Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

dimanche 2 septembre 2012

Long Pants - Frank Capra - 1927


Harry Langdon ...
Harry Shelby
Gladys Brockwell ...
His Mother
Alan Roscoe ...
His Father (as Al Roscoe)
Priscilla Bonner ...
His Bride (Priscilla)
Alma Bennett ...
His Downfall (Bebe Blair)
Betty Francisco ...
His Finish

60 minutes

Un jeune homme rêveur, Harry (Langdon), reçoit sa première paire de pantalons longs de la part de ses parents (Brockwell et Roscoe) très protecteurs. Après un coup de fil de son amie d'enfance Priscilla (Bonner) Harry aperçoit la femme de ses rêves dans une voiture immobilisée en face de la maison familiale pour cause de pneu crevé. Bebe Blair (Bennett) est une femme de la ville poursuivie par la justice que son fiancé, un gangster, a promis d'épouser. Harry, vêtu de ses pantalons longs fait de l’esbroufe sur sa bicyclette pour impressionner la belle. Celle-ci, d'abord agacée finit par l'embrasser. Dès lors Harry vit sur son nuage, d'autant plus qu'il croit qu'un billet trouvé par terre indiquant l'aimer lui est adressé alors qu'il s'agit d'un mot écrit par le gangster à sa dulcinée.
Les parents d'Harry mettent son entrain sur le compte de la conversation avec Priscilla qu'ils souhaitent que leur fils épouse. Les préparatifs vont bon train, mais Harry se voit assassiner sa fiancée le jour du mariage et rêve de Bebe ...



Est-ce vraiment de l'humour ? J'ai bien de la peine à croire qu' Harry Langdon provoquait de grands fous rires ou même simplement de nombreux sourires. L'histoire est un peu malsaine en plus. La scène où Harry vise à se débarrasser de l'adorable Priscilla est tout simplement un peu glauque à mes yeux d'autant plus qu'on en avait eu un aperçu dans l'imagination d'Harry peu de temps avant. A part des gros plans sur sa face de bébé, l'action est lente et lourde.
Il y a deux scènes plutôt amusantes : celle où Harry fait de la bicyclette autour de la voiture de Bebe Blair et celle où la Bebe est dans une grosse caisse. Pour le reste rien de très original et plutôt navrant dans le fond. 
Gladys Brockwell et Alan Roscoe  forment un beau couple, les jeunes demoiselles sont charmantes.

Dans ses mémoires, Frank Capra écrit qu'Harry Langdon avait attrapé la grosse tête après qu'un critique l'ait décrit comme un nouveau Charlie Chaplin. Depuis Harry Langdon aurait voulu donner des leçons a tout le monde et Frank Capra aurait tenté de lui faire entendre raison. Peine perdue, il sera licencié cavalièrement. Ce film est le dernier de leur collaboration et le début de la fin pour Harry Langdon.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres