Bienvenue !

BIENVENUE !
Ce blog se propose de faire découvrir quelques films (principalement muets)
moins connus de l'âge d'or du cinéma, à ce jour plus de 850 films ...
Premier message le 09.06.2010 :
Lazybones


Retrouvez-nous sur FB, ou suivez le flux RSS de ce blog en cliquant sur les icônes à votre droite ! Follow us on FB or get the feed!


Enregistrer

Rechercher dans ce blog

Archives du blog

mercredi 18 mai 2016

Piccadilly - Ewald André Dupont - 1929




 A Londres, au Club, un endroit très en vogue. Des danseurs se préparent avant leur spectacle tandis que les ragots vont bon train dans les rest rooms féminins. Ces dames semblent très attirées par le danseur, Victor bien que celui-ci soit très amoureux de sa partenaire Mabel qui, elle, n'a d'yeux que pour le propriétaire du Club, Valentine Wilmot, un homme qui surveille le déroulement des soirées avec beaucoup d'attention.

Le couple danse avec succès jusqu'au moment où un client fait un scandale car l'assiette qui lui a été présentée est très mal lavée. Mabel a bien de la peine à se concentrer sur ses pas tandis que les garçons s'affairent autour du bruyant personnage.

Wilmot sent la moutarde lui monter au nez pour deux raisons. La première c'est que Victor a eu l'outrecuidance de baiser le dos de Mabel durant la danse et la deuxième c'est qu'il est inadmissible que la vaisselle soit aussi sale dans son établissement. Après avoir sermonné un serveur, il se rend à la cuisine qui le renvoie au petit personnel s'occupant de la plonge. Dans la pièce humide, il découvre une jeune chinoise dansant sur une table, amusant et perturbant ainsi les femmes chargées de faire la vaisselle. Ni une ni deux la jeune fille nommée Shosho est virée.

Victor tente de convaincre Mabel de venir faire carrière aux USA avec lui mais celle-ci refuse. Valentine lui a entre temps écrit sa lettre de résiliation et Victor s'en va sans se retourner. 

Quelques jours passent et il faut se rendre à l'évidence : Sans le couple et surtout sans Victor, la clientèle n'afflue pas. Valentine cherche une idée lorsqu'il croise dans les escaliers du club Shosho revenue chercher un objet porte bonheur oublié. Sans autre alternative en vue, Valentine l'engage alors pour redorer le blason de son établissement.
Très vite c'est le succès, les spectateurs sont friands des danses exotiques de Shosho ...



Innocente enfant ou femme fatale ? Difficile de cerner de prime abord les motivations de Shosho incarnée par la magnifique Anna May Wong qui rayonne littéralement dans ce film. Petit à petit on comprend qu'elle n'est pas si innocente qu'elle en a l'air, mais la spectatrice que je suis à eu de la peine à le croire quand même !

Les images et la lumière de ce film accrocheur sont très veloutées, on a l'impression de se retrouver dans un cocon de douceur, le tout est partiellement teinté.
C'est une magnifique balade dans le Londres de ces années et en particulier dans le quartier de Soho (sensé être Limehouse), sombre et mystérieux. Le thème est assez risqué pour l'époque. 
On se doute de la tournure que vont prendre les événements mais par contre il est difficile de cerner la manière dont les choses vont se passer. Du coup j'ai été surprise par la fin de ce film qui m'a tenue en haleine tout du long.

Le générique (début) est original : les protagonistes ayant participé au film sont présentés sur des affiches collées telles des publicité sur des bus à impériale.

Charles Laughton se délecte dans le petit rôle du client scandalisé par l'assiette sale. Sa moue et ses mimiques ne laissent aucun doute sur le degré de propreté de l'assiette en question et sur le dégoût éprouvé.

King Hou Chang, excellent dans le rôle du petit ami de Sosho aura peu tourné : dans ce film et dans Son of the Gods de Frank Lloyd (1930) avec Richard Barthelmess.
Jameson Thomas est parfait dans ce rôle d'homme partagé entre deux femmes et la gestion de ses affaires et Gilda Gray prend toute la place qu'il faut pour se montrer en femme sûre d'elle et très jalouse.

Partiellement teinté


Le réalisateur E.A. Dupont était un citoyen allemand émigré en Grande Bretagne.

Le DVD existe dans une superbe version sortie par le BFI avec une musique très inspirée de Neil Brand

92 minutes

Gilda Gray ...
Mabel Greenfield
Anna May Wong ...
Shosho
Jameson Thomas ...
Valentine Wilmot
Charles Laughton ...
A Nightclub Diner
Cyril Ritchard ...
Victor Smiles (as Cyrill Ritchard)
King Hou Chang ...
Jim (as King Ho Chang)
Hannah Jones ...
Bessie



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Membres