Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 16 août 2010

Miss Lulu Bett -William C. de Mille - 1921



Miss Lulu Bett (Lois Wilson) est la parente pauvre de la famille Deacon. Le père de famille Dwight Deacon (Theodore Roberts) est dentiste et officier de justice. Il mène la vie dure à toute la famille.
Le maître d'école est très amoureux de Lulu mais n'ose exprimer ses sentiments. Lorsque le frère de Dwight Ninian (Clarence Burton)  revient d'un long voyage, il épouse par "accident" lors d'un repas au restaurant Lulu, heureuse de trouver un homme gentil qui lui permette d'enfin quitter la maison.
Il s'avère qu'il a été marié et que sa femme l'a quitté depuis 15 ans. Il ignore si elle est toujours en vie et donc Lulu le quitte, malheureuse de savoir son mari déjà marié, "peut-être".
Les ragots vont bon train à son retour à la maison ...



Un film très bien mené par le frère de Cecil B. de Mille, William. Les détails ménagers sont particulièrement bien soignés car "si tu veux connaitre les membres d'une famille observe la salle à manger", "si tu veux connaitre les membres d'une famille sans gouvernante, observe la cuisine" !
Lois Wilson est touchante de sincérité et de simplicité. Milton Sills en amoureux timide et bien éduqué est à la hauteur de son personnage, Theodore Roberts est plus vrai que nature dans le rôle du tyran familial, et sa femme et ses filles se montrent soumises et souvent exaspérées ...
Un film assez féministe je trouve, malgré les apparences du départ. On sent une vrai connivence entre les femmes entre elles, les regards exaspérés échangés, le ras-le-bol de la grand-mère, la crise de Lulu dans la cuisine lorsqu'elle exprime sa révolte en cassant la vaisselle, ou lorsqu'il faut ramener la fille de la famille qui tente de s'évader avec n'importe qui, en l'occurrence Bobby, parce que dit-elle, il lui permet enfin de quitter la famille... A recommander, même si la scène du mariage "accidentel" est un peu tirée par les cheveux.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres