse royale (la) Tricheuse Trois âges (Les) Trois lumières (Les) Veilleur de rail (Le) Vierge mariée (La) Visages d'enfants

Articles les plus consultés

Membres