Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

samedi 2 juin 2012

Riders of the Purple Sage (The) - Lynn Reynolds - 1925





Tom Mix ...
Jim Carson aka Jim Lassiter

Beatrice Burnham ...
Milly Erne

Arthur Morrison ...
Frank Erne

Warner Oland ...
Lew Walters aka Judge Dyer

Wilfred Lucas ...
Oldring

Mabel Ballin ...
Jane Withersteen

Charles Le Moyne ...
Richard Tull (as Charles LeMoyne)

Harold Goodwin ...
Bern Venters


56 minutes

D'après un roman de Zane Grey

Une première version de ce livre est tournée en 1918 par Frank Lloyd avec William Farnum, celle-ci sera suivie de la troisième tournée en 1931 par Hamilton McFadden avec George O'Brien puis de la quatrième version tournée en 1941 par James Tinling avec George Montgomery dans le rôle principal. 

La vie est dure dans l'Ouest, Milly Erne (Burnham) soutient son mari comme elle le peut dans leur petite propriété mais cela est loin d'être facile. Son mari (Morrison) décide de la ramener dans l'Est mais Milly et sa fille ont été enlevées par Lew Walters (Oland) un homme malhonnête qui tire sur Frank et le blesse mortellement. Frank fait appel à son beau frère, Jim Carson (Mix) lui faisant promettre avant de succomber à ses blessures de chercher sa femme et sa fille. Commence alors une longue quête pour Jim qui, où qu'il arrive, demande si quelqu'un a vu sa sœur et sa nièce. Après un long périple il finit par arriver à Cottonwood où Walters se fait passer par le Juge Dyer. Milly Erne est morte de chagrin car il a placé sa fille chez Oldring (Lucas) un bandit qui opère dans la région.
Maintenant devenu Lassiter, Jim interrompt la correction que Tull (Le Moyne) aimerait infliger à Bern Venters (Goodwin), l'homme de main de Jane Withersteen (Ballin) afin que Jane lui cède.
Jim s'attache à la jeune femme et sa petite fille adoptive et découvre une bande de mystérieux cavaliers qui opèrent la nuit et dont l'un est masqué ...

La bande à Olring


Cette version m'a paru plus facile à suivre que la version de Hamilton McFadden, pourtant plus belle, plus humaine et plus spectaculaire. Par contre le fait est que l'histoire est contée linéairement et chronologiquement ce qui facilite vraiment la compréhension du film.

Tom Mix se montre solide mais peut-être un peu trop monobloc et ses expressions paraissent difficilement déchiffrables. Il s'humanise lorsqu'il joue à quatre pattes au gros chien poilu avec la petite fille et descend des escaliers, mais globalement reste assez statique. Il s'amuse beaucoup de surprendre les bandits et les forcer à continuer à se battre sous la menace de son revolver ! Comme toujours, il a plus belle prestance à cheval que sur ses deux jambes !
Outre Tom Mix on peut voir Warner Oland qui est encore mince et qui profite de ce film pour changer plusieurs fois d'apparence à chaque changement d'identité. Il se montre cruel comme il se doit, ainsi que Charles Le Moyne. Les Ernes se montrent attachant au début du film. Une bonne surprise qu'Harold Goodwin dans le rôle de Bern Venters : Il démontre une maturité certaine et compose un homme intéressant.
Les paysages sont très beaux, le repère dans la montagne est impressionnant, les acteurs devant grimper le long d'une falaise très escarpée sans assurage semble-t-il.

Lieu de tournage : http://the-great-silence.blogspot.ch/2008/08/tom-mix-ropes-them-up-location-alabama.html

La petite nièce devenue grande (MoMa)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres