Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

jeudi 15 juillet 2010

Wind (The) - Victor Sjöström - 1928







Lillian Gish... Letty

Lars Hanson... Lige

Montagu Love... Roddy

Dorothy Cumming... Cora

Edward Earle... Beverly

William Orlamond... Sourdough

Carmencita Johnson... Cora's Child

Leon Janney... Cora's Child (as Laon Ramon)

Billy Kent Schaefer... Cora's Child

Letty, une jeune fille désargentée, se rend au Texas chez son cousin Bev. Dans le train elle rencontre un bellâtre qui lui ferme galamment sa fenêtre pour empêcher le vent qui souffle méchamment de s'engouffrer, puis s'empresse de s'asseoir à côté d'elle. A son arrivée, dans une tempête de sable, elle est accueillie par Lige et son copain Sourdough, qui l'emmènent chez son cousin Bev, qu'elle considère comme son frère car ils ont été élevés ensemble. Cora, la femme de Bev, voit d'un mauvais oeil son arrivée dans la famille, d'autant plus que tout le monde semble apprécier la présence de Letty. Au bal populaire, Lige et Sourdough font leur cour, mais c'est Roddy, promesse de sortir de cet endroit dans lequel souffle sans discontinuer un vent de sable tempétueux, qui emporte le suffrage. A bout de patience et jalouse, Cora lui demande de se trouver un mari, mais lorsque Letty se rend chez Roddy, celui-ci lui apprend qu'il est déjà marié. Désespérée et de guerre lasse elle épouse Lige, un homme simple et assez frustre, mais somme toute gentil. Il comprend que Letty ne l'aime pas et fait tout pour gagner l'argent qui permettrait de renvoyer Letty à l'Est. 
Un homme blessé qui n'est autre que Roddy est  amené dans leur petite maison. Roddy est ravi de cette opportunité qui lui permet de poursuivre de ses assiduités la pauvre Letty.



Lorsqu'une terrible tempête s'annonce venant du nord, provocant la migration d'un troupeau de chevaux sauvages, Lige s'en va, emmenant Roddy, dans l'espoir de les capturer.  Letty essaie de les suivre mais, incapable de rester en selle, retourne à la maison. Roddy profite de la tempête pour fausser compagnie à Lige et retourner assaillir Letty ....



Un film impressionnant dans une atmosphère de tempête permanente qui finit presque par porter sur les nerfs. On a aucun mal à comprendre cette pauvre Letty...  Les images nous emportent, comme le vent qui souffle violemment, représenté par un magnifique cheval blanc qui se déchaîne dans les nuages ... (selon une vieille légende indienne !). Cette image reste encore gravée dans ma mémoire.
Liliane Gish est égale à elle-même, excellente dans une palette qui va de l'espoir au désespoir. Lars Hanson est très bon en homme rustique doté d'une certaine sensibilité, Montagu Love (j'y crois pas, un nom pareil !) et bien, porte bien son nom ! Dorothy Cummings semble être dans son milieu naturel, dure, maniant le couteau de boucher avec dextérité. Un film à voir absolument !







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres