Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 30 mai 2012

Paid to Love - Howard Hawks - 1927



George O'Brien ...
Crown Prince Michael

Virginia Valli ...
Dolores

J. Farrell MacDonald ...
Peter Roberts

William Powell ...
Prince Eric

Thomas Jefferson ...
King

Hank Mann ...
Servant

Merta Sterling ...
Maid


78 minutes

Dans un petit Royaume endetté au bord de la Méditerranée. Le roi attend un banquier américain en la personne de Peter Roberts. Celui-ci consent à octroyer un prêt mais suggère que le Prince héritier Michael se montre prêt à fonder une famille car il pense que l'image du Royaume en dépend. Mais il se trouve que Michael est plus intéressé par les voitures que par les femmes. Le roi et Peter se rendent donc à Paris dans le but de trouver une jeune femme susceptible de plaire à Michael. A Montmartre dans un café ils font la connaissance de Dolores qui fait mine de poignarder son amant dans le but de donner le grand frisson aux touristes venus s'encanailler. Le roi et Peter la convainque de séduire Michael contre la coquette somme de FF 50'000 si elle s'acquitte de cette tâche.
La voiture de Dolores tombe en panne à San Savona et elle s'évanouit dans une maison en cherchant du secours. Il se trouve que c'est justement l'antre de Michael qui tombe sous le charme. Dolores croit qu'il est un membre de la garde royale et tombe amoureuse elle aussi. 
Le lendemain le roi et son complice mette au point une stratégie visant à faire se rencontrer Dolores et Michael. Malheureusement c'est le prince Eric qui a eu vent de la chose et qui est un affreux coureur de jupons qui s'arrange pour être courtisé par Dolores. 
Plus tard Michael offre une chevalière à Dolores et Eric s'en empare et lui dévoile la vérité ...



 Il est plutôt amusant ce film, impossible de se prendre la tête et les situations sont plutôt cocasses, on se surprend même à sourire plusieurs fois. Le prototype de films qui devait bien plaire à l'époque pour oublier ses soucis ...
Les français sont tous montrés avec des pull à rayures et les scènes de bistrot sont franchement caricaturales mais sympas.
George O'Brien se montre plein de sentiments et semble sincère, la romance lui va bien. Il y a une scène plutôt osée lorsque Dolores se retrouve nue dans le lit de Michael. Hum, on se demande bien pourquoi il a pris la peine de la déshabiller alors qu'elle semble avoir un malaise ? Au réveil elle se lève et se drape langoureusement d'un drap en s'admirant dans le miroir ... Virginia Valli est une très belle femme qui change de nombreuses fois de toilettes et de coupes de cheveux. Tout lui va, ce n'est pas peu dire.  Virginia Valli était l'épouse de Charles Farrell. 
Dans le rôle du coureur de jupons on trouve William Powell tout mielleux (j'ai toujours l'impression qu'il colle un peu, ne me demandez pas pourquoi !)
Pour terminer le passage en revue des protagonistes de ce film je cite encore J. Farrell McDonald dont la carrière monumentale empêche de citer un film. Mettons qu'il a tourné de nombreux westerns dont certains réalisés par John Ford.
C'est l'anniversaire de la naissance de Howard Hawks (30 mai 1896), ce topo lui rend hommage même si ce n'est pas un film très représentatif de sa filmographie.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres