Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 21 janvier 2013

The Woman Racket - Albert H. Kelley, Robert Ober - 1930



Tom Moore ...
Tom
Blanche Sweet ...
Julia
Sally Starr ...
Buddy
Robert Agnew ...
Rags (as Bobby Agnew)
John Miljan ...
Chris
Tenen Holtz ...
Ben
Lew Kelly ...
Tish
Tom London ...
Hennessy
Eugene Borden ...
Lefty
Jack Byron ...
Duke (as John Byron)
Nita Martan ...
Rita (scenes deleted)

70 minutes
Autre titre : Lights and Shadows

Une rafle dans un night club nommé le Blue Moon et branle bas de combat lorsque la vigile aperçoit les flics. Chacun tente de fuir mais la police, en la personne deThomas (Moore) cueille les fêtards un à un. Alors que Tom est sur le point de quitter l'endroit il voit une paire de jolies jambes qui gigotent en haut d'un mur. Après avoir aidé la demoiselle à descendre de son perchoir il fait la connaissance de Julia (Sweet) qui lui explique être une chanteuse et Tom, sous le charme s'arrange alors de la faire quitter la place sans être inquiétée. Après plusieurs sorties ensemble, Tom demande la main de Julia qui accepte de l'épouser mais qui très vite déchante car le salaire d'un flic n'est pas mirobolant et les perspectives d'avenir guère encourageantes. Julia veut gagner de l'argent et travailler au Blue Moon et un soir que Tom est de service, elle retourne chez son ancien employeur, Ben qui est maintenant associé à Chris, un escroc qui voit en elle du potentiel et la prie de chanter. Julia obtient du succès et succombe à l'appel du show business en acceptant de se produire le soir. 
A son retour à la maison après son service, Tom trouve sa femme éméchée toute habillée au lit et l'argent caché dans son collant. Il lui intime l'ordre de laisser tomber mais après quelque temps, le jour de sa promotion comme sergent, il trouve une note de Julia lui expliquant qu'elle le quitte.
Plusieurs mois ont passé, Julia obtient du succès et surveille Chris qui tente de dérouter en lui faisant miroiter la célébrité à Chicago une jeune danseuse, Buddy, qui se produit en couple avec Rags. Julia tente de protéger la jeune femme. Lorsque Wardell, un riche client vient rechercher une somme de $53'000 Chris force Julia à le piéger en l'entrainant dans un restaurant où il lui est facile de lui dérober l'argent. Wardell est retrouvé mort et le détective Tom découvre une pochette qu'il avait offert à Julia et comprend que Chris est l'instigateur de ce crime. Julia menage de tout dévoiler si Chris ne laisse pas Buddy tranquille et Chris acculé l'étouffe puis la cache dans une malle en partance pour Chicago ...



Amusant de retrouver Tom Moore et Blanche Sweet dans un film parlant. L'histoire est bien construite et l'action régulière, on s'amuse au parc d'attractions lorsque Tom flirte avec Julia, on découvre leur petit appartement ... ensuite Julia quitte Tom. Toutefois on reste distant face aux protagonistes et il est dommage que le scénario ne s'attarde pas davantage sur les sentiments de Tom qui est supposé être malheureux tout en poursuivant sa tâche de flic consciencieux. 
C'est l'occasion d'entendre Blanche Sweet chanter "He's Good Enough for Me" et Tom Moore parler de sa voix un peu nasillarde. Sally Starr et Robert Agnew forment le jeune couple qui se produit, danse et chant pour Sally et chant et piano pour Robert. Sinon on voit encore Tom London dans le rôle d'un bras droit de Chris.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres