Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 30 septembre 2015

Manolescu, der König der Hochstapler - Viktor Tourjansky - 1929



A Paris au petit jour, 2 gendarmes à bicyclette font circuler un homme qui sommeille sur un banc, le camion de nettoyage passe en giclant la rue et 4 fêtards sortent de derrière une devanture fermée avant de réveiller un chauffeur qui les attend dans une voiture.
7 heures du matin, c'est l'heure pour George Manolescu de faire sa gymnastique. Son regard est attiré par une annonce annonçant un spectacle de revue "Adieu,  Paris" avant de lire un encart publicitaire "Visitez Monte Carlo". Aussitôt il décide de quitter Paris et se rend à la Gare.
Dans le compartiment du train il fait la connaissance d'une belle jeune femme, Cleo, qui lui explique avoir fuit son mari. George tombe fou amoureux au premier regard mais Cleo le sème à l'arrivée sur le quai de gare de Monte Carlo en l'envoyant chercher un parapluie imaginaire.
Trois jours plus tard, George aperçoit dans la rue la belle Cleo et la suit dans son hôtel où il n'a aucune peine à trouver le numéro de sa chambre dans laquelle il pénètre pour découvrir Cloe dans son bain. Alors qu'il embrasse la demoiselle qui ne se fait pas prier, un homme s'appelant Jack frappe à la porte.
George finit caché sur le balcon tandis que Jack fait son entrée en embrassant Cloe avec fougue puis en lui offrant une broche. Lorsque Jack part se changer pour le dîner, George revient dans la pièce où il embrasse à nouveau l’intrigante. Jack revient alors et se montre furieux lorsqu'il découvre la femme qu'il aime dans les bras d'un inconnu, à tel point qu'il sort un revolver. Cloe court chercher de l'aide et les détectives de l’hôtel arrêtent Jack.
George propose à Cloe de tout quitter pour vivre avec lui. Cloe accepte à condition que George puisse lui fournir le train de vie auquel elle est habituée. Ainsi, George Manolescu devient un voleur doublé d'un escroc. Connu et recherché dans toute l'Europe, il n'hésite pas à se déguiser pour commettre ses larcins.

Après de nombreux méfaits ici ou là et de retour à Paris, le couple se rend dans un cabaret. Cloe fait de l’œil à un gars assis une table plus loin ce qui rend George fou de jalousie. Comme elle danse serrée contre l'inconnu, George se rend compte qu'il en a assez de la vie qu'il mène. Lorsque Cloe revient il lui fait comprendre qu'il veut la quitter. Tous deux quittent le night club mais un homme les suit et révèle à Jack l'adresse de Cloe. 
Jack se rend à l'adresse communiquée dans le but de tuer la jeune femme mais celle-ci, sachant que Manolescu se lasse d'elle, lui joue la grande scène de la séduction et Jack succombe à nouveau à son charme. Lorsque George revient de la promenade qu'il vient de faire pour réfléchir à son avenir, Jack l'assomme.
George se réveille dans un hôpital et fait la connaissance de Jeanette, l'infirmière qui l'a soigné avec amour ...
 

Ivan Mosjoukine se montre sérieux dans ce rôle d'homme fou amoureux et prêt à tout pour la belle. Comme dans un film noir, la vamp est sûre de son pouvoir sur les hommes et les pousse au pire. 
L'histoire a quelques longueurs mais se laisse suivre. Dommage que je n'ai pas pu trouver de bonne version, les images vues sont à la limite de la surexposition par moment.
Du coup, même si elle est plutôt torride, la rencontre entre les deux protagonistes principaux n'est pas très claire, de même le début car on ne comprend pas très bien pourquoi George veut quitter Paris.
Après avoir tourné son seul film américain qui n'a pas rencontré le succès escompté, The Surrender avec Mary Philbin pour Univeral,  Ivan retourne en Europe et tourne en Allemagne deux films réalisé par Gennaro Righelli pour Universum Film (UFA), Der President et Der geheimer Kurier en 1928, puis Adjudant des Zaren réalisé par Vladimir Striljevski et Manolescu en 1929, pour terminer par Des Weisse Teufel réalisé par A. Volkov en 1930.

A la fin de son contrat avec UFA, Brigitte Helm se retirera du monde du cinéma en 1935 et finira sa vie A Ascona, au Tessin en Suisse.

Titre français : Manolesco, prince des sleepings

100 minutes


Ivan Mozzhukhin ...
Manolescu
Brigitte Helm ...
Cleo
Heinrich George ...
Jack
Dita Parlo ...
Jeanette





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres