Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 21 janvier 2015

The Three Passions - Rex Ingram - 1928




Lord Bellamont possède les chantiers navals Wrexham et vit maintenant luxueusement après avoir commencé dans le métier au plus bas de l'échelle.
Tous ses espoirs d'avenir reposent sur son fils Philipp qui étudie à Oxford. Celui-ci n'a connu que le luxe et la fortune et s'affiche avec Lady Victoria Burlington, la fille du Duc de Douvres. .Les deux jeunes gens passent leurs soirées à boire du champagne dans des boites de nuit, Philipp s'ennuie et sa vie lui parait bien vide de sens. 

Un jour sur le chantier naval, alors que Philipp vient dire au revoir à son père en compagnie de Vicky avant de retourner à Oxford un accident a lieu et un ouvrier nommé O'Neill trouve la mort. Les employés courent à son secours mais il est trop tard. Sa veuve et son enfant sont appelés à se rendre auprès du corps de l'homme et Philipp est fortement marqué par la scène.
De retour à Oxford où il reprend ses études, il s'intéresse à la religion et suit les enseignements d'un pasteur.





Le jour où son père le mande afin qu'il participe à une soirée où le gratin de la ville est invité, Philippe envoie un télégramme dans lequel il annonce qu'il est entré chez les frères anglicans d'Assise. Délaissant ses hôtes Lors Bellamont court sous la pluie et se rend chez les frères avant de demander à voir son fils. Celui-ci confirme son désir de poursuivre dans cette nouvelle voie. Complétement abasourdi le père retourne chez lui où il retrouve Vicky à qui il promet tout ce qu'elle peut souhaiter si elle ramène son fils dans le chemin qu'il lui a choisi. Vicky se montre sûre d'elle ...

D'un point de vue philosophique une passion implique un désir dominant qui efface tout autre désir. Plus rien importe en dehors de l'objet de la passion. Or ce film ne joue pas sur thème.

Le titre évoque trois passions, mais quelles sont-elles ? Le scénario parait peu explicite et il faudrait lire le livre de Cosmo Hamilton pour s'assurer du sens réel de ce titre. Deux ébauches de passions sont suggérées: l'amour et la foi, mais la troisième n'est pas aussi clairement établie. Je ne sais pas si c'est la version trouvée en Allemagne qui est tronquée mais il est difficile de déterminer celle-ci, à part éventuellement une passion pour le pouvoir (le père, mais ce n'est pas explicite par les actes qui nous sont montrés) ? Franchement il n'y a pas grand chose qui fasse le poids face à l'amour et la foi ...
Malheureusement aucun des protagonistes n'a réellement l'air passionné, l'amour et la foi sont tièdes  ... Philipp sent bien que sa vie est vide de sens et lorsqu'il assiste à l'accident au chantier il reconsidère alors sa trajectoire qu'il désire changer. Sa foi n'est pas montrée dans les actes et son amour ne semble pas brûlant pour Vicky.
De son côté Vicky semble se plaire à sortir avec Philipp, cette vie futile ne semble pas la déranger. Lorsque Philipp s'inscrit dans les ordres et travaille pour la mission elle réalise qu'elle l'aime et se montre sûre de son attraction pour récupérer le jeune homme.
Le père Lord Bellamont possède le chantier, son caractère est peu défini si ce n'est qu'il semble aimer son fils tout en le considérant comme son futur associé. Difficile d'appeler cela de l'amour, en tous cas au sens noble du terme.
La mère quant à elle s'affiche avec des jeunots ce qui fait jaser les gens. Où est la passion dans tout ça ? 
 Aucune passion ne semble tourmenter ce petit monde, dommage, le début était attractif mais le soufflé est retombé bien vite malgré de très belles images de chantier et de beaux décors. La scène de l'attaque de Vicky à la mission est d'une rare violence, un orchestre jazz joue de façon déjantée et une danseuse est assez délurée ...

On a l'impression de passer à côté de quelque chose et c'est navrant car il y avait pourtant matière à faire un film accrocheur. Pour cela il aurait fallu plus de courage, Philip aurait pu se montrer plus fort et se dévouer pour les autres, Vicky se morfondrait en cherchant pourquoi son charme n'a pas joué, et le père aurait dû accepter le choix de son fils après qu'il ait réussi à faire revenir les ouvriers en grève sur le chantier, etc.... Il aurait fallu un choix net sans conciliation possible mais  bien sûr on peut toujours fabuler !

Il est beaucoup fait allusion à Nice au sujet de ce film, en particulier parce que Harpo Marx et George Bernard Shaw auraient tourné en tant qu'extras dans la scène de billard. Pour ma part je ne les ai pas reconnus (voir photos de la scène) mais une chose est certaine c'est que de Nice on ne voit rien dans la version retrouvée en Allemagne. Il se peut toutefois qu'il manque quelques scènes ...





L'affreux bonhomme qui cherche à violer Lady Burlington dans la mission n'est autre que l'affreux directeur de l'établissement pour femmes où est envoyée Thymian dans Das Tagebuch einer Verlorene, c'est-à-dire l'acteur Andrews Engelmann.

Coïncidence ou pas, la vie de St François d'Assise est proche de la vie que Philipp voudrait mener. J'avoue que ces frères anglicans d'Assise m'ont intriguée (Assisi Brotherhood of Anglicans). Il se trouve qu'il existe des frères franciscains anglicans depuis belle lurette. On apprend toujours quelque chose en regardant ces films !

D'après un roman de Cosmo Hamilton


72 minutes

Titre allemand sous lequel on peut trouver ce film : Die Drei Leidenschaften

 A noter que  Iván Petrovich est incorrectement assimilé sur IMDB à Philipp "Burlington"

Lady Victoria Burlington/ Vicky     Alice Terry
John Wrexham/Lord Bellamont       Shayle Gardner
Philipp Wrexham                               Iván Petrovich
Lady Bellamont                                 Clare Eames
Heinrich                                             Andrews Engelmann
Larry                                                  Fredrick Marriotti





la faune de la mission :







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres