Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

lundi 17 novembre 2014

The Son of the Sheik - George Fitzmaurice - 1926


En Afrique du Nord, Yasmin la fille d'un français nommé André danse pour gagner les quelques piécettes que les hommes de son père s'empresseront de jouer aux cartes.
Un jour dans une petite ville la jolie jeune femme fait la connaissance d'un beau jeune homme qui lui propose quelques sous pour l'aider. Comme elle refuse et il lui offre l'une de ses bagues en gage d'amitié. Yasmin lui propose de le revoir dans les ruines d'un vieux palais et les deux jeunes gens tombent amoureux l'un de l'autre.
Cela n'est pas au goût de Ghabah qui considère Yasmin comme sienne depuis qu'André lui a promis sa fille. Il fait enlever le garçon et le fait fouetter pour qu'il révèle son nom afin de demander une rançon à sa famille. Pour attiser sa jalousie il prétend que Yasmin l'a piégé pour la bande et Ahmed, le fils du Sheik le croit. Lorsque ses deux valets le délivrent, Ahmed retourne dans son campement et jure de se venger. Pour ce faire il kidnappe la jeune femme qu'il malmène de manière brutale.
avec le réalisateur
De son côté le Sheik, son père, sent la moutarde lui monter au nez car son fils lui a désobéi et n'est pas rentré à la maison. Sa femme Diana lui rappelle que lui-même était tout aussi ardent dans sa jeunesse mais le Sheik décide d'aller chercher son fils qui tente de cacher Yasmin. Lorsqu'il comprend qu'il s'agit d'une vengeance son père lui conseille de relâcher la captive.

C'est après que Yasmin soit partie que Ahmed comprend à quel point il l'aime ...

Rudolph interprète le père et le fils dans cette histoire qui parait-il avait subjugué les spectatrices de l'époque. L'histoire est amusante et ce film a le grand avantage de se trouver dans des versions aux images bien nettes. Le rythme est constant, il y a de fort belles images de cavaliers dans le désert et une très belle scène de bagarre finale. Bref, il y a de la romance, de l'action et de l'humour dans cet ordre.

C'est le premier film a avoir une suite et le dernier de Valentino qui malheureusement mourra deux semaines avant sa sortie.

Titres français  : Le fils du Cheik ou L'amant éternel

68 minutes

Rudolph Valentino ...
Ahmed / The Sheik
Vilma Bánky ...
Yasmin (as Vilma Banky)
George Fawcett ...
André
Montagu Love ...
Ghabah (as Montague Love)
Karl Dane ...
Ramadan
Bull Montana ...
Mountebank
Bynunsky Hyman ...
Mountebank (as Binunsky Hyman)
Agnes Ayres ...
Diana - Wife of the Sheik


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres